AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Crah, splash !... Quesque tu fais là ? [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Crah, splash !... Quesque tu fais là ? [Libre] Dim 14 Fév - 2:10

(Sorry pour les fautes, je vais peut-être le corriger plus tard)
Encore une fois, j'étais sortis à l'extérieur question d'avoir un peu d'air. Les yeux rivées sur le sol, je me dandinet de gauche à droit en laissant allez mes pieds. Sur le sol, il y avis beaucoup de petites fleurs colorées. Il y avait des mauves, des roses, de jaunes... Tout quoi ? Et Une seule fleur mauve, rose et blanc. Elle ressemblais drôlement à une rose, mais ce n'étais pas le même genre de couleur. Je savais que c'était une rose, parce que sur la tige, plein de petit truc piquant étais présent. Je m'acroupi légèrement et pris la fleur de façon à me piquer la main. Puis, dès que c'étais fais, jeta la fleur loin de moi. Tout les petits trucs étaient maintenant dans ma main. La douleure était intene, mais plus rien ne pouvais me faire souffir. Comparez à se que j'avais vécu, seulement ça, étais absolument rien. Je regarda ma main attentivement, puis finalement déçida d'enlever ces trucs pointus un à la fois. Je voulais devenir plus forte, comme ça, je pourais détruire l'orphlinat. Plein d'idée maquavélique me venais par la tête. C'est maintenant ou jamais que je devais faire plus défort pour me renforcir.

Je leva la tête puis aperçu un petit arbre, coloré lui aussi. Tranquilement, je commença à me dirriger vers celui-ci pour pouvoir m'assir sur l'une des branches. Enfin arrivée dans le bas de l'arbre, je m'acrocha à la branche la plus basse, puis à la seconde et ainsi de suite jusqu'a la plus haute. Enfaîte, c'étais pas très grand comme arbre. Pour être plus précise, c'étais la grandeur d'un pomier. Ben... c'est un peu normal, c'est un pomier. Je m'en rendi compte en aperçevant une petite pomme rouge vif. J'étira le bras, puis dans un coup sec, l'arracha. Je la fixa un moment, puis croqua. Elle était plutôt juteuse, mais le goût était meirveilleux. J'avais l'impréssion d'être au paradi... En tout cas, celon ce que l'on peut entendre à propos. Tant qu'a y être, c'est comment le paradi ? En fin de compte, personne peut le savoir, parce que personne n'est jamais revennu de cet endroit. Dan le fond, peut-être qu'il n'y a pas de pire endroit sur terre. Ce que je veux dire, c'est que c'est peu être vraiment pas jolie et que personne n'est joyeux. Non, je ne veux pas que ça soit comme ça le paradi. Le paradi, c'est la meilleure place ou habiter, la pire, c'est sûrement ici, l'orphelinat... Ouach !

Je scrutais ma maison.. Ben celle de tout les enfants de mon âge, ce qui veux dire l'ophelinat. Je me demandais si je pouvais faire quelque chose pour délivrer tout ces pauvres gens, moi compris. Peut-être que si tout les jeunes ayant un pouvoir serais avec moi, on pourais faire quelque chose pour détruire cette orphelinat. Après tout, plus on n'est jeunbe, plus on n'a beaucoup de chose dans le cervaux. Ben... J'invente pas ça, parce quand quelque sorte, c'est vrai parce que les jeunes aprennent beaucoup plus vite que les vieux graincheux.

Je pencha ma tête de nouveau et me rendi compte que j'étais juste au dessus d'une petite mare. Mes yeux fatiguer étais de couleur gris. Ce qui veux que j'étais triste. Déjà tannée de me voir, que pris une pomme, la tira dans l'eau puis me mis d'eau à l'eau. Ben... Jusqu'a ce que je tombe dedant.

- Sploush !

Je riais dans ma barbe..... Ben, j'ai pas de barbe, mais je riais discrêtement. Les cheveux complêtement trampée, mais les peid au sec. Pour tout dire, j'étais acrochée à l'abre. Mes pieds étaient pris dans une longue branche qui avais l'air de s'afeblir tranquilement. Du moins, jusqu'a ce que je voie une granouille me sauta doirt dans le visage. Elle était verte et rose. Bizarre.. Elle me fit aussitôt sursauter et la branche cassa.

Crouch !

Maintenant, c'étais pas une blague, j'étais complètement dans l'eau, avec un nénuphare sur le tête. Moi, j'avais la don de me mettre dans le trouble. J'avais l'air d'un espion secrèt pas sibtile de la façon que j'étais plaçé. comme les gens qui se cache dans l'eau pour ne pas se faire voir, mais au bout du compte, ils ne réussisent pas grand chose.

Je sortis de l'eau dégoulinant de partout et tantais de me sêcher ce qui n'étais pas évidant. Je pliça les yeux en apreçevant une silhouette fine au loin. Qui étais-ce ?

(J'ai eu un trip de bruit xD Comme ' Sploush par exemple xD)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Crah, splash !... Quesque tu fais là ? [Libre] Dim 4 Avr - 23:41

Une silhouette fine, c'était le cas de le dire, car Anna n'était en tout cas pas grosse. Cette silhouette fine n'était autre que la jeune Anna Sans. Vêtue d'un simple jeans et d'un pull rayé rouge et noir ainsi qu'une casquette sur la tête. Elle n'avait rien à faire et pour tout dire, elle s'ennuyait passablement. Rien à faire ? Il ne faudrait cependant pas attendre encore longtemps pour qu'une idée lui passe à travers la tête. Une bonne ou une mauvaise idée, bien qu'en ce moment c'était plutôt des bêtises qui sortaient de sa tête. Elle en avait marre de cet orphelinat, elle s'ennuyait, il n'y avait vraiment rien à faire, et en plus ils se faisaient toujours punir, sa bande et elle. Et pour ça, elle avait décidé qu'elle voulait se venger, mais elle ne savait pas encore comment.
C'était pour venir réfléchir justement qu'elle était sortie seule dans les jardins. Elle se dirigea près de la petite mare. Elle adorait venir ici, c'était joli et il n'y avait jamais personne qui les surveillait.

Elle était tellement sur d'être seule en plus, qu'elle ne remarqua pas la jeune fille qui était en train de sortir de l'eau, que lorsqu'elle arriva à ses côtés. Elle la regarda un moment avant de dire quelque chose, non pas qu'elle était étonnée de la voir détrempée, il faut dire qu'à 13 ans et avec le caractère qu'Anna a, on ne se pose pas ce genre de question. Elle la regardait sans dire un mot, plutôt pour pouvoir mettre un prénom sur ce visage. Elle était sur qu'elle connaissait son nom, c'était obligatoire, en treize années de vies à l'orphelinat, elle l'avait déjà croisée.
Karine ? Karina ? Kin ? Kim ? Kinder ? Impossible d'être sur d'un nom. Il faut dire, pour sa défense, que les choses pas trop importantes, elle les oubliait rapidement.

- Salut ... Karine c'est ça ? L'eau n'est pas un peu chaude pour aller piquer une tête ?

Anna la regardait avec des yeux rieurs, il faut dire qu'elle était presque tout le temps de bonne humeur, surtout lorsque c'était avec des jeunes gens de son âge, bien évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Crah, splash !... Quesque tu fais là ? [Libre] Lun 5 Avr - 18:34

    [Désolée du retard Kim :/ Mais je vois qu'on a une nouvelle recrue xD ]

    Mais aujourd'hui elle était … adulte ?
    Sally n'en savait trop rien. Ses longs cheveux noirs et raides lui tombant sur le visage, sa tête baissée vers le sol, un trottoir poussiéreux et grisâtre qui défilait le long des immeubles d'une architecture peu moderne, elle avançait, blasée. Quelque chose l'exaspérait dans toute sa vie. Pas quelque chose de son passé, du moins pas maintenant. Mais elle savait que quelque chose l'énervait, maintenant. Elle traîna ses pieds quelques minutes, presque une heure, à marcher pour aller nulle part, à regarder là où il n'y aurait jamais rien, à penser à des chose auquel elle n'accordait que très peu d'importance. Mais Sally se sentait … pas fatiguée, mais juste comme si l'atmosphère était plombée. Alors elle avançait, toujours pour comprendre ce qui n'allait pas. Elle portait ce jour – là un pantalon large et kaki, ainsi qu'un t-shirt noir qui laissait pendre ses bras blancs et nus comme deux longues branches molles qui n'ont pas de place pour bien se mettre. Alors ses deux membres se balançaient au rythme lent de ses pas. Elle mit sa main dans sa poche puis de l'autre, elle sortit un paquet de cigarette qui se trouvait coincé dans la poche arrière de son pantalon. Elle l'attrapa, d'un coup de doigt vers le haut, elle l'ouvrit et découvrit trois cigarettes Malboro Light qui attendaient patiemment. Elle choisit minutieusement celle du milieu, non pas qu'elle était perfectionniste, car elle les avait inspectés toutes les trois avec attention pendant plus de vingt secondes, mais elle aimait, quand il était question de cigarettes, en avoir une qui la satisfaisait. Aussi attrapa – t – elle entre ses fines lèvres pâles la cigarette voulue. Elle rangea son paquet, puis se saisit d'un briquet, dans la poche gauche de son pantalon. Allumant sa cigarette, elle aspira le poison et recracha un nuage de fumée par le nez.
    Sally ne se sentait toujours pas soulagée. Que se passait – il, elle n'en avait aucune idée. Mais elle sentit soudain un mal à l'aise, comme un poids sur le cœur quand elle aperçut le toit d'un bâtiment aux murs beiges et au toit tuilé. L'Orphelinat, non ? Elle eut un haut – le – cœur. Ouais, on voyait là le bâtiment où elle avait passé environ deux ans de son adolescence. Aujourd'hui, elle ne revenait que très rarement dans le coin, surtout qu'il n'y avait pas un chat et que le lieu était inquiétant, comme enveloppé d'un aura maléfique. On ne s'approchait pas de l'Orphelinat, à moins d'avoir une très bonne raison. Elle se trouvait derrière le bâtiment, et savait à présent pourquoi elle était blasée. Elle voyait là le jardin de l'Orphelinat. Non, c'est vrai qu'elle n'avait jamais vu l'intérêt de l'endroit, à part pour les grands romantiques. Et il fallait dire que elle, elle n'était pas un grande romantique. Sanglée pratiquement 24 heures sur 24 pendant la semaine, lui laisser l'accès au jardin paressait insensé. Mais de toute façon elle s'en foutait un peu. Elle préférait rester dans un endroit confiné et fermé. Bien heureusement, la claustrophobie ne faisait pas partie de sa psychologie. Alors elle regardait sans grand enthousiasme cette herbe grasse et verte, constellée de petits éclats colorés, des fleurs qui venaient d'éclore, pour inaugurer le printemps. Sally s'approcha des grilles noires, où se juchaient des pointes en métal tout aussi sombres. Elle sortit sa main de sa poche, coinça sa cigarette entre son index et son majeur, elle attrapa les barreaux de la grille de ses deux mains, puis se pencha pour regarder. L'étang était là, calme et tranquille, quelques arbres étendaient leurs branches vers le ciel violet nuit, et elle entendit quelques insectes chanter dans l'atmosphère sereine du soir. Sally soupira, et et se prépara à partir, lorsqu'une silhouette se détacha de l'ombre qui enveloppait l'Orphelinat et elle s'arrêta pour regarder les fleurs, comme Sally avait fait quelques secondes plus tôt. Elle regarda donc la jeune fille marcher sur le gazon parfait de l'Orphelinat et elle la détailla, attentivement. Elle était physiquement le contraire exact de Sally Renn. Cheveux et yeux multicolores, une allure un peu folle, que Sally qualifia d'optimiste, ainsi, sans juger, et puis, elle sut qu'elle était, ou qu'elle se prenait pour une artiste. Oui, Sally la reconnaissait à présent. Elle était arrivée à l'Orphelinat à peu près en même temps que Sally, en 2043, et elle était alors âgée de cinq ans. Oui, ces yeux vairons, ces cheveux colorés, cet air de malade, oui, Sally savait qui elle était. Elle s'appelait Kim, et elle avait aujourd'hui douze ans, si ses calculs étaient exacts. Sally l'avait gravée dans sa mémoire, parce qu'elle paressait étrange et qu'elle avait capté l'attention de la jeune fille au premier regard.
    Et voilà que Kim montait dans un arbre – allons savoir pourquoi – et qu'elle tombait dans l'eau du bassin en provoquant un vacarme qui fit sursauter un oiseau, paisiblement installé à côté de Sally. Le volatile eut l'air outré, regarda dans la direction du bruit, puis s'envola derrière les immeubles. Sally soupira. Kim sortit de l'eau. D'ici, la jeune fille ne pouvait pas voir l'expression de l'autre, mais elle resta indifférente et plissa des yeux. Elle ne fut pas surprise lorsqu'une deuxième silhouette apparut de l'ombre et eut un regard amusé dans la direction de Kim. Elle parla. « Salut ... Karine c'est ça ? L'eau n'est pas un peu chaude pour aller piquer une tête ? » Sally resta de marbre en entendant les paroles de la fille. Peut – être était – ce une blague. Mais elle n'avait pas envie de rire. Elle était à cinq mètres des deux autres et elle dit.

    « Son nom est Kim. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Crah, splash !... Quesque tu fais là ? [Libre] Mar 20 Avr - 2:21

J’étais toujours dans l’eau, que je me mis à entendre des petits bruits discrets. Comme des pas sur le minuscule sentier du jardin. Si ce qui avait fait ce bruit était un individu, celui-ci était sans doute… très adroit pour être aussi discret. J’ouvris les yeux avec difficulté. Ceux-ci étaient plein d’eau, ce qui n’était pas agréable, mais pas du tout !

Je vis, une petite silhouette, mince. Je ne pouvais pas voir son visage. En d’autres mots, mes yeux me ferraient mals, si je tentais de les ouvrir encore plus grand. Imaginez un peu la situation ! Elle est debout devant moi, mais moi, je viens de tomber dans une petite mare. Petite certes, mais ça reste tout de même de l’eau….Vous comprenez ? En tout cas, au moins, moi, je me comprends …. La seule façon que j’aille une chance de savoir c’est que cette personne …

- Salut ... Karine c'est ça ? L'eau n'est pas un peu chaude pour aller piquer une tête ?

… Parle ! Et c’est ce qu’elle venait de faire. Sa voix me disait quelque chose, mais quoi ? En plus, elle ne savait pas mon nom, mais elle était tout de même assez proche du but. Je déposai ma main dans l’étang et sentis quelque chose de gluant… ARK !! Moi qui détestais les grenouilles, j’étais servi. À côté de moi, deux se dandinaient sur eux même et c’est avec difficulté que je réussi à ouvrir ma bouche et laisser sortir quelques mots….

- Kim ! Mon nom, c’est Kim ! Si ce n’est pas trop demandé, quel est le votre ?
« Son nom est Kim. »


Lorsque je dis cette phrase, j’entendis quelque d’autre, répondre en même temps que moi. Qui étais-ce cette fois-ci ? Je détournai mon regard en direction du son. Cette personne à l’allure féminine avait des longs cheveux noirs. Je reconnu aussitôt Sally !

- Yo Sally ! Quel bon vent t’amène ?! [Je lui parle comme si je la connaissais depuis des ans xDDD]

Cette jeune dame avait l’air… très sérieuse, dire même bougonne. Malgré que moi, je ne suis pas très habituée de voir des gens comme ça…. Sauf moi bien sûre ! Peut-être prendra t’elle mal mon air si familier…..
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Crah, splash !... Quesque tu fais là ? [Libre]

Revenir en haut Aller en bas

Crah, splash !... Quesque tu fais là ? [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Archives. :: Archives.-
News
15/02-Un sondage sur la taille des avatars est mit en ligne, votez ;) | Voir le sujet |
21/02- Voter ça rapporte ! | Voir le sujet |
Rps libres
1.
2.
3.
4.
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit