AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Une jounée qui s'annonce mouvementé . [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Une jounée qui s'annonce mouvementé . [LIBRE] Sam 10 Juil - 13:07

  • Le soleil , l'astre du jour venait comme à son habitude inonder ce qui constitué le monde et ses habitants . Eclairant ce que l'obscurité de la nuit cachait , dissimuler dans son manteau noir . Comme à mon habitude j'étais accoudé à un rebord d'une fenêtre , mon regard vagabondant au grès du peu de paysage que je pouvai appercevoir à travers cette dernière . Cela devait bien faire une ou peut-être deux heures que la clarté régnait . Oui , comme presque tout les matins je m'étais levé aux aurores . Je commençai à avoir l'habitude depuis le temps . C'est triste à dire mais toute la fatigue que j'accumulai au file de mes journées étaient devenu comme quelque chose de normal , quelque chose de quotidien . Croyez moi c'était un effort surhumain que je faisai chaque jour et qui d'ailleurs n'était pas reconnu de tous ce qui personellement m'exaspérai . C'est donc avec grande nonchalence qu'une fois de plus j'allais m'atteller à l'une des nombreuses tâches ingrates qui m'étais imposé . Bien sur , comme toujours j'allais fair eun tour de couloir . C'était en quelque sorte une inspection des lieux si l'on pouvait le qualifier ainsi . Mon regard vide de tout interêt à la tâche j'errai dans les couloirs . Ce n'étais pas l'heure de pointe ce qui expliquer qu'il n'y avait pas un chat . Pour être honnête je les préféraient vides que pleins , s'y aventurer pleins c'était tout simplement du suicide , de la folie pure . J'étendis mes bras sans pour autant stopper ma marche . Heureusement qu'ils étaient spacieux . Je laissai retomber mes bras le long de mon corps avant de commencer à descendre un escalier vide lui aussi . Pas un bruit à part ceux divin de mes pas , pas un mouvement à part celui de ma démarche altière . Blayant les couloirs du regard , je laissai eschapper un soupire . Un soupire de flemme . M'oui ... quand c'est trop platonique mon esprit incarnation même de la perfection est attaqué par l'ennui . Quoi de plus normal après tout ? Je me passai la main dans ma crinière noir quand je fut interrompu par un bruit sourd . Je n'eu pris pas le temps de l'identifier et accéléra ma démarche . Il venait du couloir supérieur . Je m'engageai dans les escaliers ,entendant des bruit de pas je montai les marches deux à deux . Légèrement poussif j'arrivai dans le couloir où se bruit avait retentit . Il n'y avait rien , je soufflai alors un peu agaçé . J'allais rebrousser chemin quand j'apperçu quelqu'un .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une jounée qui s'annonce mouvementé . [LIBRE] Jeu 5 Aoû - 2:47

Makenzie Heart avait toujours été une fille soignée, d'apparence calme, pleine de bonté. Mais comme tout le monde, elle a des défaults, dont sa grande curiosité. Il faut dire que cela faisait une éternité qu'elle n'avait pas été dans ces couloirs. On lui avait rendue liberté vers 14 ans, mais puisqu'elle était toujours une oméga, elle ne voyait pas quel serait le problème à venir ici, farfouiller dans les coins, se rappeler des souvenirs ...

Elle était dans une fâcheuse position, il faut l'avouer. Il faut en vouloir a sa grande curiosité ... Makenzie était donc enfermée dans l'orphelinat, qui avait fermée ses portes. Elle qui avait voulu faire un petit tour, juste pour jouer un peu. Mais elle n'avait pas vu le temps passer, il faut dire qu'il est amusant de lire des histoires d'amourettes. Makenzie avait parcourru l'école tout en jouant a son jeux préféré, elle s'amusait à voir les enfants tout un coup ennemis, la seconde d'après amoureux fous. Mais maintenant tous étaient endormis, et Makenzie se sentait seule, terriblement seule. Elle déteste la solitude, elle en peur, elle la fuit comme la peste. Mais la voyait prise dans cet orphelinat qui lui faisait peur. Makenzie parcoura les couloirs, humiliée d'être ainsie prise au piège, comme un rat de goutière. La belle avait toujours eu le don de se mettre dans le pétrin seule. Makenzie resta longtemps assise seule dans le couloir, se disant que si les caméras la voyait, peut-être que quelqun viendrait à son secours ? À cette idée, elle se leva, et fit des signes à toutes les caméras possibles. Pourtant les systèmes de sécurité n'étaient-ils pas tout le temps en marche ? Mais Makenzie sans fichait, elle en avait marre, elle voulait rentrée chez elle. Et toutes les portes étaient barrées. * Fichu orphelinat ! * se disait-elle, en maudisant Dieu de tout les noms dans sa tête.

Elle décida enfin de laisser tomber. Elle s'assit sur son fessier et compta les moutons, frustrée comme jamais. Elle décida de dormir, car elle savait que personne ne viendrait. Elle allait pour s'endormir, jonchée sur le sol. Mais c'est lorsqu'elle entendit un bruit de pas qui traversait le couloir, qu'elle réalisa (après plusieurs minutes de silence, à se demander pourquoi elle était dans cet endroit) qu'il y avait quelqun. Elle cria "Y'a quelqun ?!". Bon, à vrai dire c'était plus un chuchotement plus que d'autres choses ... Puis elle entendu un bruit de pas énorme, on aurait presque dit un éléphant qui montait des marches. Juste à l'image Makenzie pouffa de rire. Mais elle riait moins lorsque le bruit s'emplifia jusqu'a lui faire peur : elle alla se cacher en arrière d'une poubelle, et vu alors passé un homme, habillé très élégament, cherchant sûrement quelque chose. Heureuse de ne plus être seule et soulagée comme jamais, elle alla derrière son dos, et quand je dis son dos, c'est que les épaules du garçon allaient environ au milieu de sa tête. *Enfin un garçon qui ne me vas pas aux épaules !!* se dit-elle, heureuse de rencontrer quelqun de plus grand qu'elle. Il faut dire que Makenzie à toujours été une vraie asperge, toujours plus grande que les garçons. C'est lorsqu'il se retourna et qu'elle croisa ses yeux qu'elle comprit qu'il était bisexuel. Quoi ? Makenzie avait le droit de savoir à qui elle avait affaire. Makenzie lui fit son plus beau sourire, et pour la première fois ou presque, elle du lever la tête pour le voir. Elle vut alors qu'il portait des gants blancs, et elle ne put s'empêcher de rire : *Il porte un costume ?*. Peut importe, Makenzie s'en fichait un peu à vrai dire. Il était beau et avec un air snob, que Makenzie vu tout de suite. C'était comme le nez dans le milieu du visage ! Mais Makenzie n'y porta pas grand attention, elle était si heureuse de ne plus être seule ! Makenzie lui dit alors :

«Vous êtes un surveillant ? Super parceque moi je suis enfermée ici depuis 1 millions d'années et là j'ai vraiment envi de dormir. Je crois que si je vous aurais pas vu je serais morte de solitude !»

Bon. Makenzie est une vraie pipelette quand elle veux, mais elle s'en voulait de le déranger. Elle s'en voulait d'avoir une tête tellement enflée qu'elle n'avait pas vu le temps passer. Elle regarda dans ses yeux verts mystérieux, et rajouta :

«Désolée de vous dérangée... J'aurais dû ...»

Makenzie se tût. Elle se ridiculisais plus que d'autres choses.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une jounée qui s'annonce mouvementé . [LIBRE] Ven 6 Aoû - 21:36

  • Quelqu'un ... Ou bien plutôt une personne de sexe féminin . Mon regard un peu hautain balaya briévement cette individue . Méritait-elle mon attention ? C'était une question que je me posais souvent . Les gens me méritait-il ? Méritait-il que je m'attarde sur eux ? Interrogation sur laquelle je ne m'attarderai point plus longtemps . De ce bref coup d'oeil je put aisément remarquer que la demoiselle face à moi était plutôt grande pour une femme . Bien que mes épaules arrivent au millieux de son visage ... Il faut dire que j'avais plutot une taille importante . Une question cependant venait troubler mon brillante esprit . Etait-ce cette femme qui avait été la cause de ce bruit ... de ce bruit si assourdissant ? Honnêtement j'en doutais mais pourquoi pas . En même tout le monde n'avait pas ma grâce légendaire alors peut-être que sa démarche était plus lourde qu'elle y laisser parraître . J'admet que cela était quelque peu irrationel mais pourquoi pas . D'un geste élégant étalant ma classe devant les yeux de cette jeune adolescente ma main vint ordonné mes cheveux aux teintes foncés . Je retint un soupire d'agacement . Comment dire ... J'aimai le silence , le calme et cette présence . M'enfin j'allais faire avec que voulez-vous . Par pure politesse j'avais en tête de converser avec elle puis repartir m'atteller à la rude tâche qu'étais la mienne . Oui en effet ce matin je n'avais mon pigeon habituelle pour faire mes corvées à ma place . Venant devancer ma ferme intention d'ouvrir la conversation la jeune fille dit alors :

    «Vous êtes un surveillant ? Super parceque moi je suis enfermée ici depuis 1 millions d'années et là j'ai vraiment envi de dormir. Je crois que si je vous aurais pas vu je serais morte de solitude !»

    Surveillant ? Moi un simple surveillant ? Mais allons soiyez un peu lucide mademoiselle ! Qu'elle affront ! Moi , Joshuan Mc.Grégore un surveillant ... Cette fois-ci je en retint pas un rire moqueur . Mon regard toujorus le même vint se planter dans le sien . Je n'étais un simple surveillant en avais-je l'allure ? Non . J'étais un homme avec un pouvoir , le pouvoir de la lévitation , j'avais un virus se nommant bêta et j'étais avant toute chose un scientifique . Tss tsss ingénue jeunesse . C'est alors dans élan de grande bonté que je dégnai lui répondre :

    "Moi ... Un simple surveillant allons vous n'y penser pas . " Je marquai alors une petite pause dans laquelle j'esquissai un fin sourire qui en avait fair chavirer plus d'une pui repris ." Vous avez envie de dormir ? Ca ne m'étonne pas lorsque l'on voit votre faciées . "

    Je me tût puis fourra l'une de mes mains dans ma poche de pantalon . Le tout me donnant une allure chic et élégante comme d'habitude à vraie dire . De nouveaux elle reprit :

    «Désolée de vous dérangée... J'aurais dû ...»

    Un seul mot me venait à l'esprit ... ri-di-cul .En réponse je lui dit :

    "Vous auriez dû mais vous n'avez pas ..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une jounée qui s'annonce mouvementé . [LIBRE] Ven 6 Aoû - 23:13

Makenzie n’en revenait toujours pas de l’arrongance que pouvait avoir l’homme devant elle. Habillé élégament, il avait l’air de porter attention sur chaque geste qu’il posait. Ça lui donnait un certain charme, mais Makenzie ne voulait pas se faire embobiner. Tout ce qu’elle voulait c’était dormir dans son lit, elle ne voulait pas se faire séduire. Elle remarqua son front où l’ont pouvaient voir des croix. Elle ne savait pas si c’était un tatouage, mais ça lui faisait peur, elle en était certaine. Makenzie esseya de parraître droite devant lui, mais elle eu plus l’air d’une fille terrorisée. Il avait une beauté, mais celle-ci était froide. Makenzie n’avait pas l’impression qu’elle pourrait facilement se sortir du pétrin avec lui : c’était une vraie armoire à glace. Même si Makenzie était grande, elle ne savait pas vraiment se défendre, car elle en avait jamais eu besoin. L’homme devant elle avait l’air de se demander si celle-ci méritait son attention. Makenzie en avait marre de jouer à ce petit jeu. Sa main vint ordonnée sa chevelure corbeau, sûrement dans le but de montrer quel chic il avait. Et ça marcha, Makenzie le regarda, et le trouva beau. Mais sans plus, elle était trop fatiguée pour entrer dans son jeu. Lorsque Makenzie commença à lui parler, celui-ci eu l’air indigné, comme si elle était inférieure à lui. Makenzie ne s’empêcha pas de pouser un soupir. Puis il lui dit :

"Moi ... Un simple surveillant allons vous n'y penser pas . "

Il lui décocha un sourire. Mais celui-ci était faux, dur comme la pierre, comme s’il s’était pratiqué devant la glace toute la journée. Makenzie n’y cru pas. Makenzie s’avait reconnaître quelqu'un qui dégageait de la vraie chaleur, mais celui-ci dégageait une insécurité que Makenzie n’aimait pas. Si seulement elle pouvait contrôler le lien qu’il avait envers elle. Mais elle savait d’avance que ça ne marcherait pas. L’homme armoire à glace continua son blabla :

" Vous avez envie de dormir ? Ca ne m'étonne pas lorsque l'on voit votre faciées . "

Makenzie n’était pas étonnée des dires de l’homme. Elle savait de quoi elle avait l’air, elle savait qu’elle avait certainement les cheveux en batailles. Mais juste pour être certaine, elle se passa la main dans ses cheveux, les replaçant. Il mit sa main dans sa poche de son pantalon, attendant une réponse. Makenzie s’excusa, et celui-ci répliqua, dédaigneux :

"Vous auriez dû mais vous n'avez pas ..."

Bon, assurément, Makenzie allait avoir du mal à rentrer chez elle. Makenzie esseya tout de même d’exercer son don sur lui. Elle esseya de le rendre moins froid envers elle, elle esseya de faire bouger les choses, et elle se concentra de son mieux. Elle ne savait pas si ça changerait quelque chose dans son attitude envers elle. De toute manière, elle finirait bien par le voir très prochainement.

"Je ne suis pas partie d’ici à temps, j’étais venue visiter ma sœur."

Mensonge. Énorme mensonge. Makenzie n’avait pas de sœur venant à l’orphelinat, et elle n’était venue visiter personne. En fait elle était venue espionner. Mais ça, elle ne l’avouerait pas pour rien au monde. Elle avait trop d’égo pour cela.

"Maintenant, vous me laissez partir ?"

Makenzie esseya de faire des yeux à la chat bottée, mais elle savait que ça n’allait pas beaucoup marcher. Elle esseya tout de même de le manipuler, juste pour qu’il arrête ce jeu stupide. Makenzie chasa sa fatigue, et concentra son esprit sur lui, elle manipulait les cordes. Elle esseya tant bien que mal de le rendre moin froid. Esque ça avit marché ? Makenzie allait le voir dans quelques temps à peine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une jounée qui s'annonce mouvementé . [LIBRE] Dim 8 Aoû - 13:20

  • A mon grand damne , j'avais la facheuse et désagréable impression de perdre mon temps avec cette fille . Jusqu'à maintenant je n'avais rien apprit de particulié , je n'avais rien fait non plus de particulier ... A cruelle destinée pourquoi m'enduir en cette matinée d'une couche épaisse d'ennuit ? . Une nouvelle fois je retint un soupire acablé . Mon regard pénétrant planté dans le sien , je compris qu'elle cherchait à faire quelque chose . Cependant quoi .... je ne sais absolument pas . Et honnêtement qu'importe . Sincérement la seule chose qui m'interressais en ce monde c'était moi et mon existence les autres ... les autres étaient trop imparfait pour que mon brillante esprit daigne s'intéressait à eux . C'est vrai les gens et moi , c'est comme deux mondes bien distinc . Un monde parfait le mien et le leur pitoyable , sans intêret . C'était triste à dire mais la nature n'était vraiment équitable . Pauvres eux . Peut-être me trouver vous trop catégorique , trop arrogant ou alors tout simplement vous êtes vous emplis d'une jalousie certaine envers ce que tout le monde aimerait être ... parfait ? Qu'importe vos pensées , les miennes m'importe plus .
    Mon regard n'avait pas quitté cette demoiselle des yeux . L'avantage c'est qu'elle avait le mérite d'être poilante , oui se visage et ses cheveux je retenai un rire sarcastique tant dis qu'elle dit :

    "Je ne suis pas partie d’ici à temps, j’étais venue visiter ma sœur."

    Une fine grimace vint s'étendre sur mes lèvres . Mon regard s'arma d'une froideur sans pareil puis de nouveau ma main vint caresser ma divine chevelure . Elle était venue voir sa soeur ? Humm . Je me redressai alors dans un rictus sadique . C'est bête dis donc . Mais en soit cette fille avait de la chance . Bin oui elle avait l'honneur de me parler tout de même ce n'est pas rien . Une nouvelle fois elle reprit :

    "Maintenant, vous me laissez partir ?"

    Qu'elle regard touchant , poignant , attendrissant . Un sourire amusé colonisa mes lèvres contre mon grès mais je ne m'en était pas rendu compte à vrai dire . Je me repris rapidement remplaçant ce sourire par une grimace d'agacement . J'inspira profondément puis je pris parole :

    "Vous voulez partir ? Mais pourtant c'est vous qui avez engagée la conversation ."

    Je fis un mouvement de la tête d egauche à droite preuve de mon déséspoir pour la cause de l'enfant . Dans un rictus je fermai alors mes yeux , mon poing se serrait . Non je n'étais pas énerver . Puis je repris :

    " Partez si cela vous tente ..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une jounée qui s'annonce mouvementé . [LIBRE] Lun 9 Aoû - 4:45

L’homme avait son regard poignant planté dans celui de Makenzie. Makenzie esseyait tant bien que mal de supporter son regard, se montrer forte. La grande fille qu’elle était devenue avait un trop grand ego pour baisser les bras, pour abbandonner la partie. Elle se foutait d’avoir où non raison, elle voulait juste gagner la partie. Mais l’armoire à glace qui se tenait devant elle avait l’air beaucoup plus déterminée qu’elle a gagner cette partie. Makenzie avait rarement recours à ses dons pour se débaraser d’une personne, mais celle-ci lui posait un problème. L’armoire à glace avait eu un petit rictus amusé presque chaleureux lorsque Makenzie avait dit vouloir partir. Elle croyait alors la partie gagnée, mais pas du tout. Il recomposa alors son masque.

"Vous voulez partir ? Mais pourtant c'est vous qui avez engagée la conversation . "

La jeune fille joua donc le jeux, décida d’enfiler son costume de femme arogante à son tour. Les sourcis levées et une pointe de dédain sur les lèvres, elle esperait pouvoir le destabiliser.

"Si j’ai eu recours à la parole, c’était seulement dans l’espoir de me faire aider. Mais seulement vous n’avez pas eu l’air de comprendre le message."

Ce n’était pas du tout Makenzie. Mais elle préfèrait cela que se plier à chaques répliques de monsieur. Un sourcis levé, elle le regarda la tête haute. Bon, elle n’avait pas le choix de toute manière, il était plus grand qu’elle d’une bonne tête. L’armoire à glace, soudain à la limite, ferma les yeux, comme exaspéré. Makenzie s’en voulait de jouer le rôle de quelqu'un qu’elle n’était pas pour partir, mais celui-ci ne lui lassait pas le choix.

" Partez si cela vous tente ..."

Destabilisée, la jeune fille laissa tomber sa carapace. Quoi, il avait changé d’avis ? Non, il devait y avoir une arnaque, ça avait bien trop été facile.

"Vraiment ? "

Makenzie le regarda. D’une part elle avait gagné la partie. Mais d’une part elle se sentait affreusement mal de l’avoir énervé. Que pouvait-elle faire ?

"Les portes étaient barrées tout à l’heure. Vous êtes certain de ne pas vouloir m’accompagner ? "

Makenzie esperait une réponse positive. Elle ne voulait pas être seule, déjà l’avait-elle été toute la nuit. Elle ne voulait pas l’admettre, mais celle-ci avait affreusement peur de la solitude, c’est pourquoi elle détestait rester chez elle, seule.

[Désolée, c'est un peu court x)]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une jounée qui s'annonce mouvementé . [LIBRE]

Revenir en haut Aller en bas

Une jounée qui s'annonce mouvementé . [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Archives. :: Archives.-
News
15/02-Un sondage sur la taille des avatars est mit en ligne, votez ;) | Voir le sujet |
21/02- Voter ça rapporte ! | Voir le sujet |
Rps libres
1.
2.
3.
4.
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit