Une histoire sans fin - Page 4



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Une histoire sans fin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Henrik Natanaël Vanger

avatar

Masculin Messages : 353
Date d'inscription : 29/08/2010
Virus : Delta
Pouvoir: : Provoquer un changement brusque de température

MessageSujet: Re: Une histoire sans fin Ven 10 Sep - 20:12

Lorsque la lune était pleine, je sortais de la torture, frottant mes mains endolories par les horreurs subites, à savoir que j'ai du boulot a faire mais que , bien trop fatigué je suis pour faire ce que je dois faire comme; je devrais le faire , finir d'écrire, poster et en retirer la satisfaction d'avoir remplis ma tâche et pourtant ,je ne le fait pas mais la prochaine fois sera la bonne. Car, je suis déterminé et j'ai l'envie de mieux faire en plus , comme Joséphine parce que ELLE a su faire quelque chose que personne ne fera. Sa volonté l'a poussé à devenir Spider souris et WJ. Parce qu'elle trouvait ça cool. En plus Nicolas S. m'énerve pas comme Barak' qui LUI mange des tomates cuites! Mais seulement si la musique ne s'arrêtait jamais, j'atteindrais les sommets des montagnes de chocolats en dansant la macarena avec dans les bras un beau jeune homme, putain j'ai hâte d'être au lycée las-bas c'est trop cool de se faire torturer par des belles damoiselles blonde et habillées particulièrement légèrement. Sans oublier le fait qu'elles n'ont aucun neurone. PRÉFÉREZ LES BANANES ! qu'ils criaient en classe. "Ils", dont ne connaissont pas l'identité. Mais il fallait voyager dans un pays lointain, sinon tout le monde dans son entier se trouverait être dans la merde. Car c'est ce que le père Noël avait dit. En parlant du père Noël, saviez-vous qu'il s'habillait très légèrement, lui aussi ? Il a pourtant deux chats enrhumés à la maison, tout comme elles, ces filles légèrement habillées. Qui ont donc chacune deux chats enrhumés. Ce qui est normal car le père Noël les leur à offert à Noël. Mais puis quelqu'un se dit: "Tiens... mais pourquoi ses femmes légèrement habillés apparaissent tant dans l'histoire?" et quelqu'un lui répondit: "Ah bah parce qu'elle est en partie écrite par une dame qui, en général, est très légèrement habillée !". Ma réponse à donc été: "Elle doit avoir froid." Et puis ce quelqu'un s'en alla, et la dame qui écrit ce texte et qui était légèrement habillée mit un pull, au moins un truc d'intelligent. Intelligent comme un canard qui marche sur la queue d'un hippopotame ou comme Einchtein avant qu'il meurt, paix à son âme. En parlant d'Einchtein, en fait, ça s'écrit Einstein. Mais bon, l'écrivain est un peu déconcentré par la charmante damoiselle qui l'aide à écrire et qui est à nouveau légèrement habillée. Soit-dit en passant ; y'a un chien qui tourne en rond. "NAN !" qu'il dit le chien, car c'était l'histoire sans fin.

L'histoire sans fin qui continue donc, de part la rébellion inattendue d'un chien auquel il manquait trois dents. Son maître, le grand Figaro du mal qui tue, était un moustachu qui ne se rasait jamais, évidemment. Il mangeait des crottes de nez et des crottes de vaches. Il était très sympathique malgré le fait qu'il puait de la gueule. Un jour, Figaro du mal de la mort qui tue marchait vers un gros et tomba. La morale de cette histoire ? "Quand il n'y en a plus, il y en a encore". Et donc, il n'y en avait plus. Parce que y'a tellement de choses à dire, qu'on a dans notre tête et qui nous feraient presque penser à quelque chose qu'on a dans notre tête. Ce qui est logique, pensa Figaro. Et il reprit sa route en chantant, encore et encore. Jusqu'à ce qu'il s'arrête, face à un homme étrangement pâle et couché au sol. Il se pencha au dessus de lui, examinant son visage. Après de nombreuses secondes, il fut horrifié et poussa un cri: " AH MAIS C'EST L'AMANT DE MA FEMME !" ce qui était une nouvelle réjouissante à l'instant. " Super! Maintenant je vais pouvoir faire ce que j'ai à faire avec elle sans qu'elle pense à lui !" et il emballa donc le mort et l'enterra en dessous d'un arbre. Malheureusement, il eu une crise cardiaque en enterrant l'autre fous et il ne put donc pas faire ce qu'il avait à faire avec elle sans qu'elle pense à l'autre. Nous réfléchissons désormais à ce que nous pourrions vous racontez à vous qui êtes si petit et si innocent. Parlons de choses comme la paix dans le monde et la LOBOTOMIE DES ÊTRES HUMAINS VIA DES CHOSES COMME DES TRUCS RESSEMBLANTS À CES BIDULES QUE L'ON APPELLE - ah merde j'ai oublié le nom... ah non je me rappelle - C'EST ... Ca doit être LES MAJUSCULES ! Nous conclurons donc par vous dire ce que c'est qu'on veut vous dire: Duke n'écrit rien dans l'histoire sans fin. Parce que Duke est cool et que c'est cool d'être cool. Tout ceci sachant qu'en français l'on doit l'appeler "canard". Cool. Chenille. Je pars. dit-il. Et le répète encore.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duke
What did he just say? O.o
What did he just say? O.o
avatar

Masculin Messages : 675
Date de naissance : 21/07/1993
Age : 24
Date d'inscription : 17/04/2010
Virus : Oméga
Pouvoir: : Lire les rêves
Age : 24 ans

MessageSujet: Re: Une histoire sans fin Ven 10 Sep - 20:13

Lorsque la lune était pleine, je sortais de la torture, frottant mes mains endolories par les horreurs subites, à savoir que j'ai du boulot a faire mais que , bien trop fatigué je suis pour faire ce que je dois faire comme; je devrais le faire , finir d'écrire, poster et en retirer la satisfaction d'avoir remplis ma tâche et pourtant ,je ne le fait pas mais la prochaine fois sera la bonne. Car, je suis déterminé et j'ai l'envie de mieux faire en plus , comme Joséphine parce que ELLE a su faire quelque chose que personne ne fera. Sa volonté l'a poussé à devenir Spider souris et WJ. Parce qu'elle trouvait ça cool. En plus Nicolas S. m'énerve pas comme Barak' qui LUI mange des tomates cuites! Mais seulement si la musique ne s'arrêtait jamais, j'atteindrais les sommets des montagnes de chocolats en dansant la macarena avec dans les bras un beau jeune homme, putain j'ai hâte d'être au lycée las-bas c'est trop cool de se faire torturer par des belles damoiselles blonde et habillées particulièrement légèrement. Sans oublier le fait qu'elles n'ont aucun neurone. PRÉFÉREZ LES BANANES ! qu'ils criaient en classe. "Ils", dont ne connaissont pas l'identité. Mais il fallait voyager dans un pays lointain, sinon tout le monde dans son entier se trouverait être dans la merde. Car c'est ce que le père Noël avait dit. En parlant du père Noël, saviez-vous qu'il s'habillait très légèrement, lui aussi ? Il a pourtant deux chats enrhumés à la maison, tout comme elles, ces filles légèrement habillées. Qui ont donc chacune deux chats enrhumés. Ce qui est normal car le père Noël les leur à offert à Noël. Mais puis quelqu'un se dit: "Tiens... mais pourquoi ses femmes légèrement habillés apparaissent tant dans l'histoire?" et quelqu'un lui répondit: "Ah bah parce qu'elle est en partie écrite par une dame qui, en général, est très légèrement habillée !". Ma réponse à donc été: "Elle doit avoir froid." Et puis ce quelqu'un s'en alla, et la dame qui écrit ce texte et qui était légèrement habillée mit un pull, au moins un truc d'intelligent. Intelligent comme un canard qui marche sur la queue d'un hippopotame ou comme Einchtein avant qu'il meurt, paix à son âme. En parlant d'Einchtein, en fait, ça s'écrit Einstein. Mais bon, l'écrivain est un peu déconcentré par la charmante damoiselle qui l'aide à écrire et qui est à nouveau légèrement habillée. Soit-dit en passant ; y'a un chien qui tourne en rond. "NAN !" qu'il dit le chien, car c'était l'histoire sans fin.

L'histoire sans fin qui continue donc, de part la rébellion inattendue d'un chien auquel il manquait trois dents. Son maître, le grand Figaro du mal qui tue, était un moustachu qui ne se rasait jamais, évidemment. Il mangeait des crottes de nez et des crottes de vaches. Il était très sympathique malgré le fait qu'il puait de la gueule. Un jour, Figaro du mal de la mort qui tue marchait vers un gros et tomba. La morale de cette histoire ? "Quand il n'y en a plus, il y en a encore". Et donc, il n'y en avait plus. Parce que y'a tellement de choses à dire, qu'on a dans notre tête et qui nous feraient presque penser à quelque chose qu'on a dans notre tête. Ce qui est logique, pensa Figaro. Et il reprit sa route en chantant, encore et encore. Jusqu'à ce qu'il s'arrête, face à un homme étrangement pâle et couché au sol. Il se pencha au dessus de lui, examinant son visage. Après de nombreuses secondes, il fut horrifié et poussa un cri: " AH MAIS C'EST L'AMANT DE MA FEMME !" ce qui était une nouvelle réjouissante à l'instant. " Super! Maintenant je vais pouvoir faire ce que j'ai à faire avec elle sans qu'elle pense à lui !" et il emballa donc le mort et l'enterra en dessous d'un arbre. Malheureusement, il eu une crise cardiaque en enterrant l'autre fous et il ne put donc pas faire ce qu'il avait à faire avec elle sans qu'elle pense à l'autre. Nous réfléchissons désormais à ce que nous pourrions vous racontez à vous qui êtes si petit et si innocent. Parlons de choses comme la paix dans le monde et la LOBOTOMIE DES ÊTRES HUMAINS VIA DES CHOSES COMME DES TRUCS RESSEMBLANTS À CES BIDULES QUE L'ON APPELLE - ah merde j'ai oublié le nom... ah non je me rappelle - C'EST ... Ca doit être LES MAJUSCULES ! Nous conclurons donc par vous dire ce que c'est qu'on veut vous dire: Duke n'écrit rien dans l'histoire sans fin. Parce que Duke est cool et que c'est cool d'être cool. Tout ceci sachant qu'en français l'on doit l'appeler "canard". Cool. Chenille. Je pars. dit-il. Et le répète encore. Il est lent.

---------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abe.
> Fondatrice & Admine. The sardine (?) was sick.
> Fondatrice & Admine.  The sardine (?) was sick.
avatar

Féminin Messages : 973
Date de naissance : 31/12/1996
Age : 20
Date d'inscription : 02/12/2009
Virus : Omicron.
Pouvoir: : Donner son énergie vitale.
Age : 18 ans.

MessageSujet: Re: Une histoire sans fin Sam 11 Sep - 11:18

Lorsque la lune était pleine, je sortais de la torture, frottant mes mains endolories par les horreurs subites, à savoir que j'ai du boulot a faire mais que , bien trop fatigué je suis pour faire ce que je dois faire comme; je devrais le faire , finir d'écrire, poster et en retirer la satisfaction d'avoir remplis ma tâche et pourtant ,je ne le fait pas mais la prochaine fois sera la bonne. Car, je suis déterminé et j'ai l'envie de mieux faire en plus , comme Joséphine parce que ELLE a su faire quelque chose que personne ne fera. Sa volonté l'a poussé à devenir Spider souris et WJ. Parce qu'elle trouvait ça cool. En plus Nicolas S. m'énerve pas comme Barak' qui LUI mange des tomates cuites! Mais seulement si la musique ne s'arrêtait jamais, j'atteindrais les sommets des montagnes de chocolats en dansant la macarena avec dans les bras un beau jeune homme, putain j'ai hâte d'être au lycée las-bas c'est trop cool de se faire torturer par des belles damoiselles blonde et habillées particulièrement légèrement. Sans oublier le fait qu'elles n'ont aucun neurone. PRÉFÉREZ LES BANANES ! qu'ils criaient en classe. "Ils", dont ne connaissont pas l'identité. Mais il fallait voyager dans un pays lointain, sinon tout le monde dans son entier se trouverait être dans la merde. Car c'est ce que le père Noël avait dit. En parlant du père Noël, saviez-vous qu'il s'habillait très légèrement, lui aussi ? Il a pourtant deux chats enrhumés à la maison, tout comme elles, ces filles légèrement habillées. Qui ont donc chacune deux chats enrhumés. Ce qui est normal car le père Noël les leur à offert à Noël. Mais puis quelqu'un se dit: "Tiens... mais pourquoi ses femmes légèrement habillés apparaissent tant dans l'histoire?" et quelqu'un lui répondit: "Ah bah parce qu'elle est en partie écrite par une dame qui, en général, est très légèrement habillée !". Ma réponse à donc été: "Elle doit avoir froid." Et puis ce quelqu'un s'en alla, et la dame qui écrit ce texte et qui était légèrement habillée mit un pull, au moins un truc d'intelligent. Intelligent comme un canard qui marche sur la queue d'un hippopotame ou comme Einchtein avant qu'il meurt, paix à son âme. En parlant d'Einchtein, en fait, ça s'écrit Einstein. Mais bon, l'écrivain est un peu déconcentré par la charmante damoiselle qui l'aide à écrire et qui est à nouveau légèrement habillée. Soit-dit en passant ; y'a un chien qui tourne en rond. "NAN !" qu'il dit le chien, car c'était l'histoire sans fin.

L'histoire sans fin qui continue donc, de part la rébellion inattendue d'un chien auquel il manquait trois dents. Son maître, le grand Figaro du mal qui tue, était un moustachu qui ne se rasait jamais, évidemment. Il mangeait des crottes de nez et des crottes de vaches. Il était très sympathique malgré le fait qu'il puait de la gueule. Un jour, Figaro du mal de la mort qui tue marchait vers un gros et tomba. La morale de cette histoire ? "Quand il n'y en a plus, il y en a encore". Et donc, il n'y en avait plus. Parce que y'a tellement de choses à dire, qu'on a dans notre tête et qui nous feraient presque penser à quelque chose qu'on a dans notre tête. Ce qui est logique, pensa Figaro. Et il reprit sa route en chantant, encore et encore. Jusqu'à ce qu'il s'arrête, face à un homme étrangement pâle et couché au sol. Il se pencha au dessus de lui, examinant son visage. Après de nombreuses secondes, il fut horrifié et poussa un cri: " AH MAIS C'EST L'AMANT DE MA FEMME !" ce qui était une nouvelle réjouissante à l'instant. " Super! Maintenant je vais pouvoir faire ce que j'ai à faire avec elle sans qu'elle pense à lui !" et il emballa donc le mort et l'enterra en dessous d'un arbre. Malheureusement, il eu une crise cardiaque en enterrant l'autre fous et il ne put donc pas faire ce qu'il avait à faire avec elle sans qu'elle pense à l'autre. Nous réfléchissons désormais à ce que nous pourrions vous racontez à vous qui êtes si petit et si innocent. Parlons de choses comme la paix dans le monde et la LOBOTOMIE DES ÊTRES HUMAINS VIA DES CHOSES COMME DES TRUCS RESSEMBLANTS À CES BIDULES QUE L'ON APPELLE - ah merde j'ai oublié le nom... ah non je me rappelle - C'EST ... Ca doit être LES MAJUSCULES ! Nous conclurons donc par vous dire ce que c'est qu'on veut vous dire: Duke n'écrit rien dans l'histoire sans fin. Parce que Duke est cool et que c'est cool d'être cool. Tout ceci sachant qu'en français l'on doit l'appeler "canard". Cool. Chenille. Je pars. dit-il. Et le répète encore. Il est lent. Décidément ! autant qu'un ornithorynque qui aurait avalé

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-omega-x.forumactif.com/index.htm
Duke
What did he just say? O.o
What did he just say? O.o
avatar

Masculin Messages : 675
Date de naissance : 21/07/1993
Age : 24
Date d'inscription : 17/04/2010
Virus : Oméga
Pouvoir: : Lire les rêves
Age : 24 ans

MessageSujet: Re: Une histoire sans fin Sam 11 Sep - 23:14

Lorsque la lune était pleine, je sortais de la torture, frottant mes mains endolories par les horreurs subites, à savoir que j'ai du boulot a faire mais que , bien trop fatigué je suis pour faire ce que je dois faire comme; je devrais le faire , finir d'écrire, poster et en retirer la satisfaction d'avoir remplis ma tâche et pourtant ,je ne le fait pas mais la prochaine fois sera la bonne. Car, je suis déterminé et j'ai l'envie de mieux faire en plus , comme Joséphine parce que ELLE a su faire quelque chose que personne ne fera. Sa volonté l'a poussé à devenir Spider souris et WJ. Parce qu'elle trouvait ça cool. En plus Nicolas S. m'énerve pas comme Barak' qui LUI mange des tomates cuites! Mais seulement si la musique ne s'arrêtait jamais, j'atteindrais les sommets des montagnes de chocolats en dansant la macarena avec dans les bras un beau jeune homme, putain j'ai hâte d'être au lycée las-bas c'est trop cool de se faire torturer par des belles damoiselles blonde et habillées particulièrement légèrement. Sans oublier le fait qu'elles n'ont aucun neurone. PRÉFÉREZ LES BANANES ! qu'ils criaient en classe. "Ils", dont ne connaissont pas l'identité. Mais il fallait voyager dans un pays lointain, sinon tout le monde dans son entier se trouverait être dans la merde. Car c'est ce que le père Noël avait dit. En parlant du père Noël, saviez-vous qu'il s'habillait très légèrement, lui aussi ? Il a pourtant deux chats enrhumés à la maison, tout comme elles, ces filles légèrement habillées. Qui ont donc chacune deux chats enrhumés. Ce qui est normal car le père Noël les leur à offert à Noël. Mais puis quelqu'un se dit: "Tiens... mais pourquoi ses femmes légèrement habillés apparaissent tant dans l'histoire?" et quelqu'un lui répondit: "Ah bah parce qu'elle est en partie écrite par une dame qui, en général, est très légèrement habillée !". Ma réponse à donc été: "Elle doit avoir froid." Et puis ce quelqu'un s'en alla, et la dame qui écrit ce texte et qui était légèrement habillée mit un pull, au moins un truc d'intelligent. Intelligent comme un canard qui marche sur la queue d'un hippopotame ou comme Einchtein avant qu'il meurt, paix à son âme. En parlant d'Einchtein, en fait, ça s'écrit Einstein. Mais bon, l'écrivain est un peu déconcentré par la charmante damoiselle qui l'aide à écrire et qui est à nouveau légèrement habillée. Soit-dit en passant ; y'a un chien qui tourne en rond. "NAN !" qu'il dit le chien, car c'était l'histoire sans fin.

L'histoire sans fin qui continue donc, de part la rébellion inattendue d'un chien auquel il manquait trois dents. Son maître, le grand Figaro du mal qui tue, était un moustachu qui ne se rasait jamais, évidemment. Il mangeait des crottes de nez et des crottes de vaches. Il était très sympathique malgré le fait qu'il puait de la gueule. Un jour, Figaro du mal de la mort qui tue marchait vers un gros et tomba. La morale de cette histoire ? "Quand il n'y en a plus, il y en a encore". Et donc, il n'y en avait plus. Parce que y'a tellement de choses à dire, qu'on a dans notre tête et qui nous feraient presque penser à quelque chose qu'on a dans notre tête. Ce qui est logique, pensa Figaro. Et il reprit sa route en chantant, encore et encore. Jusqu'à ce qu'il s'arrête, face à un homme étrangement pâle et couché au sol. Il se pencha au dessus de lui, examinant son visage. Après de nombreuses secondes, il fut horrifié et poussa un cri: " AH MAIS C'EST L'AMANT DE MA FEMME !" ce qui était une nouvelle réjouissante à l'instant. " Super! Maintenant je vais pouvoir faire ce que j'ai à faire avec elle sans qu'elle pense à lui !" et il emballa donc le mort et l'enterra en dessous d'un arbre. Malheureusement, il eu une crise cardiaque en enterrant l'autre fous et il ne put donc pas faire ce qu'il avait à faire avec elle sans qu'elle pense à l'autre. Nous réfléchissons désormais à ce que nous pourrions vous racontez à vous qui êtes si petit et si innocent. Parlons de choses comme la paix dans le monde et la LOBOTOMIE DES ÊTRES HUMAINS VIA DES CHOSES COMME DES TRUCS RESSEMBLANTS À CES BIDULES QUE L'ON APPELLE - ah merde j'ai oublié le nom... ah non je me rappelle - C'EST ... Ca doit être LES MAJUSCULES ! Nous conclurons donc par vous dire ce que c'est qu'on veut vous dire: Duke n'écrit rien dans l'histoire sans fin. Parce que Duke est cool et que c'est cool d'être cool. Tout ceci sachant qu'en français l'on doit l'appeler "canard". Cool. Chenille. Je pars. dit-il. Et le répète encore. Il est lent. Décidément ! Autant qu'un ornithorynque qui aurait avalé une mouche à trois pattes, ou encore

---------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henrik Natanaël Vanger

avatar

Masculin Messages : 353
Date d'inscription : 29/08/2010
Virus : Delta
Pouvoir: : Provoquer un changement brusque de température

MessageSujet: Re: Une histoire sans fin Jeu 16 Sep - 11:48

Lorsque la lune était pleine, je sortais de la torture, frottant mes mains endolories par les horreurs subites, à savoir que j'ai du boulot a faire mais que , bien trop fatigué je suis pour faire ce que je dois faire comme; je devrais le faire , finir d'écrire, poster et en retirer la satisfaction d'avoir remplis ma tâche et pourtant ,je ne le fait pas mais la prochaine fois sera la bonne. Car, je suis déterminé et j'ai l'envie de mieux faire en plus , comme Joséphine parce que ELLE a su faire quelque chose que personne ne fera. Sa volonté l'a poussé à devenir Spider souris et WJ. Parce qu'elle trouvait ça cool. En plus Nicolas S. m'énerve pas comme Barak' qui LUI mange des tomates cuites! Mais seulement si la musique ne s'arrêtait jamais, j'atteindrais les sommets des montagnes de chocolats en dansant la macarena avec dans les bras un beau jeune homme, putain j'ai hâte d'être au lycée las-bas c'est trop cool de se faire torturer par des belles damoiselles blonde et habillées particulièrement légèrement. Sans oublier le fait qu'elles n'ont aucun neurone. PRÉFÉREZ LES BANANES ! qu'ils criaient en classe. "Ils", dont ne connaissont pas l'identité. Mais il fallait voyager dans un pays lointain, sinon tout le monde dans son entier se trouverait être dans la merde. Car c'est ce que le père Noël avait dit. En parlant du père Noël, saviez-vous qu'il s'habillait très légèrement, lui aussi ? Il a pourtant deux chats enrhumés à la maison, tout comme elles, ces filles légèrement habillées. Qui ont donc chacune deux chats enrhumés. Ce qui est normal car le père Noël les leur à offert à Noël. Mais puis quelqu'un se dit: "Tiens... mais pourquoi ses femmes légèrement habillés apparaissent tant dans l'histoire?" et quelqu'un lui répondit: "Ah bah parce qu'elle est en partie écrite par une dame qui, en général, est très légèrement habillée !". Ma réponse à donc été: "Elle doit avoir froid." Et puis ce quelqu'un s'en alla, et la dame qui écrit ce texte et qui était légèrement habillée mit un pull, au moins un truc d'intelligent. Intelligent comme un canard qui marche sur la queue d'un hippopotame ou comme Einchtein avant qu'il meurt, paix à son âme. En parlant d'Einchtein, en fait, ça s'écrit Einstein. Mais bon, l'écrivain est un peu déconcentré par la charmante damoiselle qui l'aide à écrire et qui est à nouveau légèrement habillée. Soit-dit en passant ; y'a un chien qui tourne en rond. "NAN !" qu'il dit le chien, car c'était l'histoire sans fin.

L'histoire sans fin qui continue donc, de part la rébellion inattendue d'un chien auquel il manquait trois dents. Son maître, le grand Figaro du mal qui tue, était un moustachu qui ne se rasait jamais, évidemment. Il mangeait des crottes de nez et des crottes de vaches. Il était très sympathique malgré le fait qu'il puait de la gueule. Un jour, Figaro du mal de la mort qui tue marchait vers un gros et tomba. La morale de cette histoire ? "Quand il n'y en a plus, il y en a encore". Et donc, il n'y en avait plus. Parce que y'a tellement de choses à dire, qu'on a dans notre tête et qui nous feraient presque penser à quelque chose qu'on a dans notre tête. Ce qui est logique, pensa Figaro. Et il reprit sa route en chantant, encore et encore. Jusqu'à ce qu'il s'arrête, face à un homme étrangement pâle et couché au sol. Il se pencha au dessus de lui, examinant son visage. Après de nombreuses secondes, il fut horrifié et poussa un cri: " AH MAIS C'EST L'AMANT DE MA FEMME !" ce qui était une nouvelle réjouissante à l'instant. " Super! Maintenant je vais pouvoir faire ce que j'ai à faire avec elle sans qu'elle pense à lui !" et il emballa donc le mort et l'enterra en dessous d'un arbre. Malheureusement, il eu une crise cardiaque en enterrant l'autre fous et il ne put donc pas faire ce qu'il avait à faire avec elle sans qu'elle pense à l'autre. Nous réfléchissons désormais à ce que nous pourrions vous racontez à vous qui êtes si petit et si innocent. Parlons de choses comme la paix dans le monde et la LOBOTOMIE DES ÊTRES HUMAINS VIA DES CHOSES COMME DES TRUCS RESSEMBLANTS À CES BIDULES QUE L'ON APPELLE - ah merde j'ai oublié le nom... ah non je me rappelle - C'EST ... Ca doit être LES MAJUSCULES ! Nous conclurons donc par vous dire ce que c'est qu'on veut vous dire: Duke n'écrit rien dans l'histoire sans fin. Parce que Duke est cool et que c'est cool d'être cool. Tout ceci sachant qu'en français l'on doit l'appeler "canard". Cool. Chenille. Je pars. dit-il. Et le répète encore. Il est lent. Décidément ! Autant qu'un ornithorynque qui aurait avalé une mouche à trois pattes, ou encore avalé Abe ! Sapristi je

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duke
What did he just say? O.o
What did he just say? O.o
avatar

Masculin Messages : 675
Date de naissance : 21/07/1993
Age : 24
Date d'inscription : 17/04/2010
Virus : Oméga
Pouvoir: : Lire les rêves
Age : 24 ans

MessageSujet: Re: Une histoire sans fin Sam 18 Sep - 2:39

Lorsque la lune était pleine, je sortais de la torture, frottant mes mains endolories par les horreurs subites, à savoir que j'ai du boulot a faire mais que , bien trop fatigué je suis pour faire ce que je dois faire comme; je devrais le faire , finir d'écrire, poster et en retirer la satisfaction d'avoir remplis ma tâche et pourtant ,je ne le fait pas mais la prochaine fois sera la bonne. Car, je suis déterminé et j'ai l'envie de mieux faire en plus , comme Joséphine parce que ELLE a su faire quelque chose que personne ne fera. Sa volonté l'a poussé à devenir Spider souris et WJ. Parce qu'elle trouvait ça cool. En plus Nicolas S. m'énerve pas comme Barak' qui LUI mange des tomates cuites! Mais seulement si la musique ne s'arrêtait jamais, j'atteindrais les sommets des montagnes de chocolats en dansant la macarena avec dans les bras un beau jeune homme, putain j'ai hâte d'être au lycée las-bas c'est trop cool de se faire torturer par des belles damoiselles blonde et habillées particulièrement légèrement. Sans oublier le fait qu'elles n'ont aucun neurone. PRÉFÉREZ LES BANANES ! qu'ils criaient en classe. "Ils", dont ne connaissont pas l'identité. Mais il fallait voyager dans un pays lointain, sinon tout le monde dans son entier se trouverait être dans la merde. Car c'est ce que le père Noël avait dit. En parlant du père Noël, saviez-vous qu'il s'habillait très légèrement, lui aussi ? Il a pourtant deux chats enrhumés à la maison, tout comme elles, ces filles légèrement habillées. Qui ont donc chacune deux chats enrhumés. Ce qui est normal car le père Noël les leur à offert à Noël. Mais puis quelqu'un se dit: "Tiens... mais pourquoi ses femmes légèrement habillés apparaissent tant dans l'histoire?" et quelqu'un lui répondit: "Ah bah parce qu'elle est en partie écrite par une dame qui, en général, est très légèrement habillée !". Ma réponse à donc été: "Elle doit avoir froid." Et puis ce quelqu'un s'en alla, et la dame qui écrit ce texte et qui était légèrement habillée mit un pull, au moins un truc d'intelligent. Intelligent comme un canard qui marche sur la queue d'un hippopotame ou comme Einchtein avant qu'il meurt, paix à son âme. En parlant d'Einchtein, en fait, ça s'écrit Einstein. Mais bon, l'écrivain est un peu déconcentré par la charmante damoiselle qui l'aide à écrire et qui est à nouveau légèrement habillée. Soit-dit en passant ; y'a un chien qui tourne en rond. "NAN !" qu'il dit le chien, car c'était l'histoire sans fin.

L'histoire sans fin qui continue donc, de part la rébellion inattendue d'un chien auquel il manquait trois dents. Son maître, le grand Figaro du mal qui tue, était un moustachu qui ne se rasait jamais, évidemment. Il mangeait des crottes de nez et des crottes de vaches. Il était très sympathique malgré le fait qu'il puait de la gueule. Un jour, Figaro du mal de la mort qui tue marchait vers un gros et tomba. La morale de cette histoire ? "Quand il n'y en a plus, il y en a encore". Et donc, il n'y en avait plus. Parce que y'a tellement de choses à dire, qu'on a dans notre tête et qui nous feraient presque penser à quelque chose qu'on a dans notre tête. Ce qui est logique, pensa Figaro. Et il reprit sa route en chantant, encore et encore. Jusqu'à ce qu'il s'arrête, face à un homme étrangement pâle et couché au sol. Il se pencha au dessus de lui, examinant son visage. Après de nombreuses secondes, il fut horrifié et poussa un cri: " AH MAIS C'EST L'AMANT DE MA FEMME !" ce qui était une nouvelle réjouissante à l'instant. " Super! Maintenant je vais pouvoir faire ce que j'ai à faire avec elle sans qu'elle pense à lui !" et il emballa donc le mort et l'enterra en dessous d'un arbre. Malheureusement, il eu une crise cardiaque en enterrant l'autre fous et il ne put donc pas faire ce qu'il avait à faire avec elle sans qu'elle pense à l'autre. Nous réfléchissons désormais à ce que nous pourrions vous racontez à vous qui êtes si petit et si innocent. Parlons de choses comme la paix dans le monde et la LOBOTOMIE DES ÊTRES HUMAINS VIA DES CHOSES COMME DES TRUCS RESSEMBLANTS À CES BIDULES QUE L'ON APPELLE - ah merde j'ai oublié le nom... ah non je me rappelle - C'EST ... Ca doit être LES MAJUSCULES ! Nous conclurons donc par vous dire ce que c'est qu'on veut vous dire: Duke n'écrit rien dans l'histoire sans fin. Parce que Duke est cool et que c'est cool d'être cool. Tout ceci sachant qu'en français l'on doit l'appeler "canard". Cool. Chenille. Je pars. dit-il. Et le répète encore. Il est lent. Décidément ! Autant qu'un ornithorynque qui aurait avalé une mouche à trois pattes, ou encore avalé Abe ! Sapristi je raconte n'importe quoi ! Il faudrait me

---------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henrik Natanaël Vanger

avatar

Masculin Messages : 353
Date d'inscription : 29/08/2010
Virus : Delta
Pouvoir: : Provoquer un changement brusque de température

MessageSujet: Re: Une histoire sans fin Sam 18 Sep - 2:41

Lorsque la lune était pleine, je sortais de la torture, frottant mes mains endolories par les horreurs subites, à savoir que j'ai du boulot a faire mais que , bien trop fatigué je suis pour faire ce que je dois faire comme; je devrais le faire , finir d'écrire, poster et en retirer la satisfaction d'avoir remplis ma tâche et pourtant ,je ne le fait pas mais la prochaine fois sera la bonne. Car, je suis déterminé et j'ai l'envie de mieux faire en plus , comme Joséphine parce que ELLE a su faire quelque chose que personne ne fera. Sa volonté l'a poussé à devenir Spider souris et WJ. Parce qu'elle trouvait ça cool. En plus Nicolas S. m'énerve pas comme Barak' qui LUI mange des tomates cuites! Mais seulement si la musique ne s'arrêtait jamais, j'atteindrais les sommets des montagnes de chocolats en dansant la macarena avec dans les bras un beau jeune homme, putain j'ai hâte d'être au lycée las-bas c'est trop cool de se faire torturer par des belles damoiselles blonde et habillées particulièrement légèrement. Sans oublier le fait qu'elles n'ont aucun neurone. PRÉFÉREZ LES BANANES ! qu'ils criaient en classe. "Ils", dont ne connaissont pas l'identité. Mais il fallait voyager dans un pays lointain, sinon tout le monde dans son entier se trouverait être dans la merde. Car c'est ce que le père Noël avait dit. En parlant du père Noël, saviez-vous qu'il s'habillait très légèrement, lui aussi ? Il a pourtant deux chats enrhumés à la maison, tout comme elles, ces filles légèrement habillées. Qui ont donc chacune deux chats enrhumés. Ce qui est normal car le père Noël les leur à offert à Noël. Mais puis quelqu'un se dit: "Tiens... mais pourquoi ses femmes légèrement habillés apparaissent tant dans l'histoire?" et quelqu'un lui répondit: "Ah bah parce qu'elle est en partie écrite par une dame qui, en général, est très légèrement habillée !". Ma réponse à donc été: "Elle doit avoir froid." Et puis ce quelqu'un s'en alla, et la dame qui écrit ce texte et qui était légèrement habillée mit un pull, au moins un truc d'intelligent. Intelligent comme un canard qui marche sur la queue d'un hippopotame ou comme Einchtein avant qu'il meurt, paix à son âme. En parlant d'Einchtein, en fait, ça s'écrit Einstein. Mais bon, l'écrivain est un peu déconcentré par la charmante damoiselle qui l'aide à écrire et qui est à nouveau légèrement habillée. Soit-dit en passant ; y'a un chien qui tourne en rond. "NAN !" qu'il dit le chien, car c'était l'histoire sans fin.

L'histoire sans fin qui continue donc, de part la rébellion inattendue d'un chien auquel il manquait trois dents. Son maître, le grand Figaro du mal qui tue, était un moustachu qui ne se rasait jamais, évidemment. Il mangeait des crottes de nez et des crottes de vaches. Il était très sympathique malgré le fait qu'il puait de la gueule. Un jour, Figaro du mal de la mort qui tue marchait vers un gros et tomba. La morale de cette histoire ? "Quand il n'y en a plus, il y en a encore". Et donc, il n'y en avait plus. Parce que y'a tellement de choses à dire, qu'on a dans notre tête et qui nous feraient presque penser à quelque chose qu'on a dans notre tête. Ce qui est logique, pensa Figaro. Et il reprit sa route en chantant, encore et encore. Jusqu'à ce qu'il s'arrête, face à un homme étrangement pâle et couché au sol. Il se pencha au dessus de lui, examinant son visage. Après de nombreuses secondes, il fut horrifié et poussa un cri: " AH MAIS C'EST L'AMANT DE MA FEMME !" ce qui était une nouvelle réjouissante à l'instant. " Super! Maintenant je vais pouvoir faire ce que j'ai à faire avec elle sans qu'elle pense à lui !" et il emballa donc le mort et l'enterra en dessous d'un arbre. Malheureusement, il eu une crise cardiaque en enterrant l'autre fous et il ne put donc pas faire ce qu'il avait à faire avec elle sans qu'elle pense à l'autre. Nous réfléchissons désormais à ce que nous pourrions vous racontez à vous qui êtes si petit et si innocent. Parlons de choses comme la paix dans le monde et la LOBOTOMIE DES ÊTRES HUMAINS VIA DES CHOSES COMME DES TRUCS RESSEMBLANTS À CES BIDULES QUE L'ON APPELLE - ah merde j'ai oublié le nom... ah non je me rappelle - C'EST ... Ca doit être LES MAJUSCULES ! Nous conclurons donc par vous dire ce que c'est qu'on veut vous dire: Duke n'écrit rien dans l'histoire sans fin. Parce que Duke est cool et que c'est cool d'être cool. Tout ceci sachant qu'en français l'on doit l'appeler "canard". Cool. Chenille. Je pars. dit-il. Et le répète encore. Il est lent. Décidément ! Autant qu'un ornithorynque qui aurait avalé une mouche à trois pattes, ou encore avalé Abe ! Sapristi je raconte n'importe quoi ! Il faudrait me forcer à faire arrêter d'écrire Duke ! Qui

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duke
What did he just say? O.o
What did he just say? O.o
avatar

Masculin Messages : 675
Date de naissance : 21/07/1993
Age : 24
Date d'inscription : 17/04/2010
Virus : Oméga
Pouvoir: : Lire les rêves
Age : 24 ans

MessageSujet: Re: Une histoire sans fin Sam 18 Sep - 2:45

Lorsque la lune était pleine, je sortais de la torture, frottant mes mains endolories par les horreurs subites, à savoir que j'ai du boulot a faire mais que , bien trop fatigué je suis pour faire ce que je dois faire comme; je devrais le faire , finir d'écrire, poster et en retirer la satisfaction d'avoir remplis ma tâche et pourtant ,je ne le fait pas mais la prochaine fois sera la bonne. Car, je suis déterminé et j'ai l'envie de mieux faire en plus , comme Joséphine parce que ELLE a su faire quelque chose que personne ne fera. Sa volonté l'a poussé à devenir Spider souris et WJ. Parce qu'elle trouvait ça cool. En plus Nicolas S. m'énerve pas comme Barak' qui LUI mange des tomates cuites! Mais seulement si la musique ne s'arrêtait jamais, j'atteindrais les sommets des montagnes de chocolats en dansant la macarena avec dans les bras un beau jeune homme, putain j'ai hâte d'être au lycée las-bas c'est trop cool de se faire torturer par des belles damoiselles blonde et habillées particulièrement légèrement. Sans oublier le fait qu'elles n'ont aucun neurone. PRÉFÉREZ LES BANANES ! qu'ils criaient en classe. "Ils", dont ne connaissont pas l'identité. Mais il fallait voyager dans un pays lointain, sinon tout le monde dans son entier se trouverait être dans la merde. Car c'est ce que le père Noël avait dit. En parlant du père Noël, saviez-vous qu'il s'habillait très légèrement, lui aussi ? Il a pourtant deux chats enrhumés à la maison, tout comme elles, ces filles légèrement habillées. Qui ont donc chacune deux chats enrhumés. Ce qui est normal car le père Noël les leur à offert à Noël. Mais puis quelqu'un se dit: "Tiens... mais pourquoi ses femmes légèrement habillés apparaissent tant dans l'histoire?" et quelqu'un lui répondit: "Ah bah parce qu'elle est en partie écrite par une dame qui, en général, est très légèrement habillée !". Ma réponse à donc été: "Elle doit avoir froid." Et puis ce quelqu'un s'en alla, et la dame qui écrit ce texte et qui était légèrement habillée mit un pull, au moins un truc d'intelligent. Intelligent comme un canard qui marche sur la queue d'un hippopotame ou comme Einchtein avant qu'il meurt, paix à son âme. En parlant d'Einchtein, en fait, ça s'écrit Einstein. Mais bon, l'écrivain est un peu déconcentré par la charmante damoiselle qui l'aide à écrire et qui est à nouveau légèrement habillée. Soit-dit en passant ; y'a un chien qui tourne en rond. "NAN !" qu'il dit le chien, car c'était l'histoire sans fin.

L'histoire sans fin qui continue donc, de part la rébellion inattendue d'un chien auquel il manquait trois dents. Son maître, le grand Figaro du mal qui tue, était un moustachu qui ne se rasait jamais, évidemment. Il mangeait des crottes de nez et des crottes de vaches. Il était très sympathique malgré le fait qu'il puait de la gueule. Un jour, Figaro du mal de la mort qui tue marchait vers un gros et tomba. La morale de cette histoire ? "Quand il n'y en a plus, il y en a encore". Et donc, il n'y en avait plus. Parce que y'a tellement de choses à dire, qu'on a dans notre tête et qui nous feraient presque penser à quelque chose qu'on a dans notre tête. Ce qui est logique, pensa Figaro. Et il reprit sa route en chantant, encore et encore. Jusqu'à ce qu'il s'arrête, face à un homme étrangement pâle et couché au sol. Il se pencha au dessus de lui, examinant son visage. Après de nombreuses secondes, il fut horrifié et poussa un cri: " AH MAIS C'EST L'AMANT DE MA FEMME !" ce qui était une nouvelle réjouissante à l'instant. " Super! Maintenant je vais pouvoir faire ce que j'ai à faire avec elle sans qu'elle pense à lui !" et il emballa donc le mort et l'enterra en dessous d'un arbre. Malheureusement, il eu une crise cardiaque en enterrant l'autre fous et il ne put donc pas faire ce qu'il avait à faire avec elle sans qu'elle pense à l'autre. Nous réfléchissons désormais à ce que nous pourrions vous racontez à vous qui êtes si petit et si innocent. Parlons de choses comme la paix dans le monde et la LOBOTOMIE DES ÊTRES HUMAINS VIA DES CHOSES COMME DES TRUCS RESSEMBLANTS À CES BIDULES QUE L'ON APPELLE - ah merde j'ai oublié le nom... ah non je me rappelle - C'EST ... Ca doit être LES MAJUSCULES ! Nous conclurons donc par vous dire ce que c'est qu'on veut vous dire: Duke n'écrit rien dans l'histoire sans fin. Parce que Duke est cool et que c'est cool d'être cool. Tout ceci sachant qu'en français l'on doit l'appeler "canard". Cool. Chenille. Je pars. dit-il. Et le répète encore. Il est lent. Décidément ! Autant qu'un ornithorynque qui aurait avalé une mouche à trois pattes, ou encore avalé Abe ! Sapristi je raconte n'importe quoi ! Il faudrait me forcer à faire arrêter d'écrire Duke ! Qui est l'être le plus cool du monde. Je

---------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henrik Natanaël Vanger

avatar

Masculin Messages : 353
Date d'inscription : 29/08/2010
Virus : Delta
Pouvoir: : Provoquer un changement brusque de température

MessageSujet: Re: Une histoire sans fin Sam 18 Sep - 2:47

Lorsque la lune était pleine, je sortais de la torture, frottant mes mains endolories par les horreurs subites, à savoir que j'ai du boulot a faire mais que , bien trop fatigué je suis pour faire ce que je dois faire comme; je devrais le faire , finir d'écrire, poster et en retirer la satisfaction d'avoir remplis ma tâche et pourtant ,je ne le fait pas mais la prochaine fois sera la bonne. Car, je suis déterminé et j'ai l'envie de mieux faire en plus , comme Joséphine parce que ELLE a su faire quelque chose que personne ne fera. Sa volonté l'a poussé à devenir Spider souris et WJ. Parce qu'elle trouvait ça cool. En plus Nicolas S. m'énerve pas comme Barak' qui LUI mange des tomates cuites! Mais seulement si la musique ne s'arrêtait jamais, j'atteindrais les sommets des montagnes de chocolats en dansant la macarena avec dans les bras un beau jeune homme, putain j'ai hâte d'être au lycée las-bas c'est trop cool de se faire torturer par des belles damoiselles blonde et habillées particulièrement légèrement. Sans oublier le fait qu'elles n'ont aucun neurone. PRÉFÉREZ LES BANANES ! qu'ils criaient en classe. "Ils", dont ne connaissont pas l'identité. Mais il fallait voyager dans un pays lointain, sinon tout le monde dans son entier se trouverait être dans la merde. Car c'est ce que le père Noël avait dit. En parlant du père Noël, saviez-vous qu'il s'habillait très légèrement, lui aussi ? Il a pourtant deux chats enrhumés à la maison, tout comme elles, ces filles légèrement habillées. Qui ont donc chacune deux chats enrhumés. Ce qui est normal car le père Noël les leur à offert à Noël. Mais puis quelqu'un se dit: "Tiens... mais pourquoi ses femmes légèrement habillés apparaissent tant dans l'histoire?" et quelqu'un lui répondit: "Ah bah parce qu'elle est en partie écrite par une dame qui, en général, est très légèrement habillée !". Ma réponse à donc été: "Elle doit avoir froid." Et puis ce quelqu'un s'en alla, et la dame qui écrit ce texte et qui était légèrement habillée mit un pull, au moins un truc d'intelligent. Intelligent comme un canard qui marche sur la queue d'un hippopotame ou comme Einchtein avant qu'il meurt, paix à son âme. En parlant d'Einchtein, en fait, ça s'écrit Einstein. Mais bon, l'écrivain est un peu déconcentré par la charmante damoiselle qui l'aide à écrire et qui est à nouveau légèrement habillée. Soit-dit en passant ; y'a un chien qui tourne en rond. "NAN !" qu'il dit le chien, car c'était l'histoire sans fin.

L'histoire sans fin qui continue donc, de part la rébellion inattendue d'un chien auquel il manquait trois dents. Son maître, le grand Figaro du mal qui tue, était un moustachu qui ne se rasait jamais, évidemment. Il mangeait des crottes de nez et des crottes de vaches. Il était très sympathique malgré le fait qu'il puait de la gueule. Un jour, Figaro du mal de la mort qui tue marchait vers un gros et tomba. La morale de cette histoire ? "Quand il n'y en a plus, il y en a encore". Et donc, il n'y en avait plus. Parce que y'a tellement de choses à dire, qu'on a dans notre tête et qui nous feraient presque penser à quelque chose qu'on a dans notre tête. Ce qui est logique, pensa Figaro. Et il reprit sa route en chantant, encore et encore. Jusqu'à ce qu'il s'arrête, face à un homme étrangement pâle et couché au sol. Il se pencha au dessus de lui, examinant son visage. Après de nombreuses secondes, il fut horrifié et poussa un cri: " AH MAIS C'EST L'AMANT DE MA FEMME !" ce qui était une nouvelle réjouissante à l'instant. " Super! Maintenant je vais pouvoir faire ce que j'ai à faire avec elle sans qu'elle pense à lui !" et il emballa donc le mort et l'enterra en dessous d'un arbre. Malheureusement, il eu une crise cardiaque en enterrant l'autre fous et il ne put donc pas faire ce qu'il avait à faire avec elle sans qu'elle pense à l'autre. Nous réfléchissons désormais à ce que nous pourrions vous racontez à vous qui êtes si petit et si innocent. Parlons de choses comme la paix dans le monde et la LOBOTOMIE DES ÊTRES HUMAINS VIA DES CHOSES COMME DES TRUCS RESSEMBLANTS À CES BIDULES QUE L'ON APPELLE - ah merde j'ai oublié le nom... ah non je me rappelle - C'EST ... Ca doit être LES MAJUSCULES ! Nous conclurons donc par vous dire ce que c'est qu'on veut vous dire: Duke n'écrit rien dans l'histoire sans fin. Parce que Duke est cool et que c'est cool d'être cool. Tout ceci sachant qu'en français l'on doit l'appeler "canard". Cool. Chenille. Je pars. dit-il. Et le répète encore. Il est lent. Décidément ! Autant qu'un ornithorynque qui aurait avalé une mouche à trois pattes, ou encore avalé Abe ! Sapristi je raconte n'importe quoi ! Il faudrait me forcer à faire arrêter d'écrire Duke ! Qui est l'être le plus cool du monde. Je ne pense évidemment pas tout ce qui est écrit ici, puisque

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duke
What did he just say? O.o
What did he just say? O.o
avatar

Masculin Messages : 675
Date de naissance : 21/07/1993
Age : 24
Date d'inscription : 17/04/2010
Virus : Oméga
Pouvoir: : Lire les rêves
Age : 24 ans

MessageSujet: Re: Une histoire sans fin Sam 18 Sep - 2:49

Lorsque la lune était pleine, je sortais de la torture, frottant mes mains endolories par les horreurs subites, à savoir que j'ai du boulot a faire mais que , bien trop fatigué je suis pour faire ce que je dois faire comme; je devrais le faire , finir d'écrire, poster et en retirer la satisfaction d'avoir remplis ma tâche et pourtant ,je ne le fait pas mais la prochaine fois sera la bonne. Car, je suis déterminé et j'ai l'envie de mieux faire en plus , comme Joséphine parce que ELLE a su faire quelque chose que personne ne fera. Sa volonté l'a poussé à devenir Spider souris et WJ. Parce qu'elle trouvait ça cool. En plus Nicolas S. m'énerve pas comme Barak' qui LUI mange des tomates cuites! Mais seulement si la musique ne s'arrêtait jamais, j'atteindrais les sommets des montagnes de chocolats en dansant la macarena avec dans les bras un beau jeune homme, putain j'ai hâte d'être au lycée las-bas c'est trop cool de se faire torturer par des belles damoiselles blonde et habillées particulièrement légèrement. Sans oublier le fait qu'elles n'ont aucun neurone. PRÉFÉREZ LES BANANES ! qu'ils criaient en classe. "Ils", dont ne connaissont pas l'identité. Mais il fallait voyager dans un pays lointain, sinon tout le monde dans son entier se trouverait être dans la merde. Car c'est ce que le père Noël avait dit. En parlant du père Noël, saviez-vous qu'il s'habillait très légèrement, lui aussi ? Il a pourtant deux chats enrhumés à la maison, tout comme elles, ces filles légèrement habillées. Qui ont donc chacune deux chats enrhumés. Ce qui est normal car le père Noël les leur à offert à Noël. Mais puis quelqu'un se dit: "Tiens... mais pourquoi ses femmes légèrement habillés apparaissent tant dans l'histoire?" et quelqu'un lui répondit: "Ah bah parce qu'elle est en partie écrite par une dame qui, en général, est très légèrement habillée !". Ma réponse à donc été: "Elle doit avoir froid." Et puis ce quelqu'un s'en alla, et la dame qui écrit ce texte et qui était légèrement habillée mit un pull, au moins un truc d'intelligent. Intelligent comme un canard qui marche sur la queue d'un hippopotame ou comme Einchtein avant qu'il meurt, paix à son âme. En parlant d'Einchtein, en fait, ça s'écrit Einstein. Mais bon, l'écrivain est un peu déconcentré par la charmante damoiselle qui l'aide à écrire et qui est à nouveau légèrement habillée. Soit-dit en passant ; y'a un chien qui tourne en rond. "NAN !" qu'il dit le chien, car c'était l'histoire sans fin.

L'histoire sans fin qui continue donc, de part la rébellion inattendue d'un chien auquel il manquait trois dents. Son maître, le grand Figaro du mal qui tue, était un moustachu qui ne se rasait jamais, évidemment. Il mangeait des crottes de nez et des crottes de vaches. Il était très sympathique malgré le fait qu'il puait de la gueule. Un jour, Figaro du mal de la mort qui tue marchait vers un gros et tomba. La morale de cette histoire ? "Quand il n'y en a plus, il y en a encore". Et donc, il n'y en avait plus. Parce que y'a tellement de choses à dire, qu'on a dans notre tête et qui nous feraient presque penser à quelque chose qu'on a dans notre tête. Ce qui est logique, pensa Figaro. Et il reprit sa route en chantant, encore et encore. Jusqu'à ce qu'il s'arrête, face à un homme étrangement pâle et couché au sol. Il se pencha au dessus de lui, examinant son visage. Après de nombreuses secondes, il fut horrifié et poussa un cri: " AH MAIS C'EST L'AMANT DE MA FEMME !" ce qui était une nouvelle réjouissante à l'instant. " Super! Maintenant je vais pouvoir faire ce que j'ai à faire avec elle sans qu'elle pense à lui !" et il emballa donc le mort et l'enterra en dessous d'un arbre. Malheureusement, il eu une crise cardiaque en enterrant l'autre fous et il ne put donc pas faire ce qu'il avait à faire avec elle sans qu'elle pense à l'autre. Nous réfléchissons désormais à ce que nous pourrions vous racontez à vous qui êtes si petit et si innocent. Parlons de choses comme la paix dans le monde et la LOBOTOMIE DES ÊTRES HUMAINS VIA DES CHOSES COMME DES TRUCS RESSEMBLANTS À CES BIDULES QUE L'ON APPELLE - ah merde j'ai oublié le nom... ah non je me rappelle - C'EST ... Ca doit être LES MAJUSCULES ! Nous conclurons donc par vous dire ce que c'est qu'on veut vous dire: Duke n'écrit rien dans l'histoire sans fin. Parce que Duke est cool et que c'est cool d'être cool. Tout ceci sachant qu'en français l'on doit l'appeler "canard". Cool. Chenille. Je pars. dit-il. Et le répète encore. Il est lent. Décidément ! Autant qu'un ornithorynque qui aurait avalé une mouche à trois pattes, ou encore avalé Abe ! Sapristi je raconte n'importe quoi ! Il faudrait me forcer à faire arrêter d'écrire Duke ! Qui est l'être le plus cool du monde. Je ne pense évidemment pas tout ce qui est écrit ici, puisque je sais que c'est ainsi au fond de mon coeur. C'est pour ça que je n'ai plus besoin de le penser. C'est comme

---------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henrik Natanaël Vanger

avatar

Masculin Messages : 353
Date d'inscription : 29/08/2010
Virus : Delta
Pouvoir: : Provoquer un changement brusque de température

MessageSujet: Re: Une histoire sans fin Sam 18 Sep - 2:50

Lorsque la lune était pleine, je sortais de la torture, frottant mes mains endolories par les horreurs subites, à savoir que j'ai du boulot a faire mais que , bien trop fatigué je suis pour faire ce que je dois faire comme; je devrais le faire , finir d'écrire, poster et en retirer la satisfaction d'avoir remplis ma tâche et pourtant ,je ne le fait pas mais la prochaine fois sera la bonne. Car, je suis déterminé et j'ai l'envie de mieux faire en plus , comme Joséphine parce que ELLE a su faire quelque chose que personne ne fera. Sa volonté l'a poussé à devenir Spider souris et WJ. Parce qu'elle trouvait ça cool. En plus Nicolas S. m'énerve pas comme Barak' qui LUI mange des tomates cuites! Mais seulement si la musique ne s'arrêtait jamais, j'atteindrais les sommets des montagnes de chocolats en dansant la macarena avec dans les bras un beau jeune homme, putain j'ai hâte d'être au lycée las-bas c'est trop cool de se faire torturer par des belles damoiselles blonde et habillées particulièrement légèrement. Sans oublier le fait qu'elles n'ont aucun neurone. PRÉFÉREZ LES BANANES ! qu'ils criaient en classe. "Ils", dont ne connaissont pas l'identité. Mais il fallait voyager dans un pays lointain, sinon tout le monde dans son entier se trouverait être dans la merde. Car c'est ce que le père Noël avait dit. En parlant du père Noël, saviez-vous qu'il s'habillait très légèrement, lui aussi ? Il a pourtant deux chats enrhumés à la maison, tout comme elles, ces filles légèrement habillées. Qui ont donc chacune deux chats enrhumés. Ce qui est normal car le père Noël les leur à offert à Noël. Mais puis quelqu'un se dit: "Tiens... mais pourquoi ses femmes légèrement habillés apparaissent tant dans l'histoire?" et quelqu'un lui répondit: "Ah bah parce qu'elle est en partie écrite par une dame qui, en général, est très légèrement habillée !". Ma réponse à donc été: "Elle doit avoir froid." Et puis ce quelqu'un s'en alla, et la dame qui écrit ce texte et qui était légèrement habillée mit un pull, au moins un truc d'intelligent. Intelligent comme un canard qui marche sur la queue d'un hippopotame ou comme Einchtein avant qu'il meurt, paix à son âme. En parlant d'Einchtein, en fait, ça s'écrit Einstein. Mais bon, l'écrivain est un peu déconcentré par la charmante damoiselle qui l'aide à écrire et qui est à nouveau légèrement habillée. Soit-dit en passant ; y'a un chien qui tourne en rond. "NAN !" qu'il dit le chien, car c'était l'histoire sans fin.

L'histoire sans fin qui continue donc, de part la rébellion inattendue d'un chien auquel il manquait trois dents. Son maître, le grand Figaro du mal qui tue, était un moustachu qui ne se rasait jamais, évidemment. Il mangeait des crottes de nez et des crottes de vaches. Il était très sympathique malgré le fait qu'il puait de la gueule. Un jour, Figaro du mal de la mort qui tue marchait vers un gros et tomba. La morale de cette histoire ? "Quand il n'y en a plus, il y en a encore". Et donc, il n'y en avait plus. Parce que y'a tellement de choses à dire, qu'on a dans notre tête et qui nous feraient presque penser à quelque chose qu'on a dans notre tête. Ce qui est logique, pensa Figaro. Et il reprit sa route en chantant, encore et encore. Jusqu'à ce qu'il s'arrête, face à un homme étrangement pâle et couché au sol. Il se pencha au dessus de lui, examinant son visage. Après de nombreuses secondes, il fut horrifié et poussa un cri: " AH MAIS C'EST L'AMANT DE MA FEMME !" ce qui était une nouvelle réjouissante à l'instant. " Super! Maintenant je vais pouvoir faire ce que j'ai à faire avec elle sans qu'elle pense à lui !" et il emballa donc le mort et l'enterra en dessous d'un arbre. Malheureusement, il eu une crise cardiaque en enterrant l'autre fous et il ne put donc pas faire ce qu'il avait à faire avec elle sans qu'elle pense à l'autre. Nous réfléchissons désormais à ce que nous pourrions vous racontez à vous qui êtes si petit et si innocent. Parlons de choses comme la paix dans le monde et la LOBOTOMIE DES ÊTRES HUMAINS VIA DES CHOSES COMME DES TRUCS RESSEMBLANTS À CES BIDULES QUE L'ON APPELLE - ah merde j'ai oublié le nom... ah non je me rappelle - C'EST ... Ca doit être LES MAJUSCULES ! Nous conclurons donc par vous dire ce que c'est qu'on veut vous dire: Duke n'écrit rien dans l'histoire sans fin. Parce que Duke est cool et que c'est cool d'être cool. Tout ceci sachant qu'en français l'on doit l'appeler "canard". Cool. Chenille. Je pars. dit-il. Et le répète encore. Il est lent. Décidément ! Autant qu'un ornithorynque qui aurait avalé une mouche à trois pattes, ou encore avalé Abe ! Sapristi je raconte n'importe quoi ! Il faudrait me forcer à faire arrêter d'écrire Duke ! Qui est l'être le plus cool du monde. Je ne pense évidemment pas tout ce qui est écrit ici, puisque je sais que c'est ainsi au fond de mon coeur. C'est pour ça que je n'ai plus besoin de le penser. C'est comme ces débilités qu'on entend à la tv : Faux. Mon esprit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duke
What did he just say? O.o
What did he just say? O.o
avatar

Masculin Messages : 675
Date de naissance : 21/07/1993
Age : 24
Date d'inscription : 17/04/2010
Virus : Oméga
Pouvoir: : Lire les rêves
Age : 24 ans

MessageSujet: Re: Une histoire sans fin Sam 18 Sep - 2:52

Lorsque la lune était pleine, je sortais de la torture, frottant mes mains endolories par les horreurs subites, à savoir que j'ai du boulot a faire mais que , bien trop fatigué je suis pour faire ce que je dois faire comme; je devrais le faire , finir d'écrire, poster et en retirer la satisfaction d'avoir remplis ma tâche et pourtant ,je ne le fait pas mais la prochaine fois sera la bonne. Car, je suis déterminé et j'ai l'envie de mieux faire en plus , comme Joséphine parce que ELLE a su faire quelque chose que personne ne fera. Sa volonté l'a poussé à devenir Spider souris et WJ. Parce qu'elle trouvait ça cool. En plus Nicolas S. m'énerve pas comme Barak' qui LUI mange des tomates cuites! Mais seulement si la musique ne s'arrêtait jamais, j'atteindrais les sommets des montagnes de chocolats en dansant la macarena avec dans les bras un beau jeune homme, putain j'ai hâte d'être au lycée las-bas c'est trop cool de se faire torturer par des belles damoiselles blonde et habillées particulièrement légèrement. Sans oublier le fait qu'elles n'ont aucun neurone. PRÉFÉREZ LES BANANES ! qu'ils criaient en classe. "Ils", dont ne connaissont pas l'identité. Mais il fallait voyager dans un pays lointain, sinon tout le monde dans son entier se trouverait être dans la merde. Car c'est ce que le père Noël avait dit. En parlant du père Noël, saviez-vous qu'il s'habillait très légèrement, lui aussi ? Il a pourtant deux chats enrhumés à la maison, tout comme elles, ces filles légèrement habillées. Qui ont donc chacune deux chats enrhumés. Ce qui est normal car le père Noël les leur à offert à Noël. Mais puis quelqu'un se dit: "Tiens... mais pourquoi ses femmes légèrement habillés apparaissent tant dans l'histoire?" et quelqu'un lui répondit: "Ah bah parce qu'elle est en partie écrite par une dame qui, en général, est très légèrement habillée !". Ma réponse à donc été: "Elle doit avoir froid." Et puis ce quelqu'un s'en alla, et la dame qui écrit ce texte et qui était légèrement habillée mit un pull, au moins un truc d'intelligent. Intelligent comme un canard qui marche sur la queue d'un hippopotame ou comme Einchtein avant qu'il meurt, paix à son âme. En parlant d'Einchtein, en fait, ça s'écrit Einstein. Mais bon, l'écrivain est un peu déconcentré par la charmante damoiselle qui l'aide à écrire et qui est à nouveau légèrement habillée. Soit-dit en passant ; y'a un chien qui tourne en rond. "NAN !" qu'il dit le chien, car c'était l'histoire sans fin.

L'histoire sans fin qui continue donc, de part la rébellion inattendue d'un chien auquel il manquait trois dents. Son maître, le grand Figaro du mal qui tue, était un moustachu qui ne se rasait jamais, évidemment. Il mangeait des crottes de nez et des crottes de vaches. Il était très sympathique malgré le fait qu'il puait de la gueule. Un jour, Figaro du mal de la mort qui tue marchait vers un gros et tomba. La morale de cette histoire ? "Quand il n'y en a plus, il y en a encore". Et donc, il n'y en avait plus. Parce que y'a tellement de choses à dire, qu'on a dans notre tête et qui nous feraient presque penser à quelque chose qu'on a dans notre tête. Ce qui est logique, pensa Figaro. Et il reprit sa route en chantant, encore et encore. Jusqu'à ce qu'il s'arrête, face à un homme étrangement pâle et couché au sol. Il se pencha au dessus de lui, examinant son visage. Après de nombreuses secondes, il fut horrifié et poussa un cri: " AH MAIS C'EST L'AMANT DE MA FEMME !" ce qui était une nouvelle réjouissante à l'instant. " Super! Maintenant je vais pouvoir faire ce que j'ai à faire avec elle sans qu'elle pense à lui !" et il emballa donc le mort et l'enterra en dessous d'un arbre. Malheureusement, il eu une crise cardiaque en enterrant l'autre fous et il ne put donc pas faire ce qu'il avait à faire avec elle sans qu'elle pense à l'autre. Nous réfléchissons désormais à ce que nous pourrions vous racontez à vous qui êtes si petit et si innocent. Parlons de choses comme la paix dans le monde et la LOBOTOMIE DES ÊTRES HUMAINS VIA DES CHOSES COMME DES TRUCS RESSEMBLANTS À CES BIDULES QUE L'ON APPELLE - ah merde j'ai oublié le nom... ah non je me rappelle - C'EST ... Ca doit être LES MAJUSCULES ! Nous conclurons donc par vous dire ce que c'est qu'on veut vous dire: Duke n'écrit rien dans l'histoire sans fin. Parce que Duke est cool et que c'est cool d'être cool. Tout ceci sachant qu'en français l'on doit l'appeler "canard". Cool. Chenille. Je pars. dit-il. Et le répète encore. Il est lent. Décidément ! Autant qu'un ornithorynque qui aurait avalé une mouche à trois pattes, ou encore avalé Abe ! Sapristi je raconte n'importe quoi ! Il faudrait me forcer à faire arrêter d'écrire Duke ! Qui est l'être le plus cool du monde. Je ne pense évidemment pas tout ce qui est écrit ici, puisque je sais que c'est ainsi au fond de mon coeur. C'est pour ça que je n'ai plus besoin de le penser. C'est comme ces débilités qu'on entend à la tv : Faux. Mon esprit cesse de dire n'importe quoi, car je sais que c'est juste. DUKE ROCKS. Et puis c'est tout.

Il y avait une fois un chien qui

---------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henrik Natanaël Vanger

avatar

Masculin Messages : 353
Date d'inscription : 29/08/2010
Virus : Delta
Pouvoir: : Provoquer un changement brusque de température

MessageSujet: Re: Une histoire sans fin Sam 18 Sep - 2:53

Lorsque la lune était pleine, je sortais de la torture, frottant mes mains endolories par les horreurs subites, à savoir que j'ai du boulot a faire mais que , bien trop fatigué je suis pour faire ce que je dois faire comme; je devrais le faire , finir d'écrire, poster et en retirer la satisfaction d'avoir remplis ma tâche et pourtant ,je ne le fait pas mais la prochaine fois sera la bonne. Car, je suis déterminé et j'ai l'envie de mieux faire en plus , comme Joséphine parce que ELLE a su faire quelque chose que personne ne fera. Sa volonté l'a poussé à devenir Spider souris et WJ. Parce qu'elle trouvait ça cool. En plus Nicolas S. m'énerve pas comme Barak' qui LUI mange des tomates cuites! Mais seulement si la musique ne s'arrêtait jamais, j'atteindrais les sommets des montagnes de chocolats en dansant la macarena avec dans les bras un beau jeune homme, putain j'ai hâte d'être au lycée las-bas c'est trop cool de se faire torturer par des belles damoiselles blonde et habillées particulièrement légèrement. Sans oublier le fait qu'elles n'ont aucun neurone. PRÉFÉREZ LES BANANES ! qu'ils criaient en classe. "Ils", dont ne connaissont pas l'identité. Mais il fallait voyager dans un pays lointain, sinon tout le monde dans son entier se trouverait être dans la merde. Car c'est ce que le père Noël avait dit. En parlant du père Noël, saviez-vous qu'il s'habillait très légèrement, lui aussi ? Il a pourtant deux chats enrhumés à la maison, tout comme elles, ces filles légèrement habillées. Qui ont donc chacune deux chats enrhumés. Ce qui est normal car le père Noël les leur à offert à Noël. Mais puis quelqu'un se dit: "Tiens... mais pourquoi ses femmes légèrement habillés apparaissent tant dans l'histoire?" et quelqu'un lui répondit: "Ah bah parce qu'elle est en partie écrite par une dame qui, en général, est très légèrement habillée !". Ma réponse à donc été: "Elle doit avoir froid." Et puis ce quelqu'un s'en alla, et la dame qui écrit ce texte et qui était légèrement habillée mit un pull, au moins un truc d'intelligent. Intelligent comme un canard qui marche sur la queue d'un hippopotame ou comme Einchtein avant qu'il meurt, paix à son âme. En parlant d'Einchtein, en fait, ça s'écrit Einstein. Mais bon, l'écrivain est un peu déconcentré par la charmante damoiselle qui l'aide à écrire et qui est à nouveau légèrement habillée. Soit-dit en passant ; y'a un chien qui tourne en rond. "NAN !" qu'il dit le chien, car c'était l'histoire sans fin.

L'histoire sans fin qui continue donc, de part la rébellion inattendue d'un chien auquel il manquait trois dents. Son maître, le grand Figaro du mal qui tue, était un moustachu qui ne se rasait jamais, évidemment. Il mangeait des crottes de nez et des crottes de vaches. Il était très sympathique malgré le fait qu'il puait de la gueule. Un jour, Figaro du mal de la mort qui tue marchait vers un gros et tomba. La morale de cette histoire ? "Quand il n'y en a plus, il y en a encore". Et donc, il n'y en avait plus. Parce que y'a tellement de choses à dire, qu'on a dans notre tête et qui nous feraient presque penser à quelque chose qu'on a dans notre tête. Ce qui est logique, pensa Figaro. Et il reprit sa route en chantant, encore et encore. Jusqu'à ce qu'il s'arrête, face à un homme étrangement pâle et couché au sol. Il se pencha au dessus de lui, examinant son visage. Après de nombreuses secondes, il fut horrifié et poussa un cri: " AH MAIS C'EST L'AMANT DE MA FEMME !" ce qui était une nouvelle réjouissante à l'instant. " Super! Maintenant je vais pouvoir faire ce que j'ai à faire avec elle sans qu'elle pense à lui !" et il emballa donc le mort et l'enterra en dessous d'un arbre. Malheureusement, il eu une crise cardiaque en enterrant l'autre fous et il ne put donc pas faire ce qu'il avait à faire avec elle sans qu'elle pense à l'autre. Nous réfléchissons désormais à ce que nous pourrions vous racontez à vous qui êtes si petit et si innocent. Parlons de choses comme la paix dans le monde et la LOBOTOMIE DES ÊTRES HUMAINS VIA DES CHOSES COMME DES TRUCS RESSEMBLANTS À CES BIDULES QUE L'ON APPELLE - ah merde j'ai oublié le nom... ah non je me rappelle - C'EST ... Ca doit être LES MAJUSCULES ! Nous conclurons donc par vous dire ce que c'est qu'on veut vous dire: Duke n'écrit rien dans l'histoire sans fin. Parce que Duke est cool et que c'est cool d'être cool. Tout ceci sachant qu'en français l'on doit l'appeler "canard". Cool. Chenille. Je pars. dit-il. Et le répète encore. Il est lent. Décidément ! Autant qu'un ornithorynque qui aurait avalé une mouche à trois pattes, ou encore avalé Abe ! Sapristi je raconte n'importe quoi ! Il faudrait me forcer à faire arrêter d'écrire Duke ! Qui est l'être le plus cool du monde. Je ne pense évidemment pas tout ce qui est écrit ici, puisque je sais que c'est ainsi au fond de mon coeur. C'est pour ça que je n'ai plus besoin de le penser. C'est comme ces débilités qu'on entend à la tv : Faux. Mon esprit cesse de dire n'importe quoi, car je sais que c'est juste. DUKE ROCKS. Et puis c'est tout.

Il y avait une fois un chien qui FAISAIT PIPI SUR LE PIED DE DUKE. Ce qui

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duke
What did he just say? O.o
What did he just say? O.o
avatar

Masculin Messages : 675
Date de naissance : 21/07/1993
Age : 24
Date d'inscription : 17/04/2010
Virus : Oméga
Pouvoir: : Lire les rêves
Age : 24 ans

MessageSujet: Re: Une histoire sans fin Sam 18 Sep - 2:54

Lorsque la lune était pleine, je sortais de la torture, frottant mes mains endolories par les horreurs subites, à savoir que j'ai du boulot a faire mais que , bien trop fatigué je suis pour faire ce que je dois faire comme; je devrais le faire , finir d'écrire, poster et en retirer la satisfaction d'avoir remplis ma tâche et pourtant , je ne le fait pas mais la prochaine fois sera la bonne. Car, je suis déterminé et j'ai l'envie de mieux faire en plus , comme Joséphine parce que ELLE a su faire quelque chose que personne ne fera. Sa volonté l'a poussé à devenir Spider souris et WJ. Parce qu'elle trouvait ça cool. En plus Nicolas S. m'énerve pas comme Barak' qui LUI mange des tomates cuites! Mais seulement si la musique ne s'arrêtait jamais, j'atteindrais les sommets des montagnes de chocolats en dansant la macarena avec dans les bras un beau jeune homme, putain j'ai hâte d'être au lycée las-bas c'est trop cool de se faire torturer par des belles damoiselles blonde et habillées particulièrement légèrement. Sans oublier le fait qu'elles n'ont aucun neurone. PRÉFÉREZ LES BANANES ! qu'ils criaient en classe. "Ils", dont ne connaissont pas l'identité. Mais il fallait voyager dans un pays lointain, sinon tout le monde dans son entier se trouverait être dans la merde. Car c'est ce que le père Noël avait dit. En parlant du père Noël, saviez-vous qu'il s'habillait très légèrement, lui aussi ? Il a pourtant deux chats enrhumés à la maison, tout comme elles, ces filles légèrement habillées. Qui ont donc chacune deux chats enrhumés. Ce qui est normal car le père Noël les leur à offert à Noël. Mais puis quelqu'un se dit: "Tiens... mais pourquoi ses femmes légèrement habillés apparaissent tant dans l'histoire?" et quelqu'un lui répondit: "Ah bah parce qu'elle est en partie écrite par une dame qui, en général, est très légèrement habillée !". Ma réponse à donc été: "Elle doit avoir froid." Et puis ce quelqu'un s'en alla, et la dame qui écrit ce texte et qui était légèrement habillée mit un pull, au moins un truc d'intelligent. Intelligent comme un canard qui marche sur la queue d'un hippopotame ou comme Einchtein avant qu'il meurt, paix à son âme. En parlant d'Einchtein, en fait, ça s'écrit Einstein. Mais bon, l'écrivain est un peu déconcentré par la charmante damoiselle qui l'aide à écrire et qui est à nouveau légèrement habillée. Soit-dit en passant ; y'a un chien qui tourne en rond. "NAN !" qu'il dit le chien, car c'était l'histoire sans fin.

L'histoire sans fin qui continue donc, de part la rébellion inattendue d'un chien auquel il manquait trois dents. Son maître, le grand Figaro du mal qui tue, était un moustachu qui ne se rasait jamais, évidemment. Il mangeait des crottes de nez et des crottes de vaches. Il était très sympathique malgré le fait qu'il puait de la gueule. Un jour, Figaro du mal de la mort qui tue marchait vers un gros et tomba. La morale de cette histoire ? "Quand il n'y en a plus, il y en a encore". Et donc, il n'y en avait plus. Parce que y'a tellement de choses à dire, qu'on a dans notre tête et qui nous feraient presque penser à quelque chose qu'on a dans notre tête. Ce qui est logique, pensa Figaro. Et il reprit sa route en chantant, encore et encore. Jusqu'à ce qu'il s'arrête, face à un homme étrangement pâle et couché au sol. Il se pencha au dessus de lui, examinant son visage. Après de nombreuses secondes, il fut horrifié et poussa un cri: " AH MAIS C'EST L'AMANT DE MA FEMME !" ce qui était une nouvelle réjouissante à l'instant. " Super! Maintenant je vais pouvoir faire ce que j'ai à faire avec elle sans qu'elle pense à lui !" et il emballa donc le mort et l'enterra en dessous d'un arbre. Malheureusement, il eu une crise cardiaque en enterrant l'autre fous et il ne put donc pas faire ce qu'il avait à faire avec elle sans qu'elle pense à l'autre. Nous réfléchissons désormais à ce que nous pourrions vous racontez à vous qui êtes si petit et si innocent. Parlons de choses comme la paix dans le monde et la LOBOTOMIE DES ÊTRES HUMAINS VIA DES CHOSES COMME DES TRUCS RESSEMBLANTS À CES BIDULES QUE L'ON APPELLE - ah merde j'ai oublié le nom... ah non je me rappelle - C'EST ... Ca doit être LES MAJUSCULES ! Nous conclurons donc par vous dire ce que c'est qu'on veut vous dire: Duke n'écrit rien dans l'histoire sans fin. Parce que Duke est cool et que c'est cool d'être cool. Tout ceci sachant qu'en français l'on doit l'appeler "canard". Cool. Chenille. Je pars. dit-il. Et le répète encore. Il est lent. Décidément ! Autant qu'un ornithorynque qui aurait avalé une mouche à trois pattes, ou encore avalé Abe ! Sapristi je raconte n'importe quoi ! Il faudrait me forcer à faire arrêter d'écrire Duke ! Qui est l'être le plus cool du monde. Je ne pense évidemment pas tout ce qui est écrit ici, puisque je sais que c'est ainsi au fond de mon coeur. C'est pour ça que je n'ai plus besoin de le penser. C'est comme ces débilités qu'on entend à la tv : Faux. Mon esprit cesse de dire n'importe quoi, car je sais que c'est juste. DUKE ROCKS. Et puis c'est tout.

Il y avait une fois un chien qui FAISAIT PIPI SUR LE PIED DE DUKE. Ce qui réjouissait Henrik parce que comme ça il pouvait nettoyer les pieds de son altesse. Il y avait aussi un autre chien qui

---------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abe.
> Fondatrice & Admine. The sardine (?) was sick.
> Fondatrice & Admine.  The sardine (?) was sick.
avatar

Féminin Messages : 973
Date de naissance : 31/12/1996
Age : 20
Date d'inscription : 02/12/2009
Virus : Omicron.
Pouvoir: : Donner son énergie vitale.
Age : 18 ans.

MessageSujet: Re: Une histoire sans fin Dim 19 Sep - 14:46

Lorsque la lune était pleine, je sortais de la torture, frottant mes mains endolories par les horreurs subites, à savoir que j'ai du boulot a faire mais que , bien trop fatigué je suis pour faire ce que je dois faire comme; je devrais le faire , finir d'écrire, poster et en retirer la satisfaction d'avoir remplis ma tâche et pourtant , je ne le fait pas mais la prochaine fois sera la bonne. Car, je suis déterminé et j'ai l'envie de mieux faire en plus , comme Joséphine parce que ELLE a su faire quelque chose que personne ne fera. Sa volonté l'a poussé à devenir Spider souris et WJ. Parce qu'elle trouvait ça cool. En plus Nicolas S. m'énerve pas comme Barak' qui LUI mange des tomates cuites! Mais seulement si la musique ne s'arrêtait jamais, j'atteindrais les sommets des montagnes de chocolats en dansant la macarena avec dans les bras un beau jeune homme, putain j'ai hâte d'être au lycée las-bas c'est trop cool de se faire torturer par des belles damoiselles blonde et habillées particulièrement légèrement. Sans oublier le fait qu'elles n'ont aucun neurone. PRÉFÉREZ LES BANANES ! qu'ils criaient en classe. "Ils", dont ne connaissont pas l'identité. Mais il fallait voyager dans un pays lointain, sinon tout le monde dans son entier se trouverait être dans la merde. Car c'est ce que le père Noël avait dit. En parlant du père Noël, saviez-vous qu'il s'habillait très légèrement, lui aussi ? Il a pourtant deux chats enrhumés à la maison, tout comme elles, ces filles légèrement habillées. Qui ont donc chacune deux chats enrhumés. Ce qui est normal car le père Noël les leur à offert à Noël. Mais puis quelqu'un se dit: "Tiens... mais pourquoi ses femmes légèrement habillés apparaissent tant dans l'histoire?" et quelqu'un lui répondit: "Ah bah parce qu'elle est en partie écrite par une dame qui, en général, est très légèrement habillée !". Ma réponse à donc été: "Elle doit avoir froid." Et puis ce quelqu'un s'en alla, et la dame qui écrit ce texte et qui était légèrement habillée mit un pull, au moins un truc d'intelligent. Intelligent comme un canard qui marche sur la queue d'un hippopotame ou comme Einchtein avant qu'il meurt, paix à son âme. En parlant d'Einchtein, en fait, ça s'écrit Einstein. Mais bon, l'écrivain est un peu déconcentré par la charmante damoiselle qui l'aide à écrire et qui est à nouveau légèrement habillée. Soit-dit en passant ; y'a un chien qui tourne en rond. "NAN !" qu'il dit le chien, car c'était l'histoire sans fin.

L'histoire sans fin qui continue donc, de part la rébellion inattendue d'un chien auquel il manquait trois dents. Son maître, le grand Figaro du mal qui tue, était un moustachu qui ne se rasait jamais, évidemment. Il mangeait des crottes de nez et des crottes de vaches. Il était très sympathique malgré le fait qu'il puait de la gueule. Un jour, Figaro du mal de la mort qui tue marchait vers un gros et tomba. La morale de cette histoire ? "Quand il n'y en a plus, il y en a encore". Et donc, il n'y en avait plus. Parce que y'a tellement de choses à dire, qu'on a dans notre tête et qui nous feraient presque penser à quelque chose qu'on a dans notre tête. Ce qui est logique, pensa Figaro. Et il reprit sa route en chantant, encore et encore. Jusqu'à ce qu'il s'arrête, face à un homme étrangement pâle et couché au sol. Il se pencha au dessus de lui, examinant son visage. Après de nombreuses secondes, il fut horrifié et poussa un cri: " AH MAIS C'EST L'AMANT DE MA FEMME !" ce qui était une nouvelle réjouissante à l'instant. " Super! Maintenant je vais pouvoir faire ce que j'ai à faire avec elle sans qu'elle pense à lui !" et il emballa donc le mort et l'enterra en dessous d'un arbre. Malheureusement, il eu une crise cardiaque en enterrant l'autre fous et il ne put donc pas faire ce qu'il avait à faire avec elle sans qu'elle pense à l'autre. Nous réfléchissons désormais à ce que nous pourrions vous racontez à vous qui êtes si petit et si innocent. Parlons de choses comme la paix dans le monde et la LOBOTOMIE DES ÊTRES HUMAINS VIA DES CHOSES COMME DES TRUCS RESSEMBLANTS À CES BIDULES QUE L'ON APPELLE - ah merde j'ai oublié le nom... ah non je me rappelle - C'EST ... Ca doit être LES MAJUSCULES ! Nous conclurons donc par vous dire ce que c'est qu'on veut vous dire: Duke n'écrit rien dans l'histoire sans fin. Parce que Duke est cool et que c'est cool d'être cool. Tout ceci sachant qu'en français l'on doit l'appeler "canard". Cool. Chenille. Je pars. dit-il. Et le répète encore. Il est lent. Décidément ! Autant qu'un ornithorynque qui aurait avalé une mouche à trois pattes, ou encore avalé Abe ! Sapristi je raconte n'importe quoi ! Il faudrait me forcer à faire arrêter d'écrire Duke ! Qui est l'être le plus cool du monde. Je ne pense évidemment pas tout ce qui est écrit ici, puisque je sais que c'est ainsi au fond de mon coeur. C'est pour ça que je n'ai plus besoin de le penser. C'est comme ces débilités qu'on entend à la tv : Faux. Mon esprit cesse de dire n'importe quoi, car je sais que c'est juste. DUKE ROCKS. Et puis c'est tout.

Il y avait une fois un chien qui FAISAIT PIPI SUR LE PIED DE DUKE. Ce qui réjouissait Henrik parce que comme ça il pouvait nettoyer les pieds de son altesse. Il y avait aussi un autre chien qui salivait a l'odeur de

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-omega-x.forumactif.com/index.htm
Duke
What did he just say? O.o
What did he just say? O.o
avatar

Masculin Messages : 675
Date de naissance : 21/07/1993
Age : 24
Date d'inscription : 17/04/2010
Virus : Oméga
Pouvoir: : Lire les rêves
Age : 24 ans

MessageSujet: Re: Une histoire sans fin Dim 19 Sep - 14:47

Lorsque la lune était pleine, je sortais de la torture, frottant mes mains endolories par les horreurs subites, à savoir que j'ai du boulot a faire mais que , bien trop fatigué je suis pour faire ce que je dois faire comme; je devrais le faire , finir d'écrire, poster et en retirer la satisfaction d'avoir remplis ma tâche et pourtant , je ne le fait pas mais la prochaine fois sera la bonne. Car, je suis déterminé et j'ai l'envie de mieux faire en plus , comme Joséphine parce que ELLE a su faire quelque chose que personne ne fera. Sa volonté l'a poussé à devenir Spider souris et WJ. Parce qu'elle trouvait ça cool. En plus Nicolas S. m'énerve pas comme Barak' qui LUI mange des tomates cuites! Mais seulement si la musique ne s'arrêtait jamais, j'atteindrais les sommets des montagnes de chocolats en dansant la macarena avec dans les bras un beau jeune homme, putain j'ai hâte d'être au lycée las-bas c'est trop cool de se faire torturer par des belles damoiselles blonde et habillées particulièrement légèrement. Sans oublier le fait qu'elles n'ont aucun neurone. PRÉFÉREZ LES BANANES ! qu'ils criaient en classe. "Ils", dont ne connaissont pas l'identité. Mais il fallait voyager dans un pays lointain, sinon tout le monde dans son entier se trouverait être dans la merde. Car c'est ce que le père Noël avait dit. En parlant du père Noël, saviez-vous qu'il s'habillait très légèrement, lui aussi ? Il a pourtant deux chats enrhumés à la maison, tout comme elles, ces filles légèrement habillées. Qui ont donc chacune deux chats enrhumés. Ce qui est normal car le père Noël les leur à offert à Noël. Mais puis quelqu'un se dit: "Tiens... mais pourquoi ses femmes légèrement habillés apparaissent tant dans l'histoire?" et quelqu'un lui répondit: "Ah bah parce qu'elle est en partie écrite par une dame qui, en général, est très légèrement habillée !". Ma réponse à donc été: "Elle doit avoir froid." Et puis ce quelqu'un s'en alla, et la dame qui écrit ce texte et qui était légèrement habillée mit un pull, au moins un truc d'intelligent. Intelligent comme un canard qui marche sur la queue d'un hippopotame ou comme Einchtein avant qu'il meurt, paix à son âme. En parlant d'Einchtein, en fait, ça s'écrit Einstein. Mais bon, l'écrivain est un peu déconcentré par la charmante damoiselle qui l'aide à écrire et qui est à nouveau légèrement habillée. Soit-dit en passant ; y'a un chien qui tourne en rond. "NAN !" qu'il dit le chien, car c'était l'histoire sans fin.

L'histoire sans fin qui continue donc, de part la rébellion inattendue d'un chien auquel il manquait trois dents. Son maître, le grand Figaro du mal qui tue, était un moustachu qui ne se rasait jamais, évidemment. Il mangeait des crottes de nez et des crottes de vaches. Il était très sympathique malgré le fait qu'il puait de la gueule. Un jour, Figaro du mal de la mort qui tue marchait vers un gros et tomba. La morale de cette histoire ? "Quand il n'y en a plus, il y en a encore". Et donc, il n'y en avait plus. Parce que y'a tellement de choses à dire, qu'on a dans notre tête et qui nous feraient presque penser à quelque chose qu'on a dans notre tête. Ce qui est logique, pensa Figaro. Et il reprit sa route en chantant, encore et encore. Jusqu'à ce qu'il s'arrête, face à un homme étrangement pâle et couché au sol. Il se pencha au dessus de lui, examinant son visage. Après de nombreuses secondes, il fut horrifié et poussa un cri: " AH MAIS C'EST L'AMANT DE MA FEMME !" ce qui était une nouvelle réjouissante à l'instant. " Super! Maintenant je vais pouvoir faire ce que j'ai à faire avec elle sans qu'elle pense à lui !" et il emballa donc le mort et l'enterra en dessous d'un arbre. Malheureusement, il eu une crise cardiaque en enterrant l'autre fous et il ne put donc pas faire ce qu'il avait à faire avec elle sans qu'elle pense à l'autre. Nous réfléchissons désormais à ce que nous pourrions vous racontez à vous qui êtes si petit et si innocent. Parlons de choses comme la paix dans le monde et la LOBOTOMIE DES ÊTRES HUMAINS VIA DES CHOSES COMME DES TRUCS RESSEMBLANTS À CES BIDULES QUE L'ON APPELLE - ah merde j'ai oublié le nom... ah non je me rappelle - C'EST ... Ca doit être LES MAJUSCULES ! Nous conclurons donc par vous dire ce que c'est qu'on veut vous dire: Duke n'écrit rien dans l'histoire sans fin. Parce que Duke est cool et que c'est cool d'être cool. Tout ceci sachant qu'en français l'on doit l'appeler "canard". Cool. Chenille. Je pars. dit-il. Et le répète encore. Il est lent. Décidément ! Autant qu'un ornithorynque qui aurait avalé une mouche à trois pattes, ou encore avalé Abe ! Sapristi je raconte n'importe quoi ! Il faudrait me forcer à faire arrêter d'écrire Duke ! Qui est l'être le plus cool du monde. Je ne pense évidemment pas tout ce qui est écrit ici, puisque je sais que c'est ainsi au fond de mon coeur. C'est pour ça que je n'ai plus besoin de le penser. C'est comme ces débilités qu'on entend à la tv : Faux. Mon esprit cesse de dire n'importe quoi, car je sais que c'est juste. DUKE ROCKS. Et puis c'est tout.

Il y avait une fois un chien qui FAISAIT PIPI SUR LE PIED DE DUKE. Ce qui réjouissait Henrik parce que comme ça il pouvait nettoyer les pieds de son altesse. Il y avait aussi un autre chien qui salivait a l'odeur de télévisions, ce qui n'était pas pratique sachant qu'il

---------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henrik Natanaël Vanger

avatar

Masculin Messages : 353
Date d'inscription : 29/08/2010
Virus : Delta
Pouvoir: : Provoquer un changement brusque de température

MessageSujet: Re: Une histoire sans fin Dim 19 Sep - 15:17

Lorsque la lune était pleine, je sortais de la torture, frottant mes mains endolories par les horreurs subites, à savoir que j'ai du boulot a faire mais que , bien trop fatigué je suis pour faire ce que je dois faire comme; je devrais le faire , finir d'écrire, poster et en retirer la satisfaction d'avoir remplis ma tâche et pourtant , je ne le fait pas mais la prochaine fois sera la bonne. Car, je suis déterminé et j'ai l'envie de mieux faire en plus , comme Joséphine parce que ELLE a su faire quelque chose que personne ne fera. Sa volonté l'a poussé à devenir Spider souris et WJ. Parce qu'elle trouvait ça cool. En plus Nicolas S. m'énerve pas comme Barak' qui LUI mange des tomates cuites! Mais seulement si la musique ne s'arrêtait jamais, j'atteindrais les sommets des montagnes de chocolats en dansant la macarena avec dans les bras un beau jeune homme, putain j'ai hâte d'être au lycée las-bas c'est trop cool de se faire torturer par des belles damoiselles blonde et habillées particulièrement légèrement. Sans oublier le fait qu'elles n'ont aucun neurone. PRÉFÉREZ LES BANANES ! qu'ils criaient en classe. "Ils", dont ne connaissont pas l'identité. Mais il fallait voyager dans un pays lointain, sinon tout le monde dans son entier se trouverait être dans la merde. Car c'est ce que le père Noël avait dit. En parlant du père Noël, saviez-vous qu'il s'habillait très légèrement, lui aussi ? Il a pourtant deux chats enrhumés à la maison, tout comme elles, ces filles légèrement habillées. Qui ont donc chacune deux chats enrhumés. Ce qui est normal car le père Noël les leur à offert à Noël. Mais puis quelqu'un se dit: "Tiens... mais pourquoi ses femmes légèrement habillés apparaissent tant dans l'histoire?" et quelqu'un lui répondit: "Ah bah parce qu'elle est en partie écrite par une dame qui, en général, est très légèrement habillée !". Ma réponse à donc été: "Elle doit avoir froid." Et puis ce quelqu'un s'en alla, et la dame qui écrit ce texte et qui était légèrement habillée mit un pull, au moins un truc d'intelligent. Intelligent comme un canard qui marche sur la queue d'un hippopotame ou comme Einchtein avant qu'il meurt, paix à son âme. En parlant d'Einchtein, en fait, ça s'écrit Einstein. Mais bon, l'écrivain est un peu déconcentré par la charmante damoiselle qui l'aide à écrire et qui est à nouveau légèrement habillée. Soit-dit en passant ; y'a un chien qui tourne en rond. "NAN !" qu'il dit le chien, car c'était l'histoire sans fin.

L'histoire sans fin qui continue donc, de part la rébellion inattendue d'un chien auquel il manquait trois dents. Son maître, le grand Figaro du mal qui tue, était un moustachu qui ne se rasait jamais, évidemment. Il mangeait des crottes de nez et des crottes de vaches. Il était très sympathique malgré le fait qu'il puait de la gueule. Un jour, Figaro du mal de la mort qui tue marchait vers un gros et tomba. La morale de cette histoire ? "Quand il n'y en a plus, il y en a encore". Et donc, il n'y en avait plus. Parce que y'a tellement de choses à dire, qu'on a dans notre tête et qui nous feraient presque penser à quelque chose qu'on a dans notre tête. Ce qui est logique, pensa Figaro. Et il reprit sa route en chantant, encore et encore. Jusqu'à ce qu'il s'arrête, face à un homme étrangement pâle et couché au sol. Il se pencha au dessus de lui, examinant son visage. Après de nombreuses secondes, il fut horrifié et poussa un cri: " AH MAIS C'EST L'AMANT DE MA FEMME !" ce qui était une nouvelle réjouissante à l'instant. " Super! Maintenant je vais pouvoir faire ce que j'ai à faire avec elle sans qu'elle pense à lui !" et il emballa donc le mort et l'enterra en dessous d'un arbre. Malheureusement, il eu une crise cardiaque en enterrant l'autre fous et il ne put donc pas faire ce qu'il avait à faire avec elle sans qu'elle pense à l'autre. Nous réfléchissons désormais à ce que nous pourrions vous racontez à vous qui êtes si petit et si innocent. Parlons de choses comme la paix dans le monde et la LOBOTOMIE DES ÊTRES HUMAINS VIA DES CHOSES COMME DES TRUCS RESSEMBLANTS À CES BIDULES QUE L'ON APPELLE - ah merde j'ai oublié le nom... ah non je me rappelle - C'EST ... Ca doit être LES MAJUSCULES ! Nous conclurons donc par vous dire ce que c'est qu'on veut vous dire: Duke n'écrit rien dans l'histoire sans fin. Parce que Duke est cool et que c'est cool d'être cool. Tout ceci sachant qu'en français l'on doit l'appeler "canard". Cool. Chenille. Je pars. dit-il. Et le répète encore. Il est lent. Décidément ! Autant qu'un ornithorynque qui aurait avalé une mouche à trois pattes, ou encore avalé Abe ! Sapristi je raconte n'importe quoi ! Il faudrait me forcer à faire arrêter d'écrire Duke ! Qui est l'être le plus cool du monde. Je ne pense évidemment pas tout ce qui est écrit ici, puisque je sais que c'est ainsi au fond de mon coeur. C'est pour ça que je n'ai plus besoin de le penser. C'est comme ces débilités qu'on entend à la tv : Faux. Mon esprit cesse de dire n'importe quoi, car je sais que c'est juste. DUKE ROCKS. Et puis c'est tout.

Il y avait une fois un chien qui FAISAIT PIPI SUR LE PIED DE DUKE. Ce qui réjouissait Henrik parce que comme ça il pouvait nettoyer les pieds de son altesse. Il y avait aussi un autre chien qui salivait a l'odeur de télévisions, ce qui n'était pas pratique sachant qu'il était dans une cage, enfermé loin de cette tv. Henrik nettoya donc les pieds de son altesse avec un couteau. C'était donc très propre,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abe.
> Fondatrice & Admine. The sardine (?) was sick.
> Fondatrice & Admine.  The sardine (?) was sick.
avatar

Féminin Messages : 973
Date de naissance : 31/12/1996
Age : 20
Date d'inscription : 02/12/2009
Virus : Omicron.
Pouvoir: : Donner son énergie vitale.
Age : 18 ans.

MessageSujet: Re: Une histoire sans fin Dim 19 Sep - 15:59

Lorsque la lune était pleine, je sortais de la torture, frottant mes mains endolories par les horreurs subites, à savoir que j'ai du boulot a faire mais que , bien trop fatigué je suis pour faire ce que je dois faire comme; je devrais le faire , finir d'écrire, poster et en retirer la satisfaction d'avoir remplis ma tâche et pourtant , je ne le fait pas mais la prochaine fois sera la bonne. Car, je suis déterminé et j'ai l'envie de mieux faire en plus , comme Joséphine parce que ELLE a su faire quelque chose que personne ne fera. Sa volonté l'a poussé à devenir Spider souris et WJ. Parce qu'elle trouvait ça cool. En plus Nicolas S. m'énerve pas comme Barak' qui LUI mange des tomates cuites! Mais seulement si la musique ne s'arrêtait jamais, j'atteindrais les sommets des montagnes de chocolats en dansant la macarena avec dans les bras un beau jeune homme, putain j'ai hâte d'être au lycée las-bas c'est trop cool de se faire torturer par des belles damoiselles blonde et habillées particulièrement légèrement. Sans oublier le fait qu'elles n'ont aucun neurone. PRÉFÉREZ LES BANANES ! qu'ils criaient en classe. "Ils", dont ne connaissont pas l'identité. Mais il fallait voyager dans un pays lointain, sinon tout le monde dans son entier se trouverait être dans la merde. Car c'est ce que le père Noël avait dit. En parlant du père Noël, saviez-vous qu'il s'habillait très légèrement, lui aussi ? Il a pourtant deux chats enrhumés à la maison, tout comme elles, ces filles légèrement habillées. Qui ont donc chacune deux chats enrhumés. Ce qui est normal car le père Noël les leur à offert à Noël. Mais puis quelqu'un se dit: "Tiens... mais pourquoi ses femmes légèrement habillés apparaissent tant dans l'histoire?" et quelqu'un lui répondit: "Ah bah parce qu'elle est en partie écrite par une dame qui, en général, est très légèrement habillée !". Ma réponse à donc été: "Elle doit avoir froid." Et puis ce quelqu'un s'en alla, et la dame qui écrit ce texte et qui était légèrement habillée mit un pull, au moins un truc d'intelligent. Intelligent comme un canard qui marche sur la queue d'un hippopotame ou comme Einchtein avant qu'il meurt, paix à son âme. En parlant d'Einchtein, en fait, ça s'écrit Einstein. Mais bon, l'écrivain est un peu déconcentré par la charmante damoiselle qui l'aide à écrire et qui est à nouveau légèrement habillée. Soit-dit en passant ; y'a un chien qui tourne en rond. "NAN !" qu'il dit le chien, car c'était l'histoire sans fin.

L'histoire sans fin qui continue donc, de part la rébellion inattendue d'un chien auquel il manquait trois dents. Son maître, le grand Figaro du mal qui tue, était un moustachu qui ne se rasait jamais, évidemment. Il mangeait des crottes de nez et des crottes de vaches. Il était très sympathique malgré le fait qu'il puait de la gueule. Un jour, Figaro du mal de la mort qui tue marchait vers un gros et tomba. La morale de cette histoire ? "Quand il n'y en a plus, il y en a encore". Et donc, il n'y en avait plus. Parce que y'a tellement de choses à dire, qu'on a dans notre tête et qui nous feraient presque penser à quelque chose qu'on a dans notre tête. Ce qui est logique, pensa Figaro. Et il reprit sa route en chantant, encore et encore. Jusqu'à ce qu'il s'arrête, face à un homme étrangement pâle et couché au sol. Il se pencha au dessus de lui, examinant son visage. Après de nombreuses secondes, il fut horrifié et poussa un cri: " AH MAIS C'EST L'AMANT DE MA FEMME !" ce qui était une nouvelle réjouissante à l'instant. " Super! Maintenant je vais pouvoir faire ce que j'ai à faire avec elle sans qu'elle pense à lui !" et il emballa donc le mort et l'enterra en dessous d'un arbre. Malheureusement, il eu une crise cardiaque en enterrant l'autre fous et il ne put donc pas faire ce qu'il avait à faire avec elle sans qu'elle pense à l'autre. Nous réfléchissons désormais à ce que nous pourrions vous racontez à vous qui êtes si petit et si innocent. Parlons de choses comme la paix dans le monde et la LOBOTOMIE DES ÊTRES HUMAINS VIA DES CHOSES COMME DES TRUCS RESSEMBLANTS À CES BIDULES QUE L'ON APPELLE - ah merde j'ai oublié le nom... ah non je me rappelle - C'EST ... Ca doit être LES MAJUSCULES ! Nous conclurons donc par vous dire ce que c'est qu'on veut vous dire: Duke n'écrit rien dans l'histoire sans fin. Parce que Duke est cool et que c'est cool d'être cool. Tout ceci sachant qu'en français l'on doit l'appeler "canard". Cool. Chenille. Je pars. dit-il. Et le répète encore. Il est lent. Décidément ! Autant qu'un ornithorynque qui aurait avalé une mouche à trois pattes, ou encore avalé Abe ! Sapristi je raconte n'importe quoi ! Il faudrait me forcer à faire arrêter d'écrire Duke ! Qui est l'être le plus cool du monde. Je ne pense évidemment pas tout ce qui est écrit ici, puisque je sais que c'est ainsi au fond de mon coeur. C'est pour ça que je n'ai plus besoin de le penser. C'est comme ces débilités qu'on entend à la tv : Faux. Mon esprit cesse de dire n'importe quoi, car je sais que c'est juste. DUKE ROCKS. Et puis c'est tout.

Il y avait une fois un chien qui FAISAIT PIPI SUR LE PIED DE DUKE. Ce qui réjouissait Henrik parce que comme ça il pouvait nettoyer les pieds de son altesse. Il y avait aussi un autre chien qui salivait a l'odeur de télévisions, ce qui n'était pas pratique sachant qu'il était dans une cage, enfermé loin de cette tv. Henrik nettoya donc les pieds de son altesse avec un couteau. C'était donc très propre, le travail aurait été de meilleur qualité avec mon canif a fleurs hawaïennes... parce que de toute façon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-omega-x.forumactif.com/index.htm
Duke
What did he just say? O.o
What did he just say? O.o
avatar

Masculin Messages : 675
Date de naissance : 21/07/1993
Age : 24
Date d'inscription : 17/04/2010
Virus : Oméga
Pouvoir: : Lire les rêves
Age : 24 ans

MessageSujet: Re: Une histoire sans fin Dim 19 Sep - 17:19

Lorsque la lune était pleine, je sortais de la torture, frottant mes mains endolories par les horreurs subites, à savoir que j'ai du boulot a faire mais que , bien trop fatigué je suis pour faire ce que je dois faire comme; je devrais le faire , finir d'écrire, poster et en retirer la satisfaction d'avoir remplis ma tâche et pourtant , je ne le fait pas mais la prochaine fois sera la bonne. Car, je suis déterminé et j'ai l'envie de mieux faire en plus , comme Joséphine parce que ELLE a su faire quelque chose que personne ne fera. Sa volonté l'a poussé à devenir Spider souris et WJ. Parce qu'elle trouvait ça cool. En plus Nicolas S. m'énerve pas comme Barak' qui LUI mange des tomates cuites! Mais seulement si la musique ne s'arrêtait jamais, j'atteindrais les sommets des montagnes de chocolats en dansant la macarena avec dans les bras un beau jeune homme, putain j'ai hâte d'être au lycée las-bas c'est trop cool de se faire torturer par des belles damoiselles blonde et habillées particulièrement légèrement. Sans oublier le fait qu'elles n'ont aucun neurone. PRÉFÉREZ LES BANANES ! qu'ils criaient en classe. "Ils", dont ne connaissont pas l'identité. Mais il fallait voyager dans un pays lointain, sinon tout le monde dans son entier se trouverait être dans la merde. Car c'est ce que le père Noël avait dit. En parlant du père Noël, saviez-vous qu'il s'habillait très légèrement, lui aussi ? Il a pourtant deux chats enrhumés à la maison, tout comme elles, ces filles légèrement habillées. Qui ont donc chacune deux chats enrhumés. Ce qui est normal car le père Noël les leur à offert à Noël. Mais puis quelqu'un se dit: "Tiens... mais pourquoi ses femmes légèrement habillés apparaissent tant dans l'histoire?" et quelqu'un lui répondit: "Ah bah parce qu'elle est en partie écrite par une dame qui, en général, est très légèrement habillée !". Ma réponse à donc été: "Elle doit avoir froid." Et puis ce quelqu'un s'en alla, et la dame qui écrit ce texte et qui était légèrement habillée mit un pull, au moins un truc d'intelligent. Intelligent comme un canard qui marche sur la queue d'un hippopotame ou comme Einchtein avant qu'il meurt, paix à son âme. En parlant d'Einchtein, en fait, ça s'écrit Einstein. Mais bon, l'écrivain est un peu déconcentré par la charmante damoiselle qui l'aide à écrire et qui est à nouveau légèrement habillée. Soit-dit en passant ; y'a un chien qui tourne en rond. "NAN !" qu'il dit le chien, car c'était l'histoire sans fin.

L'histoire sans fin qui continue donc, de part la rébellion inattendue d'un chien auquel il manquait trois dents. Son maître, le grand Figaro du mal qui tue, était un moustachu qui ne se rasait jamais, évidemment. Il mangeait des crottes de nez et des crottes de vaches. Il était très sympathique malgré le fait qu'il puait de la gueule. Un jour, Figaro du mal de la mort qui tue marchait vers un gros et tomba. La morale de cette histoire ? "Quand il n'y en a plus, il y en a encore". Et donc, il n'y en avait plus. Parce que y'a tellement de choses à dire, qu'on a dans notre tête et qui nous feraient presque penser à quelque chose qu'on a dans notre tête. Ce qui est logique, pensa Figaro. Et il reprit sa route en chantant, encore et encore. Jusqu'à ce qu'il s'arrête, face à un homme étrangement pâle et couché au sol. Il se pencha au dessus de lui, examinant son visage. Après de nombreuses secondes, il fut horrifié et poussa un cri: " AH MAIS C'EST L'AMANT DE MA FEMME !" ce qui était une nouvelle réjouissante à l'instant. " Super! Maintenant je vais pouvoir faire ce que j'ai à faire avec elle sans qu'elle pense à lui !" et il emballa donc le mort et l'enterra en dessous d'un arbre. Malheureusement, il eu une crise cardiaque en enterrant l'autre fous et il ne put donc pas faire ce qu'il avait à faire avec elle sans qu'elle pense à l'autre. Nous réfléchissons désormais à ce que nous pourrions vous racontez à vous qui êtes si petit et si innocent. Parlons de choses comme la paix dans le monde et la LOBOTOMIE DES ÊTRES HUMAINS VIA DES CHOSES COMME DES TRUCS RESSEMBLANTS À CES BIDULES QUE L'ON APPELLE - ah merde j'ai oublié le nom... ah non je me rappelle - C'EST ... Ca doit être LES MAJUSCULES ! Nous conclurons donc par vous dire ce que c'est qu'on veut vous dire: Duke n'écrit rien dans l'histoire sans fin. Parce que Duke est cool et que c'est cool d'être cool. Tout ceci sachant qu'en français l'on doit l'appeler "canard". Cool. Chenille. Je pars. dit-il. Et le répète encore. Il est lent. Décidément ! Autant qu'un ornithorynque qui aurait avalé une mouche à trois pattes, ou encore avalé Abe ! Sapristi je raconte n'importe quoi ! Il faudrait me forcer à faire arrêter d'écrire Duke ! Qui est l'être le plus cool du monde. Je ne pense évidemment pas tout ce qui est écrit ici, puisque je sais que c'est ainsi au fond de mon coeur. C'est pour ça que je n'ai plus besoin de le penser. C'est comme ces débilités qu'on entend à la tv : Faux. Mon esprit cesse de dire n'importe quoi, car je sais que c'est juste. DUKE ROCKS. Et puis c'est tout.

Il y avait une fois un chien qui FAISAIT PIPI SUR LE PIED DE DUKE. Ce qui réjouissait Henrik parce que comme ça il pouvait nettoyer les pieds de son altesse. Il y avait aussi un autre chien qui salivait a l'odeur de télévisions, ce qui n'était pas pratique sachant qu'il était dans une cage, enfermé loin de cette tv. Henrik nettoya donc les pieds de son altesse avec un couteau. C'était donc très propre, le travail aurait été de meilleur qualité avec mon canif a fleurs hawaïennes... parce que de toute façon le couteau là ne coupait même pas. Heureusement qu'il y avait encore un autre chien qui

---------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henrik Natanaël Vanger

avatar

Masculin Messages : 353
Date d'inscription : 29/08/2010
Virus : Delta
Pouvoir: : Provoquer un changement brusque de température

MessageSujet: Re: Une histoire sans fin Dim 19 Sep - 20:36

Lorsque la lune était pleine, je sortais de la torture, frottant mes mains endolories par les horreurs subites, à savoir que j'ai du boulot a faire mais que , bien trop fatigué je suis pour faire ce que je dois faire comme; je devrais le faire , finir d'écrire, poster et en retirer la satisfaction d'avoir remplis ma tâche et pourtant , je ne le fait pas mais la prochaine fois sera la bonne. Car, je suis déterminé et j'ai l'envie de mieux faire en plus , comme Joséphine parce que ELLE a su faire quelque chose que personne ne fera. Sa volonté l'a poussé à devenir Spider souris et WJ. Parce qu'elle trouvait ça cool. En plus Nicolas S. m'énerve pas comme Barak' qui LUI mange des tomates cuites! Mais seulement si la musique ne s'arrêtait jamais, j'atteindrais les sommets des montagnes de chocolats en dansant la macarena avec dans les bras un beau jeune homme, putain j'ai hâte d'être au lycée las-bas c'est trop cool de se faire torturer par des belles damoiselles blonde et habillées particulièrement légèrement. Sans oublier le fait qu'elles n'ont aucun neurone. PRÉFÉREZ LES BANANES ! qu'ils criaient en classe. "Ils", dont ne connaissont pas l'identité. Mais il fallait voyager dans un pays lointain, sinon tout le monde dans son entier se trouverait être dans la merde. Car c'est ce que le père Noël avait dit. En parlant du père Noël, saviez-vous qu'il s'habillait très légèrement, lui aussi ? Il a pourtant deux chats enrhumés à la maison, tout comme elles, ces filles légèrement habillées. Qui ont donc chacune deux chats enrhumés. Ce qui est normal car le père Noël les leur à offert à Noël. Mais puis quelqu'un se dit: "Tiens... mais pourquoi ses femmes légèrement habillés apparaissent tant dans l'histoire?" et quelqu'un lui répondit: "Ah bah parce qu'elle est en partie écrite par une dame qui, en général, est très légèrement habillée !". Ma réponse à donc été: "Elle doit avoir froid." Et puis ce quelqu'un s'en alla, et la dame qui écrit ce texte et qui était légèrement habillée mit un pull, au moins un truc d'intelligent. Intelligent comme un canard qui marche sur la queue d'un hippopotame ou comme Einchtein avant qu'il meurt, paix à son âme. En parlant d'Einchtein, en fait, ça s'écrit Einstein. Mais bon, l'écrivain est un peu déconcentré par la charmante damoiselle qui l'aide à écrire et qui est à nouveau légèrement habillée. Soit-dit en passant ; y'a un chien qui tourne en rond. "NAN !" qu'il dit le chien, car c'était l'histoire sans fin.

L'histoire sans fin qui continue donc, de part la rébellion inattendue d'un chien auquel il manquait trois dents. Son maître, le grand Figaro du mal qui tue, était un moustachu qui ne se rasait jamais, évidemment. Il mangeait des crottes de nez et des crottes de vaches. Il était très sympathique malgré le fait qu'il puait de la gueule. Un jour, Figaro du mal de la mort qui tue marchait vers un gros et tomba. La morale de cette histoire ? "Quand il n'y en a plus, il y en a encore". Et donc, il n'y en avait plus. Parce que y'a tellement de choses à dire, qu'on a dans notre tête et qui nous feraient presque penser à quelque chose qu'on a dans notre tête. Ce qui est logique, pensa Figaro. Et il reprit sa route en chantant, encore et encore. Jusqu'à ce qu'il s'arrête, face à un homme étrangement pâle et couché au sol. Il se pencha au dessus de lui, examinant son visage. Après de nombreuses secondes, il fut horrifié et poussa un cri: " AH MAIS C'EST L'AMANT DE MA FEMME !" ce qui était une nouvelle réjouissante à l'instant. " Super! Maintenant je vais pouvoir faire ce que j'ai à faire avec elle sans qu'elle pense à lui !" et il emballa donc le mort et l'enterra en dessous d'un arbre. Malheureusement, il eu une crise cardiaque en enterrant l'autre fous et il ne put donc pas faire ce qu'il avait à faire avec elle sans qu'elle pense à l'autre. Nous réfléchissons désormais à ce que nous pourrions vous racontez à vous qui êtes si petit et si innocent. Parlons de choses comme la paix dans le monde et la LOBOTOMIE DES ÊTRES HUMAINS VIA DES CHOSES COMME DES TRUCS RESSEMBLANTS À CES BIDULES QUE L'ON APPELLE - ah merde j'ai oublié le nom... ah non je me rappelle - C'EST ... Ca doit être LES MAJUSCULES ! Nous conclurons donc par vous dire ce que c'est qu'on veut vous dire: Duke n'écrit rien dans l'histoire sans fin. Parce que Duke est cool et que c'est cool d'être cool. Tout ceci sachant qu'en français l'on doit l'appeler "canard". Cool. Chenille. Je pars. dit-il. Et le répète encore. Il est lent. Décidément ! Autant qu'un ornithorynque qui aurait avalé une mouche à trois pattes, ou encore avalé Abe ! Sapristi je raconte n'importe quoi ! Il faudrait me forcer à faire arrêter d'écrire Duke ! Qui est l'être le plus cool du monde. Je ne pense évidemment pas tout ce qui est écrit ici, puisque je sais que c'est ainsi au fond de mon coeur. C'est pour ça que je n'ai plus besoin de le penser. C'est comme ces débilités qu'on entend à la tv : Faux. Mon esprit cesse de dire n'importe quoi, car je sais que c'est juste. DUKE ROCKS. Et puis c'est tout.

Il y avait une fois un chien qui FAISAIT PIPI SUR LE PIED DE DUKE. Ce qui réjouissait Henrik parce que comme ça il pouvait nettoyer les pieds de son altesse. Il y avait aussi un autre chien qui salivait a l'odeur de télévisions, ce qui n'était pas pratique sachant qu'il était dans une cage, enfermé loin de cette tv. Henrik nettoya donc les pieds de son altesse avec un couteau. C'était donc très propre, le travail aurait été de meilleur qualité avec mon canif a fleurs hawaïennes... parce que de toute façon le couteau là ne coupait même pas. Heureusement qu'il y avait encore un autre chien qui faisait assez de bruit pour que l'on évite de s'ennuyer. Parcequ'avec

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duke
What did he just say? O.o
What did he just say? O.o
avatar

Masculin Messages : 675
Date de naissance : 21/07/1993
Age : 24
Date d'inscription : 17/04/2010
Virus : Oméga
Pouvoir: : Lire les rêves
Age : 24 ans

MessageSujet: Re: Une histoire sans fin Dim 19 Sep - 21:57

Lorsque la lune était pleine, je sortais de la torture, frottant mes mains endolories par les horreurs subites, à savoir que j'ai du boulot a faire mais que , bien trop fatigué je suis pour faire ce que je dois faire comme; je devrais le faire , finir d'écrire, poster et en retirer la satisfaction d'avoir remplis ma tâche et pourtant , je ne le fait pas mais la prochaine fois sera la bonne. Car, je suis déterminé et j'ai l'envie de mieux faire en plus , comme Joséphine parce que ELLE a su faire quelque chose que personne ne fera. Sa volonté l'a poussé à devenir Spider souris et WJ. Parce qu'elle trouvait ça cool. En plus Nicolas S. m'énerve pas comme Barak' qui LUI mange des tomates cuites! Mais seulement si la musique ne s'arrêtait jamais, j'atteindrais les sommets des montagnes de chocolats en dansant la macarena avec dans les bras un beau jeune homme, putain j'ai hâte d'être au lycée las-bas c'est trop cool de se faire torturer par des belles damoiselles blonde et habillées particulièrement légèrement. Sans oublier le fait qu'elles n'ont aucun neurone. PRÉFÉREZ LES BANANES ! qu'ils criaient en classe. "Ils", dont ne connaissont pas l'identité. Mais il fallait voyager dans un pays lointain, sinon tout le monde dans son entier se trouverait être dans la merde. Car c'est ce que le père Noël avait dit. En parlant du père Noël, saviez-vous qu'il s'habillait très légèrement, lui aussi ? Il a pourtant deux chats enrhumés à la maison, tout comme elles, ces filles légèrement habillées. Qui ont donc chacune deux chats enrhumés. Ce qui est normal car le père Noël les leur à offert à Noël. Mais puis quelqu'un se dit: "Tiens... mais pourquoi ses femmes légèrement habillés apparaissent tant dans l'histoire?" et quelqu'un lui répondit: "Ah bah parce qu'elle est en partie écrite par une dame qui, en général, est très légèrement habillée !". Ma réponse à donc été: "Elle doit avoir froid." Et puis ce quelqu'un s'en alla, et la dame qui écrit ce texte et qui était légèrement habillée mit un pull, au moins un truc d'intelligent. Intelligent comme un canard qui marche sur la queue d'un hippopotame ou comme Einchtein avant qu'il meurt, paix à son âme. En parlant d'Einchtein, en fait, ça s'écrit Einstein. Mais bon, l'écrivain est un peu déconcentré par la charmante damoiselle qui l'aide à écrire et qui est à nouveau légèrement habillée. Soit-dit en passant ; y'a un chien qui tourne en rond. "NAN !" qu'il dit le chien, car c'était l'histoire sans fin.

L'histoire sans fin qui continue donc, de part la rébellion inattendue d'un chien auquel il manquait trois dents. Son maître, le grand Figaro du mal qui tue, était un moustachu qui ne se rasait jamais, évidemment. Il mangeait des crottes de nez et des crottes de vaches. Il était très sympathique malgré le fait qu'il puait de la gueule. Un jour, Figaro du mal de la mort qui tue marchait vers un gros et tomba. La morale de cette histoire ? "Quand il n'y en a plus, il y en a encore". Et donc, il n'y en avait plus. Parce que y'a tellement de choses à dire, qu'on a dans notre tête et qui nous feraient presque penser à quelque chose qu'on a dans notre tête. Ce qui est logique, pensa Figaro. Et il reprit sa route en chantant, encore et encore. Jusqu'à ce qu'il s'arrête, face à un homme étrangement pâle et couché au sol. Il se pencha au dessus de lui, examinant son visage. Après de nombreuses secondes, il fut horrifié et poussa un cri: " AH MAIS C'EST L'AMANT DE MA FEMME !" ce qui était une nouvelle réjouissante à l'instant. " Super! Maintenant je vais pouvoir faire ce que j'ai à faire avec elle sans qu'elle pense à lui !" et il emballa donc le mort et l'enterra en dessous d'un arbre. Malheureusement, il eu une crise cardiaque en enterrant l'autre fous et il ne put donc pas faire ce qu'il avait à faire avec elle sans qu'elle pense à l'autre. Nous réfléchissons désormais à ce que nous pourrions vous racontez à vous qui êtes si petit et si innocent. Parlons de choses comme la paix dans le monde et la LOBOTOMIE DES ÊTRES HUMAINS VIA DES CHOSES COMME DES TRUCS RESSEMBLANTS À CES BIDULES QUE L'ON APPELLE - ah merde j'ai oublié le nom... ah non je me rappelle - C'EST ... Ca doit être LES MAJUSCULES ! Nous conclurons donc par vous dire ce que c'est qu'on veut vous dire: Duke n'écrit rien dans l'histoire sans fin. Parce que Duke est cool et que c'est cool d'être cool. Tout ceci sachant qu'en français l'on doit l'appeler "canard". Cool. Chenille. Je pars. dit-il. Et le répète encore. Il est lent. Décidément ! Autant qu'un ornithorynque qui aurait avalé une mouche à trois pattes, ou encore avalé Abe ! Sapristi je raconte n'importe quoi ! Il faudrait me forcer à faire arrêter d'écrire Duke ! Qui est l'être le plus cool du monde. Je ne pense évidemment pas tout ce qui est écrit ici, puisque je sais que c'est ainsi au fond de mon coeur. C'est pour ça que je n'ai plus besoin de le penser. C'est comme ces débilités qu'on entend à la tv : Faux. Mon esprit cesse de dire n'importe quoi, car je sais que c'est juste. DUKE ROCKS. Et puis c'est tout.

Il y avait une fois un chien qui FAISAIT PIPI SUR LE PIED DE DUKE. Ce qui réjouissait Henrik parce que comme ça il pouvait nettoyer les pieds de son altesse. Il y avait aussi un autre chien qui salivait a l'odeur de télévisions, ce qui n'était pas pratique sachant qu'il était dans une cage, enfermé loin de cette tv. Henrik nettoya donc les pieds de son altesse avec un couteau. C'était donc très propre, le travail aurait été de meilleur qualité avec mon canif a fleurs hawaïennes... parce que de toute façon le couteau là ne coupait même pas. Heureusement qu'il y avait encore un autre chien qui faisait assez de bruit pour que l'on évite de s'ennuyer. Parce qu'avec le singe qui courrait dans le salon, c'était impossible de

---------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henrik Natanaël Vanger

avatar

Masculin Messages : 353
Date d'inscription : 29/08/2010
Virus : Delta
Pouvoir: : Provoquer un changement brusque de température

MessageSujet: Re: Une histoire sans fin Lun 20 Sep - 0:20

Lorsque la lune était pleine, je sortais de la torture, frottant mes mains endolories par les horreurs subites, à savoir que j'ai du boulot a faire mais que , bien trop fatigué je suis pour faire ce que je dois faire comme; je devrais le faire , finir d'écrire, poster et en retirer la satisfaction d'avoir remplis ma tâche et pourtant , je ne le fait pas mais la prochaine fois sera la bonne. Car, je suis déterminé et j'ai l'envie de mieux faire en plus , comme Joséphine parce que ELLE a su faire quelque chose que personne ne fera. Sa volonté l'a poussé à devenir Spider souris et WJ. Parce qu'elle trouvait ça cool. En plus Nicolas S. m'énerve pas comme Barak' qui LUI mange des tomates cuites! Mais seulement si la musique ne s'arrêtait jamais, j'atteindrais les sommets des montagnes de chocolats en dansant la macarena avec dans les bras un beau jeune homme, putain j'ai hâte d'être au lycée las-bas c'est trop cool de se faire torturer par des belles damoiselles blonde et habillées particulièrement légèrement. Sans oublier le fait qu'elles n'ont aucun neurone. PRÉFÉREZ LES BANANES ! qu'ils criaient en classe. "Ils", dont ne connaissont pas l'identité. Mais il fallait voyager dans un pays lointain, sinon tout le monde dans son entier se trouverait être dans la merde. Car c'est ce que le père Noël avait dit. En parlant du père Noël, saviez-vous qu'il s'habillait très légèrement, lui aussi ? Il a pourtant deux chats enrhumés à la maison, tout comme elles, ces filles légèrement habillées. Qui ont donc chacune deux chats enrhumés. Ce qui est normal car le père Noël les leur à offert à Noël. Mais puis quelqu'un se dit: "Tiens... mais pourquoi ses femmes légèrement habillés apparaissent tant dans l'histoire?" et quelqu'un lui répondit: "Ah bah parce qu'elle est en partie écrite par une dame qui, en général, est très légèrement habillée !". Ma réponse à donc été: "Elle doit avoir froid." Et puis ce quelqu'un s'en alla, et la dame qui écrit ce texte et qui était légèrement habillée mit un pull, au moins un truc d'intelligent. Intelligent comme un canard qui marche sur la queue d'un hippopotame ou comme Einchtein avant qu'il meurt, paix à son âme. En parlant d'Einchtein, en fait, ça s'écrit Einstein. Mais bon, l'écrivain est un peu déconcentré par la charmante damoiselle qui l'aide à écrire et qui est à nouveau légèrement habillée. Soit-dit en passant ; y'a un chien qui tourne en rond. "NAN !" qu'il dit le chien, car c'était l'histoire sans fin.

L'histoire sans fin qui continue donc, de part la rébellion inattendue d'un chien auquel il manquait trois dents. Son maître, le grand Figaro du mal qui tue, était un moustachu qui ne se rasait jamais, évidemment. Il mangeait des crottes de nez et des crottes de vaches. Il était très sympathique malgré le fait qu'il puait de la gueule. Un jour, Figaro du mal de la mort qui tue marchait vers un gros et tomba. La morale de cette histoire ? "Quand il n'y en a plus, il y en a encore". Et donc, il n'y en avait plus. Parce que y'a tellement de choses à dire, qu'on a dans notre tête et qui nous feraient presque penser à quelque chose qu'on a dans notre tête. Ce qui est logique, pensa Figaro. Et il reprit sa route en chantant, encore et encore. Jusqu'à ce qu'il s'arrête, face à un homme étrangement pâle et couché au sol. Il se pencha au dessus de lui, examinant son visage. Après de nombreuses secondes, il fut horrifié et poussa un cri: " AH MAIS C'EST L'AMANT DE MA FEMME !" ce qui était une nouvelle réjouissante à l'instant. " Super! Maintenant je vais pouvoir faire ce que j'ai à faire avec elle sans qu'elle pense à lui !" et il emballa donc le mort et l'enterra en dessous d'un arbre. Malheureusement, il eu une crise cardiaque en enterrant l'autre fous et il ne put donc pas faire ce qu'il avait à faire avec elle sans qu'elle pense à l'autre. Nous réfléchissons désormais à ce que nous pourrions vous racontez à vous qui êtes si petit et si innocent. Parlons de choses comme la paix dans le monde et la LOBOTOMIE DES ÊTRES HUMAINS VIA DES CHOSES COMME DES TRUCS RESSEMBLANTS À CES BIDULES QUE L'ON APPELLE - ah merde j'ai oublié le nom... ah non je me rappelle - C'EST ... Ca doit être LES MAJUSCULES ! Nous conclurons donc par vous dire ce que c'est qu'on veut vous dire: Duke n'écrit rien dans l'histoire sans fin. Parce que Duke est cool et que c'est cool d'être cool. Tout ceci sachant qu'en français l'on doit l'appeler "canard". Cool. Chenille. Je pars. dit-il. Et le répète encore. Il est lent. Décidément ! Autant qu'un ornithorynque qui aurait avalé une mouche à trois pattes, ou encore avalé Abe ! Sapristi je raconte n'importe quoi ! Il faudrait me forcer à faire arrêter d'écrire Duke ! Qui est l'être le plus cool du monde. Je ne pense évidemment pas tout ce qui est écrit ici, puisque je sais que c'est ainsi au fond de mon coeur. C'est pour ça que je n'ai plus besoin de le penser. C'est comme ces débilités qu'on entend à la tv : Faux. Mon esprit cesse de dire n'importe quoi, car je sais que c'est juste. DUKE ROCKS. Et puis c'est tout.

Il y avait une fois un chien qui FAISAIT PIPI SUR LE PIED DE DUKE. Ce qui réjouissait Henrik parce que comme ça il pouvait nettoyer les pieds de son altesse. Il y avait aussi un autre chien qui salivait a l'odeur de télévisions, ce qui n'était pas pratique sachant qu'il était dans une cage, enfermé loin de cette tv. Henrik nettoya donc les pieds de son altesse avec un couteau. C'était donc très propre, le travail aurait été de meilleur qualité avec mon canif a fleurs hawaïennes... parce que de toute façon le couteau là ne coupait même pas. Heureusement qu'il y avait encore un autre chien qui faisait assez de bruit pour que l'on évite de s'ennuyer. Parce qu'avec le singe qui courrait dans le salon, c'était impossible de ne pas s'ennuyer, vu qu'étant unijambiste, il n'allait pas très vite. Abe, d'ailleurs,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duke
What did he just say? O.o
What did he just say? O.o
avatar

Masculin Messages : 675
Date de naissance : 21/07/1993
Age : 24
Date d'inscription : 17/04/2010
Virus : Oméga
Pouvoir: : Lire les rêves
Age : 24 ans

MessageSujet: Re: Une histoire sans fin Lun 20 Sep - 20:41

Lorsque la lune était pleine, je sortais de la torture, frottant mes mains endolories par les horreurs subites, à savoir que j'ai du boulot a faire mais que , bien trop fatigué je suis pour faire ce que je dois faire comme; je devrais le faire , finir d'écrire, poster et en retirer la satisfaction d'avoir remplis ma tâche et pourtant , je ne le fait pas mais la prochaine fois sera la bonne. Car, je suis déterminé et j'ai l'envie de mieux faire en plus , comme Joséphine parce que ELLE a su faire quelque chose que personne ne fera. Sa volonté l'a poussé à devenir Spider souris et WJ. Parce qu'elle trouvait ça cool. En plus Nicolas S. m'énerve pas comme Barak' qui LUI mange des tomates cuites! Mais seulement si la musique ne s'arrêtait jamais, j'atteindrais les sommets des montagnes de chocolats en dansant la macarena avec dans les bras un beau jeune homme, putain j'ai hâte d'être au lycée las-bas c'est trop cool de se faire torturer par des belles damoiselles blonde et habillées particulièrement légèrement. Sans oublier le fait qu'elles n'ont aucun neurone. PRÉFÉREZ LES BANANES ! qu'ils criaient en classe. "Ils", dont ne connaissont pas l'identité. Mais il fallait voyager dans un pays lointain, sinon tout le monde dans son entier se trouverait être dans la merde. Car c'est ce que le père Noël avait dit. En parlant du père Noël, saviez-vous qu'il s'habillait très légèrement, lui aussi ? Il a pourtant deux chats enrhumés à la maison, tout comme elles, ces filles légèrement habillées. Qui ont donc chacune deux chats enrhumés. Ce qui est normal car le père Noël les leur à offert à Noël. Mais puis quelqu'un se dit: "Tiens... mais pourquoi ses femmes légèrement habillés apparaissent tant dans l'histoire?" et quelqu'un lui répondit: "Ah bah parce qu'elle est en partie écrite par une dame qui, en général, est très légèrement habillée !". Ma réponse à donc été: "Elle doit avoir froid." Et puis ce quelqu'un s'en alla, et la dame qui écrit ce texte et qui était légèrement habillée mit un pull, au moins un truc d'intelligent. Intelligent comme un canard qui marche sur la queue d'un hippopotame ou comme Einchtein avant qu'il meurt, paix à son âme. En parlant d'Einchtein, en fait, ça s'écrit Einstein. Mais bon, l'écrivain est un peu déconcentré par la charmante damoiselle qui l'aide à écrire et qui est à nouveau légèrement habillée. Soit-dit en passant ; y'a un chien qui tourne en rond. "NAN !" qu'il dit le chien, car c'était l'histoire sans fin.

L'histoire sans fin qui continue donc, de part la rébellion inattendue d'un chien auquel il manquait trois dents. Son maître, le grand Figaro du mal qui tue, était un moustachu qui ne se rasait jamais, évidemment. Il mangeait des crottes de nez et des crottes de vaches. Il était très sympathique malgré le fait qu'il puait de la gueule. Un jour, Figaro du mal de la mort qui tue marchait vers un gros et tomba. La morale de cette histoire ? "Quand il n'y en a plus, il y en a encore". Et donc, il n'y en avait plus. Parce que y'a tellement de choses à dire, qu'on a dans notre tête et qui nous feraient presque penser à quelque chose qu'on a dans notre tête. Ce qui est logique, pensa Figaro. Et il reprit sa route en chantant, encore et encore. Jusqu'à ce qu'il s'arrête, face à un homme étrangement pâle et couché au sol. Il se pencha au dessus de lui, examinant son visage. Après de nombreuses secondes, il fut horrifié et poussa un cri: " AH MAIS C'EST L'AMANT DE MA FEMME !" ce qui était une nouvelle réjouissante à l'instant. " Super! Maintenant je vais pouvoir faire ce que j'ai à faire avec elle sans qu'elle pense à lui !" et il emballa donc le mort et l'enterra en dessous d'un arbre. Malheureusement, il eu une crise cardiaque en enterrant l'autre fous et il ne put donc pas faire ce qu'il avait à faire avec elle sans qu'elle pense à l'autre. Nous réfléchissons désormais à ce que nous pourrions vous racontez à vous qui êtes si petit et si innocent. Parlons de choses comme la paix dans le monde et la LOBOTOMIE DES ÊTRES HUMAINS VIA DES CHOSES COMME DES TRUCS RESSEMBLANTS À CES BIDULES QUE L'ON APPELLE - ah merde j'ai oublié le nom... ah non je me rappelle - C'EST ... Ca doit être LES MAJUSCULES ! Nous conclurons donc par vous dire ce que c'est qu'on veut vous dire: Duke n'écrit rien dans l'histoire sans fin. Parce que Duke est cool et que c'est cool d'être cool. Tout ceci sachant qu'en français l'on doit l'appeler "canard". Cool. Chenille. Je pars. dit-il. Et le répète encore. Il est lent. Décidément ! Autant qu'un ornithorynque qui aurait avalé une mouche à trois pattes, ou encore avalé Abe ! Sapristi je raconte n'importe quoi ! Il faudrait me forcer à faire arrêter d'écrire Duke ! Qui est l'être le plus cool du monde. Je ne pense évidemment pas tout ce qui est écrit ici, puisque je sais que c'est ainsi au fond de mon coeur. C'est pour ça que je n'ai plus besoin de le penser. C'est comme ces débilités qu'on entend à la tv : Faux. Mon esprit cesse de dire n'importe quoi, car je sais que c'est juste. DUKE ROCKS. Et puis c'est tout.

Il y avait une fois un chien qui FAISAIT PIPI SUR LE PIED DE DUKE. Ce qui réjouissait Henrik parce que comme ça il pouvait nettoyer les pieds de son altesse. Il y avait aussi un autre chien qui salivait a l'odeur de télévisions, ce qui n'était pas pratique sachant qu'il était dans une cage, enfermé loin de cette tv. Henrik nettoya donc les pieds de son altesse avec un couteau. C'était donc très propre, le travail aurait été de meilleur qualité avec mon canif a fleurs hawaïennes... parce que de toute façon le couteau là ne coupait même pas. Heureusement qu'il y avait encore un autre chien qui faisait assez de bruit pour que l'on évite de s'ennuyer. Parce qu'avec le singe qui courrait dans le salon, c'était impossible de ne pas s'ennuyer, vu qu'étant unijambiste, il n'allait pas très vite. Abe, d'ailleurs, n'allait pas très vite non plus, mais ça c'était à cause

---------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henrik Natanaël Vanger

avatar

Masculin Messages : 353
Date d'inscription : 29/08/2010
Virus : Delta
Pouvoir: : Provoquer un changement brusque de température

MessageSujet: Re: Une histoire sans fin Lun 20 Sep - 23:03

Lorsque la lune était pleine, je sortais de la torture, frottant mes mains endolories par les horreurs subites, à savoir que j'ai du boulot a faire mais que , bien trop fatigué je suis pour faire ce que je dois faire comme; je devrais le faire , finir d'écrire, poster et en retirer la satisfaction d'avoir remplis ma tâche et pourtant , je ne le fait pas mais la prochaine fois sera la bonne. Car, je suis déterminé et j'ai l'envie de mieux faire en plus , comme Joséphine parce que ELLE a su faire quelque chose que personne ne fera. Sa volonté l'a poussé à devenir Spider souris et WJ. Parce qu'elle trouvait ça cool. En plus Nicolas S. m'énerve pas comme Barak' qui LUI mange des tomates cuites! Mais seulement si la musique ne s'arrêtait jamais, j'atteindrais les sommets des montagnes de chocolats en dansant la macarena avec dans les bras un beau jeune homme, putain j'ai hâte d'être au lycée las-bas c'est trop cool de se faire torturer par des belles damoiselles blonde et habillées particulièrement légèrement. Sans oublier le fait qu'elles n'ont aucun neurone. PRÉFÉREZ LES BANANES ! qu'ils criaient en classe. "Ils", dont ne connaissont pas l'identité. Mais il fallait voyager dans un pays lointain, sinon tout le monde dans son entier se trouverait être dans la merde. Car c'est ce que le père Noël avait dit. En parlant du père Noël, saviez-vous qu'il s'habillait très légèrement, lui aussi ? Il a pourtant deux chats enrhumés à la maison, tout comme elles, ces filles légèrement habillées. Qui ont donc chacune deux chats enrhumés. Ce qui est normal car le père Noël les leur à offert à Noël. Mais puis quelqu'un se dit: "Tiens... mais pourquoi ses femmes légèrement habillés apparaissent tant dans l'histoire?" et quelqu'un lui répondit: "Ah bah parce qu'elle est en partie écrite par une dame qui, en général, est très légèrement habillée !". Ma réponse à donc été: "Elle doit avoir froid." Et puis ce quelqu'un s'en alla, et la dame qui écrit ce texte et qui était légèrement habillée mit un pull, au moins un truc d'intelligent. Intelligent comme un canard qui marche sur la queue d'un hippopotame ou comme Einchtein avant qu'il meurt, paix à son âme. En parlant d'Einchtein, en fait, ça s'écrit Einstein. Mais bon, l'écrivain est un peu déconcentré par la charmante damoiselle qui l'aide à écrire et qui est à nouveau légèrement habillée. Soit-dit en passant ; y'a un chien qui tourne en rond. "NAN !" qu'il dit le chien, car c'était l'histoire sans fin.

L'histoire sans fin qui continue donc, de part la rébellion inattendue d'un chien auquel il manquait trois dents. Son maître, le grand Figaro du mal qui tue, était un moustachu qui ne se rasait jamais, évidemment. Il mangeait des crottes de nez et des crottes de vaches. Il était très sympathique malgré le fait qu'il puait de la gueule. Un jour, Figaro du mal de la mort qui tue marchait vers un gros et tomba. La morale de cette histoire ? "Quand il n'y en a plus, il y en a encore". Et donc, il n'y en avait plus. Parce que y'a tellement de choses à dire, qu'on a dans notre tête et qui nous feraient presque penser à quelque chose qu'on a dans notre tête. Ce qui est logique, pensa Figaro. Et il reprit sa route en chantant, encore et encore. Jusqu'à ce qu'il s'arrête, face à un homme étrangement pâle et couché au sol. Il se pencha au dessus de lui, examinant son visage. Après de nombreuses secondes, il fut horrifié et poussa un cri: " AH MAIS C'EST L'AMANT DE MA FEMME !" ce qui était une nouvelle réjouissante à l'instant. " Super! Maintenant je vais pouvoir faire ce que j'ai à faire avec elle sans qu'elle pense à lui !" et il emballa donc le mort et l'enterra en dessous d'un arbre. Malheureusement, il eu une crise cardiaque en enterrant l'autre fous et il ne put donc pas faire ce qu'il avait à faire avec elle sans qu'elle pense à l'autre. Nous réfléchissons désormais à ce que nous pourrions vous racontez à vous qui êtes si petit et si innocent. Parlons de choses comme la paix dans le monde et la LOBOTOMIE DES ÊTRES HUMAINS VIA DES CHOSES COMME DES TRUCS RESSEMBLANTS À CES BIDULES QUE L'ON APPELLE - ah merde j'ai oublié le nom... ah non je me rappelle - C'EST ... Ca doit être LES MAJUSCULES ! Nous conclurons donc par vous dire ce que c'est qu'on veut vous dire: Duke n'écrit rien dans l'histoire sans fin. Parce que Duke est cool et que c'est cool d'être cool. Tout ceci sachant qu'en français l'on doit l'appeler "canard". Cool. Chenille. Je pars. dit-il. Et le répète encore. Il est lent. Décidément ! Autant qu'un ornithorynque qui aurait avalé une mouche à trois pattes, ou encore avalé Abe ! Sapristi je raconte n'importe quoi ! Il faudrait me forcer à faire arrêter d'écrire Duke ! Qui est l'être le plus cool du monde. Je ne pense évidemment pas tout ce qui est écrit ici, puisque je sais que c'est ainsi au fond de mon coeur. C'est pour ça que je n'ai plus besoin de le penser. C'est comme ces débilités qu'on entend à la tv : Faux. Mon esprit cesse de dire n'importe quoi, car je sais que c'est juste. DUKE ROCKS. Et puis c'est tout.

Il y avait une fois un chien qui FAISAIT PIPI SUR LE PIED DE DUKE. Ce qui réjouissait Henrik parce que comme ça il pouvait nettoyer les pieds de son altesse. Il y avait aussi un autre chien qui salivait a l'odeur de télévisions, ce qui n'était pas pratique sachant qu'il était dans une cage, enfermé loin de cette tv. Henrik nettoya donc les pieds de son altesse avec un couteau. C'était donc très propre, le travail aurait été de meilleur qualité avec mon canif a fleurs hawaïennes... parce que de toute façon le couteau là ne coupait même pas. Heureusement qu'il y avait encore un autre chien qui faisait assez de bruit pour que l'on évite de s'ennuyer. Parce qu'avec le singe qui courrait dans le salon, c'était impossible de ne pas s'ennuyer, vu qu'étant unijambiste, il n'allait pas très vite. Abe, d'ailleurs, n'allait pas très vite non plus, mais ça c'était à cause du fait qu'elle était très concentré sur la démarche du singe unijambiste qui la captivait, elle. Sûrement parce que
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duke
What did he just say? O.o
What did he just say? O.o
avatar

Masculin Messages : 675
Date de naissance : 21/07/1993
Age : 24
Date d'inscription : 17/04/2010
Virus : Oméga
Pouvoir: : Lire les rêves
Age : 24 ans

MessageSujet: Re: Une histoire sans fin Lun 20 Sep - 23:12

Lorsque la lune était pleine, je sortais de la torture, frottant mes mains endolories par les horreurs subites, à savoir que j'ai du boulot a faire mais que , bien trop fatigué je suis pour faire ce que je dois faire comme; je devrais le faire , finir d'écrire, poster et en retirer la satisfaction d'avoir remplis ma tâche et pourtant , je ne le fait pas mais la prochaine fois sera la bonne. Car, je suis déterminé et j'ai l'envie de mieux faire en plus , comme Joséphine parce que ELLE a su faire quelque chose que personne ne fera. Sa volonté l'a poussé à devenir Spider souris et WJ. Parce qu'elle trouvait ça cool. En plus Nicolas S. m'énerve pas comme Barak' qui LUI mange des tomates cuites! Mais seulement si la musique ne s'arrêtait jamais, j'atteindrais les sommets des montagnes de chocolats en dansant la macarena avec dans les bras un beau jeune homme, putain j'ai hâte d'être au lycée las-bas c'est trop cool de se faire torturer par des belles damoiselles blonde et habillées particulièrement légèrement. Sans oublier le fait qu'elles n'ont aucun neurone. PRÉFÉREZ LES BANANES ! qu'ils criaient en classe. "Ils", dont ne connaissont pas l'identité. Mais il fallait voyager dans un pays lointain, sinon tout le monde dans son entier se trouverait être dans la merde. Car c'est ce que le père Noël avait dit. En parlant du père Noël, saviez-vous qu'il s'habillait très légèrement, lui aussi ? Il a pourtant deux chats enrhumés à la maison, tout comme elles, ces filles légèrement habillées. Qui ont donc chacune deux chats enrhumés. Ce qui est normal car le père Noël les leur à offert à Noël. Mais puis quelqu'un se dit: "Tiens... mais pourquoi ses femmes légèrement habillés apparaissent tant dans l'histoire?" et quelqu'un lui répondit: "Ah bah parce qu'elle est en partie écrite par une dame qui, en général, est très légèrement habillée !". Ma réponse à donc été: "Elle doit avoir froid." Et puis ce quelqu'un s'en alla, et la dame qui écrit ce texte et qui était légèrement habillée mit un pull, au moins un truc d'intelligent. Intelligent comme un canard qui marche sur la queue d'un hippopotame ou comme Einchtein avant qu'il meurt, paix à son âme. En parlant d'Einchtein, en fait, ça s'écrit Einstein. Mais bon, l'écrivain est un peu déconcentré par la charmante damoiselle qui l'aide à écrire et qui est à nouveau légèrement habillée. Soit-dit en passant ; y'a un chien qui tourne en rond. "NAN !" qu'il dit le chien, car c'était l'histoire sans fin.

L'histoire sans fin qui continue donc, de part la rébellion inattendue d'un chien auquel il manquait trois dents. Son maître, le grand Figaro du mal qui tue, était un moustachu qui ne se rasait jamais, évidemment. Il mangeait des crottes de nez et des crottes de vaches. Il était très sympathique malgré le fait qu'il puait de la gueule. Un jour, Figaro du mal de la mort qui tue marchait vers un gros et tomba. La morale de cette histoire ? "Quand il n'y en a plus, il y en a encore". Et donc, il n'y en avait plus. Parce que y'a tellement de choses à dire, qu'on a dans notre tête et qui nous feraient presque penser à quelque chose qu'on a dans notre tête. Ce qui est logique, pensa Figaro. Et il reprit sa route en chantant, encore et encore. Jusqu'à ce qu'il s'arrête, face à un homme étrangement pâle et couché au sol. Il se pencha au dessus de lui, examinant son visage. Après de nombreuses secondes, il fut horrifié et poussa un cri: " AH MAIS C'EST L'AMANT DE MA FEMME !" ce qui était une nouvelle réjouissante à l'instant. " Super! Maintenant je vais pouvoir faire ce que j'ai à faire avec elle sans qu'elle pense à lui !" et il emballa donc le mort et l'enterra en dessous d'un arbre. Malheureusement, il eu une crise cardiaque en enterrant l'autre fous et il ne put donc pas faire ce qu'il avait à faire avec elle sans qu'elle pense à l'autre. Nous réfléchissons désormais à ce que nous pourrions vous racontez à vous qui êtes si petit et si innocent. Parlons de choses comme la paix dans le monde et la LOBOTOMIE DES ÊTRES HUMAINS VIA DES CHOSES COMME DES TRUCS RESSEMBLANTS À CES BIDULES QUE L'ON APPELLE - ah merde j'ai oublié le nom... ah non je me rappelle - C'EST ... Ca doit être LES MAJUSCULES ! Nous conclurons donc par vous dire ce que c'est qu'on veut vous dire: Duke n'écrit rien dans l'histoire sans fin. Parce que Duke est cool et que c'est cool d'être cool. Tout ceci sachant qu'en français l'on doit l'appeler "canard". Cool. Chenille. Je pars. dit-il. Et le répète encore. Il est lent. Décidément ! Autant qu'un ornithorynque qui aurait avalé une mouche à trois pattes, ou encore avalé Abe ! Sapristi je raconte n'importe quoi ! Il faudrait me forcer à faire arrêter d'écrire Duke ! Qui est l'être le plus cool du monde. Je ne pense évidemment pas tout ce qui est écrit ici, puisque je sais que c'est ainsi au fond de mon coeur. C'est pour ça que je n'ai plus besoin de le penser. C'est comme ces débilités qu'on entend à la tv : Faux. Mon esprit cesse de dire n'importe quoi, car je sais que c'est juste. DUKE ROCKS. Et puis c'est tout.

Il y avait une fois un chien qui FAISAIT PIPI SUR LE PIED DE DUKE. Ce qui réjouissait Henrik parce que comme ça il pouvait nettoyer les pieds de son altesse. Il y avait aussi un autre chien qui salivait a l'odeur de télévisions, ce qui n'était pas pratique sachant qu'il était dans une cage, enfermé loin de cette tv. Henrik nettoya donc les pieds de son altesse avec un couteau. C'était donc très propre, le travail aurait été de meilleur qualité avec mon canif a fleurs hawaïennes... parce que de toute façon le couteau là ne coupait même pas. Heureusement qu'il y avait encore un autre chien qui faisait assez de bruit pour que l'on évite de s'ennuyer. Parce qu'avec le singe qui courrait dans le salon, c'était impossible de ne pas s'ennuyer, vu qu'étant unijambiste, il n'allait pas très vite. Abe, d'ailleurs, n'allait pas très vite non plus, mais ça c'était à cause du fait qu'elle était très concentré sur la démarche du singe unijambiste qui la captivait, elle. Sûrement parce que le singe unijambiste portait

---------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une histoire sans fin

Revenir en haut Aller en bas

Une histoire sans fin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Blabla & Co. :: Floodatorium. :: Jeux.-
News
15/02-Un sondage sur la taille des avatars est mit en ligne, votez ;) | Voir le sujet |
21/02- Voter ça rapporte ! | Voir le sujet |
Rps libres
1.
2.
3.
4.
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit