┌•• Gabe┘ so what the fuck? ▬ underco; ne pas poster s'il vous plait ~



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

┌•• Gabe┘ so what the fuck? ▬ underco; ne pas poster s'il vous plait ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
•• Gabe

avatar

Masculin Messages : 2
Date d'inscription : 01/02/2011
Virus : Alpha
Pouvoir: : J'y travaille
Age : Vingt ans

MessageSujet: ┌•• Gabe┘ so what the fuck? ▬ underco; ne pas poster s'il vous plait ~ Mer 2 Fév - 19:59





GABRIEL MORE


gabriel more is waiting for you!
feat hibari kyoya and shizuo heiwajima
More. Pas mort non. More. Prêter à confusion est ce que je préfère, mais que l'on se moque de mon nom: ça a plutôt tendance à me faire sortir de mes gonds. Cependant, vous ne savez pas encore tout. Si mon nom fait penser aux enfers, le prénom qui suit ne pourra que renforcer la lumière, dévoilant la part angélique qui sommeille en moi. Gabriel. L'Ange Gabriel. Les contrastes dominent en mon être et contre toute attente je n'y peux absolument rien. Fort heureusement, on me donne souvent un espèce de pseudonyme, réduisant intelligemment le nombre de syllabes. Gabe. Vous ne trouvez pas que ça fait un peu saucisse vous? Ou à la limite, on change la première lettre pour obtenir "Babe", ce petit cochon si célèbre. Rho. Bordel. Mais la honte quoi! Encore qu'il y a au moins une chose dont je suis fier: ma nationalité. Américain. D'accord, dit comme ça, ça ne paie pas de mine mais pourtant... ça compte beaucoup. *toussote* c'est obligé de vous parler de mon sang? Non parce que c'est pas tout ça, mais moi j'dois aller en fumer une là. Y'parait que j'appartiens aux B-, mais j'm'en tape un peu les coquillettes. Après tout, qu'est-ce qu'on en a à foutre que j'sois du genre A/O/B ou encore que le président s'tappe tout ce qui lui passe sous l'nez? Rien, voilà, vous avez enfin compris.

'' l'histoire n'est qu'une histoire à dormir debout ''


« une introduction en bonne et due forme »

Les gens… les Hommes courent après l’existence du bonheur. Ce que le jeune Gabriel More voulait, c’était un simple petit morceau de bonheur. Ce n’est rien de spécial. Du moins, ce qui a déclenché ses actes n’était qu’un tout petit souhait comme en a chaque humain. Ce rêve, ce vœu, qui peut le lui refuser ? Y a-t-il quelqu’un qui puisse le faire ? Mais on juge les gens parce qu’ils sont liés aux autres et au monde, qu’ils le veuillent ou non. C’est leur destin. Dans ce cas, lorsque les sentiments personnels de quelqu’un se retrouvent confrontés à la volonté du monde, cette personne est considérée comme une vulgaire existence confuse et vaine. Péché et châtiment. Destinée et jugement. Ce qui attend Gabe sur le chemin, c’est le passé qu’il a forgé. La haine fait-elle partie de la nature humaine ? Quand bien même, à présent il peut être reconnaissant. Oui, au moins… Les hommes courent après l’existence du bonheur. Un rayon d’espoir, un vague souhait, ne peut jaillir que du désespoir.
Un mot peut à lui seul consoler une personne en perdition, en mal d'amour; mais en aucun cas refaire le monde. Les gens, qui qu’ils soient, veulent croire à la victoire. Mais face au temps et au destin, croire est futile et dérisoire. J'ai moi même eu du mal à me dire que tous les malheurs du monde ne pouvaient se régler, ne pouvaient trouver de solution. Vivre sa vie comme on la rêve, c'est le secret du bonheur.


« mais pourquoi tu veux savoir ça?! »

Ouvrir les yeux. Les refermer. Faire ça sans s'arrêter durant quelques secondes. Se plaquer l'oreiller contre la tête et se dire qu'une autre journée commence. Ah non c'est pas vrai... j'avais totalement oublié ce foutu rendez-vous avec l'autre idiot là. Perdre son temps dans un café n'a pas l'air de lui faire peur, et d'autant que je le subis, moi ça me donne la nausée. Ils fument -oui, enfin maintenant c'est plus autorisé dans les lieux publics mais ils fument quand même!-, ils passent leur temps à boire -parce qu'ils n'ont que ça à foutre- et par dessus le marché... owi vraiment par dessus le marché: on s'fait draguer par des gonzesses qui ont pas dû voir le jour devant on ne sait combien d'années. Ah ça c'est certain: tu peux très bien ressortir de ce truc là, avec une nénette sous la main, bien foutue et avec un putain de caractère aussi mais... y'a toujours le p'tit truc qui t'retombe sur la gueule après. Mon gars: on a rien sans rien.
« Il est passé par ici? » « ...Il repassera par-là. » que puis-je dire d'autre? Ses discussions m'ennuient, me font gravement "chier" et ont même tendance à devenir soporifiques. What else? « Tu n'as jamais appris à être sérieux, de temps à autre? » ...pas avec toi en tout cas. Ouais. C'est tout ce que j'ai envie de lui répondre. « Charmante ta cravate à petits pois. Vraiment. » un sourire narquois prend place sur mon visage, donnant un aspect tout autre à cette situation si complexe qui laisse un homme sur le carreau: lui. « T'as l'intention de me prendre le choux aujourd'hui ou quoi? Non parce que sinon tu- » c'est sans attendre la fin de sa phrase que je me lève, toujours aussi souriant. Toujours aussi idiot dans le fond. Ce garçon là. Non, pardon: cet homme là... est un mec mort si je ne sors pas dans la minute qui suit. Pourtant vous savez, il en faut beaucoup pour me mettre dans un état pareil, pour me faire quitter une discussion de cette manière.

« Personne ne travaille pour quelqu'un sans attendre de contrepartie. Même un enfant de trois ans vivant dans un taudis sait ça. »

« Hep hep hep! »Whoouua, whouua whouuuaaaa! Je vais tom-tomber! « Tu me fais mal. Descends! » une fille qui s'accroche à votre cou dés le matin ça vous tue la journée. Cependant, pas besoin d'élever la voix; juste ce petit quelque chose qui permet facilement de comprendre que ce genre de situation m'exaspère et que j'entends bien ne pas répéter. « Gaby est en colère? » ridicule. tout simplement ridicule. air neutre, je me contente de regarder devant -en l'occurrence derrière son épaule, étant encore collée à moi-. un soupir. un sourire qui se dessine finalement sur mes lèvres. « Quand grandiras-tu? » elle se décolle et croise les mains derrière son dos, telle une enfant ayant fait une grosse bêtise. « Eh bien.. je me demandais si par hasard.. tu voudrais venir avec moi à la bibliothèque là, maintenant. » proposition plutôt inhabituelle venant d'elle. « Où se trouve le piège? » « … pour … De quoi parles-tu? » tu vas finir par te mettre tout le monde à dos mon pauvre Gabriel si tu continues sur cette lancée, ne sois pas aussi distant pour une fois! « Où se trouve la bibliothèque? » étonnement pour elle, presque indignation cachée pour lui. « Alors ça veut dire que tu acceptes? » « Oui. » le oui de trop. le oui qui la pousse à m'attraper la main et à se mettre à sauter dans tous les sens, semblable à une sauterelle qui ne sait où aller. « Et si tu m'expliquais un peu ce qui te motive tant, Eileen ? » elle se calme, me regarde grand sourire sur les lèvres... un air enfantin. comment ne pas succomber devant cet air angélique? à mon tour je me laisse aller et éclate de rire. « Te faire rire. C'était ce que je voulais... Tu es étrange en ce moment et tes entraînements te prennent beaucoup de temps alors je me disais qu'un petit moment avec moi pourrait peut-être te rendre le sourire. J'ai raison tu crois? » moi, étrange? à l'entendre parler, vous devez certainement être en train de penser que cette ravissante -et collante- demoiselle (d'un an mon aînée) est ma copine n'est-ce pas? non.. juste une amie rien de plus. « Allez viens! » main qui se crispe contre la mienne, me forçant à suivre la cadence. courir dans les couloirs d'un lycée n'est que très peu conseillé. « Attention, tu vas m'arracher la main. » subir. que dis-je: lui faire plaisir. « Arrête tes âneries! »


'' quand on a un caractère de merde, on assume ''



      « Apprendre à reconnaître le tempérament d'une personne permet de mieux comprendre son comportement ce qui facilite l'établissement de relations amicales. »
Dégage. Fous le camp. J'en ai juste marre que tu m'colles tout le temps. Allez, merde! Ce n'est qu'une couverture. Un simple couverture. Pour faire simple, je me prends à ne pas être ce que je suis. Explications: lorsque l'envie de me vient de devenir brun, j'adopte un comportement plus virulent, plus ambigu. L'hypocrisie constitue sans doute la plus grande partie de mes défauts, ou du moins elle occupe presque la totalité de mon être. L'apparence ne peut se satisfaire du reste, et bien que je sois normal -comprenant le fait que je ne suis en aucun cas skyzo, même si vous avez des doutes mettez-vous bien ça dans la tête 8D- j'aime à m'amuser avec les différents tempéraments qui existent. Nerveux. Sanguin. Lympathique. Bilieux. Non, pas bilieux. Un approfondissement s'impose.

FRANC, FRANCHE adj. (du francique) 1. Qui ne dissimule aucune arrière-pensée: non équivoque, loyal, sincère. Réponse franche. Rire franc. Il est franc avec elle.

Qualité à ne pas prendre au premier degré, étant donné que j'en fais usage lorsque je veux. Rien ni personne ne pourra me changer. Rien ni personne ne parviendra à me rabattre le caquet. De toute façon, celui ou celle qui osera remettre en doute mes propos... risque fortement d'y laisser un peu de sa raison.

> TICS; Alors là, y'en a toute une tatouille, confortablement rangées dans un coin de mon cerveau (parce que j'en ai un, oui). Je déteste littéralement répondre aux questions! D'ailleurs, c'est peut-être de par ce premier point que s'explique cette manie récurrente de répondre aux questions... par des questions. ça m'amuse. ça m'amuse. owi ça m'amuse! Vous pourrez aussi vous rendre compte lors de combats -si jamais vous tombez sur moi et que je suis quelque peu courroucé- que j'ai l'habitude de réajuster mes habits avant de combattre. Etrange n'est-ce pas? 'Parait que c'est de famille ça... M'enfin, on s'en fout. Les chemises! J'ai en horreur les chemises qui ne me laissent pas respirer!. #@!!??"à@ ! Oui oui, vous avez bien lu, ce n'est pas un mot mal tapé, non non. Tout ça pour dire que je laisse toujours le premier bouton de mes chemises ouvert, ça fait plus classe et ça permet un peu d'aération dans ce monde de brutes ~

> PEURS; Peur. LA peur? Le truc qui t'fait sauter au plafond quand tu ne t'y attends pas ou qui te fait adopter un comportement bizarre? Nan. Mouais bon... Rien ne me fait peur. C'est peut-être le fait d'être un casse-cou qui me donne cette vague impression, mais d'aussi prés que j'existe: rien jusqu'à ce jour ne m'a terrorisé.

'' l'apparence est mon atout, ma précieuse alliée ''


« En fait ce jean vous va à ravir. » « Hm? » « J'imaginais quelque chose d'un peu plus moulant, mais ma foi, voilà qui devrait convenir. Hm. Oui. Essayez aussi celui là. » « ÔTE TES SALES PATTES DE MON- » la voilà qui redresse la tête, aussi rouge qu'une tomate et complétement désolée « Allez-y continuez, je n'ai rien dit. » un soupir d'exaspération pour une journée qui n'en finit pas. Pffff. Quand me lâcheront-ils la grappe?


'' l'Homme rêve de pouvoir et le cherche ''
...


'' Parce-qu'il parait que je le vaux bien ~ ''

> PSEUDO; tenderness
> AGE; 17 ans
> COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM? Via un top ça j'en suis sûre, mais après, je ne me souviens plus vraiment >< **pastaperpastaperpastaper!**
> CODES; BON ~
> AUTRES; ça roxx du poney en conserve ~ T'as prezz aussi elle gère de la semelle *ç*. J'ai trouvé un moyen de contrer ton interdiction de poster avant que ça soit finit, fallait que je dise un truc 8D.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

┌•• Gabe┘ so what the fuck? ▬ underco; ne pas poster s'il vous plait ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors-Jeu. :: Me & You.-
News
15/02-Un sondage sur la taille des avatars est mit en ligne, votez ;) | Voir le sujet |
21/02- Voter ça rapporte ! | Voir le sujet |
Rps libres
1.
2.
3.
4.
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit