AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

> LISA CARTER.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: > LISA CARTER. Mer 30 Déc - 16:58

| INFORMATIONS GENERALES |


    > NOM; Carter.
    > PRENOM; Lisa.
    > ORIGINE; Américaine & Française.
    > GROUPE SANGUIN; AB Négatif.
    > RELIGION; Aucune.
    > LIEU DE NAISSANCE; New York, Etats-Unis, Amérique.
    > DATE DE NAISSANCE; 09 Juin.
    > AGE; 22 ans.
    > VIRUS; Alpha.
    > POUVOIR; Lire les Souvenirs.
    > ORIENTATION SEXUELLE; Hétérosexuelle.
    > PEURS; Apparemment aucune. Mais son Complexe de Caïn engendre une peur horrible d'être surpassée.
    > TICS; Aucun.

    > HISTOIRE;
    Tac. Tac. Tac.
    Le son des talons hauts résonnait dans les couloirs. Ce son, tous ceux qui étaient passés par l'Orphelinat au cours de ces 7 dernières années le connaissaient. Comment ne pas le reconnaître. Ce son si clair, si stable, si monotone, et pourtant si gracieux. Comment ne pas reconnaitre ce son qui depuis 7 ans répandait la terreur dans l'établissement, et même au delà de ses frontières. Comment ne pas reconnaitre ce son que tous, des Omégas aux Deltas, en passant bien sûr par les Bétas et les Omicrons, que tous redoutait. Sur son passage, les gens se taisaient, fuyait, ou encore baissaient les yeux. Le son des talons de Lisa Carter, la Reine.

    Lisa avançait dans les couloirs, sans même jeter un regard aux personnes à côté des quelles elle passait. A quoi bon les regarder? Elle savait très bien qu'elles n'en valait pas la peine. Ce genre de gens ne l'intéressaient pas. Elle était nettement supérieure à eux, et elle en avait plus que conscience. Sur ses lèvres, on pouvait voir un sourire satisfait. Le genre de sourire que l'on arbore lorsque l'ont a accompli un travail. Mais dans ce sourire venait s'ajouter de la méchanceté, à peine perceptible. Qu'avait-elle fait? Pas grand chose. Juste son devoir. A sa main, elle tenait un dossier sur lequel on pouvait lire "EMIL LANDERS - OMEGA", écrit au gros feutre. Ce n'était bien évidemment pas l'écriture de la jeune femme. La sienne était plus petite, plus fine, plus gracieuse. Plus belle. Non, ç'avait été écrit par une Béta, sans aucun doute. Emil Landers. Un garçon intéressant. Quoiqu'un peu trop fouineur. Mais Lisa avait toujours aimé les Eléments Perturbateurs. Elle ne s'intéressait qu'à eux. Et s'occupait donc personnellement de ce genre d'affaires. Emil, ce pauvre petit garçon d'à peine 12 ans, avait cherché un peu trop loin dans l'Orphelinat. Il s'était aventuré dans les laboratoires pour tenté de voler une fiole de Delta. Tentative ratée, Emil. Personne ne pouvait s'infiltrer dans les laboratoires. Personne. Il avait été attrapé avant même d'avoir parcourut un seul couloir y menant. Et il avait nié. Voilà ce que Lisa détestait. Les menteurs. Personnes incapables de s'assumer selon elle. Incapables d'assumer leurs erreurs. Mais Lisa avait un pouvoir qui permettait de révéler les Menteurs. Elle pouvait lire les Souvenirs. Mais ces abrutis d'Omégas continuaient de mentir. Enfin, ce n'était que leur problème. Emil avait été envoyé dans le bureau de Lisa. Elle avait fouillé sa Mémoire. Et elle avait trouvé la preuve. Elle l'avait donc puni comme il se devait. Elle punissait toujours plus les Menteurs que ceux qui disaient la Vérité. On ne mentait pas à une Alpha.

    Lisa avançait, encore et encore. Les couloirs défilaient sous ses yeux. Le personnel se faisait de moins en moins présent. Mais elle n'en perdait pas pour autant sa grâce. Lisa avait toujours été très belle. Elle avait surtout hérité de sa mère, mais les traits de son père étaient quand même perceptibles sur son visage. Sa peau pâle, presque blanche, lui donnait un petit air irréel. Elle avait une silhouette fine, sans aucune graisse en trop, sans aucune imperfection. Ses formes généreuses mais pas trop quand même lui donnaient un côté sexy qui lui allait parfaitement. Elle était de taille normale, pas forcément grande, pas forcément petite, juste ce qu'il faut pour ressembler à un mannequin sans pour autant dépasser tout les hommes d'une tête. Aucunes malformations, aucun endroit déformé, brûlé, mutilé. Elle était parfaite. Son visage fin et jeune, plutôt ovale selon certain, encadrait comme il se doit les autres de ses traits féminins. Des lèvres roses et pulpeuses, envoutantes. Un petit nez en trompette, celui dont on dit que les gens qui le possèdent sont malins. Des sourcils fins et bien dessinés. Des cils recourbés de façon à mettre en valeur ses yeux. Oh, mais quels yeux! Beaucoup se sont demandés de quelle couleur ils étaient. Personne n'a jamais trouvé. On a un temps dit qu'ils étaient multicolores. Mais les yeux multicolores ça n'existe pas. C'est pourtant le cas, apparemment. Ses cheveux étaient de la même couleur depuis sa naissance. D'un magnifique blond, presque blancs. Longs et lisses. Avec une frange soigneusement coupée qui cachait sous front pourtant immaculé. Toujours, Lisa s'était considérée comme la perfection incarnée. Et elle avait raison. Elle s'habillait toujours très bien. Avec de belles robes qui mettaient en valeur ses formes. Souvent blanches. Quitte à avoir l'air d'un ange, pourquoi ne pas s'en donner l'air? Bref, des robes blanches, nous disions, faites sur mesure dans les matériaux les plus précieux. Elle les accompagnait parfois de ballerines, parfois de chaussures à talons, mais jamais il ne lui serait venu à l'idée de mettre quelque chose d'aussi disgracieux et moche que des baskets. Même pas pour traîner chez elle. Car Lisa ne traînait pas chez elle. Parfois, elle attachait ses cheveux, selon son humeur et le temps qu'il faisait pour ne pas les abîmer. Il lui arrivait même de porter des gants. Pour protéger ses mains cette fois-ci. Et ses ongles bien entretenus, limés à la perfection. Perfection. C'était de cette façon que l'on pouvait voir Lisa. Non, que l'on voyait Lisa. Elle descendait d'une haute lignée de noble, aucun doute. Mais seulement, laquelle? Pourquoi, lorsque l'on tapait "Carter" dans les archives informatiques du pays, le seul nom à apparaître était celui de Lisa? Pourquoi la famille Carter avait-elle mystérieusement disparut? Et comment? Il ne vous servira à rien de chercher. C'est l'un des secrets les mieux cachés de l'Orphelinat. Et jamais il ne sortira de ses murs.

    Lisa arriva enfin dans la salle des archives. Toujours avec une démarche des plus gracieuses, elle alla ranger le dossier du jeune Emil. Mais pas sur les étagères des Omégas. Non. Sur la petite et unique étagère des "Eléments Perturbateurs", juste à côté de celle encore plus réduite des "Disparition Mystérieuse". Disparition, hein? Tout le monde savait qu'ils ne disparaissaient pas vraiment. Certains, si. Mais d'autres, ... Pas d'étagère pour les Alphas ici. Ils n'étaient que trois et il était hors de question que n'importe quel idiot de Bêta puisse s'informer sur eux en lisant leurs dossiers. Mais il n'y avait en réalité qu'un seul Alpha. Edwin Pein, le grand Directeur. Lisa et Gabriel n'étaient en fait que des assistants. Leur Virus était le plus proche de l'Alpha mais était quand même différent. Edwin l'appelait Alpha 02. Très original. Enfin, il n'était pas connu pour son excentricité surdéveloppée. Gabriel et Lisa avait donc des pouvoirs puissants et l'Autorité la plus forte après celle du véritable Alpha. Mais ils étaient peut-être plus redouté qu'Edwin lui-même. Trop occupé par ses recherches, il ne s'intéressait pas aux cobayes, voir très peu. Et ses assistants, Lisa tout particulièrement, prenaient un malin plaisir à semer la terreur parmi ces derniers. La jeune femme fit demi-tour. Elle en avait terminé pour celui-ci.

    Lisa était née d'une mère magnifique et de son mari tout aussi beau. Sa mère, New Yorkaise de renom, avait toujours été très désirée de la Haute Société. Société à laquelle elle appartenait. Chaque jour, plusieurs familles venaient présenter leur fils à la sienne. Mais les parents de la jeune fille n'étaient pas convaincus. Un jour, ils lui annoncèrent qu'ils lui avaient enfin trouvé un mari. Lorsqu'elle le vit, ce fut le coup de foudre. Il s'appelait Camille Carter, et il était français. Son nom américain lui venait d'un vieil ancêtre mais toute sa famille était française. Néanmoins, ce fait fut caché. Et tous crurent qu'ils étaient tout deux anglais. Un jour naquît une petite fille: Lisa. On disait d'elle qu'elle était bien plus belle que sa mère elle même. D'autres encore disaient pour rire qu'Athéna, ancienne déesse grecque de la Beauté, devait l'avoir bénite. Les grands parents de Lisa lui apprirent qu'elle ne devait dire à personne qu'elle était à moitié française, parce que sinon les gens trouveraient sa beauté banale pour une étrangère. Alors elle se tut. Elle atteint les dix ans dans un pur bonheur. Mais son père tomba malade. Et en mourut. Une simple grippe d'après le médecin. Une simple grippe. Elle l'avait tué. Les parents de Camille demandèrent à récupérer son corps pour l'enterrer dans son pays natal, comme le voulait la tradition familiale. Mais l'entourage de Lisa commença à se poser des questions. Pourquoi un américain serait-il enterré en France? Et la vérité éclata au grand jour. Personne ne sut qui l'avait révélée. Mais ce n'était pas le plus important. Comme l'avaient prédit ses grands parents, Lisa fut dénigrée. Les gens trouvaient moche qu'elle se soit faite passée pour une américaine à part entière et commencèrent à l'ignorer. Sa mère essaya de sauver sa faille à leurs yeux mais ses parents n'avaient pas perdu de temps. Ils lui avaient trouvé un autre mari. Et avec lui elle avait eu Esther. Esther était très jolie, certes, mais pas autant que Lisa. Mais les gens la considérèrent plus belle, puisqu'elle n'avait pas de sang étranger. Même la mère de Lisa l'oublia. Tout lui fut pris. Sa chambre, ses vêtements, tout. C'était comme si elle ne faisait plus partie de la famille. Durant cinq ans, elle vécu dans l'oubli, dans la haine.

    Au cours de ces cinq années de misère, elle développa le Complexe de Caïn. C'est un Complexe de Rivalité et d'intrusion. Une réaction de jalousie face à un nouvel enfant dans la famille qui perturbe le sentiment de toute puissance de l'enfant. Son origine? Le rejet parental causé par l'arrivée d'un enfant après celui en question. Après cinq ans à alimenter cette haine qu'elle vouait à toute sa famille, Lisa craqua. Elle n'en pouvait plus. Esther l'insupportait. Un jour que ses parents étaient sortis pour une fête à laquelle Esther ne pouvait pas les accompagner. Lisa prit des branches dans le jardin. Elle les enflamma grâce au feu de la cheminée et en jeta une dans plusieurs pièces. Elle prit le sac qu'elle avait préparé à l'avance et quitta sa maison, qui n'était plus qu'un grand bâtiment en feu. La seule chose qu'elle dit en quittant ce qui avait été son foyer fut: "Au revoir, Esther. On se verra en Enfer."

    Lisa erra. Un peu partout. De villes en villes. Elle n'avait pas de but précit. Elle n'avait ni argent ni maison, mais elle rusait au lieu de voler ou d'utiliser son corps. Mais, dans une des villes, elle se fit attraper par un Delta. Il la ramena à l'Orphelinat. Après tout, pourquoi ne pas ramasser ceux qui traînent dans les rues. Pendant qu'elle se faisait traîner au laboratoire, elle n'essayait pas de lutter comme tout les autres, mais de ruser verbalement. Il faut croire que ça marcha. Edwin Pein lui même, qui passait par là, remarqua cette fille si peu ordinaire et demanda à la voir dans son bureau avant l'Injection. Ce qu'ils se sont dit? Ils sont les seuls à le savoir. Mais lorsque le Directeur est ressortit de son bureau, il a annulé l'Injection en murmurant à un de ses scientifiques les plus proches: "J'ai trouvé la perle rare.". Edwin adopta alors Lisa, à qui ont Injecta l'Alpha 02 dès ses 18 ans.

    Personne à par le Créateur lui-même ne connait le passé de Lisa. Et quiconque viendrait à le savoir serait immédiatement tué. Après tout, comment réagirait les Orphelins s'ils apprenaient que celle qui les martyrise a elle aussi été abandonnée par ses parents?

    > CARACTERE;
    Avez-vous déjà entendu parler du "Complexe de Caïn"?
    C'est un Complexe de Rivalité et d'intrusion. Une réaction de jalousie face à un nouvel enfant dans la famille qui perturbe le sentiment de toute puissance de l'enfant. A l'âge adulte, il se transforme en jalousie agressive à l'égard de toute personne pouvant entrer en compétition, rivalité, ou comparaison. Cela peut aller jusqu'au meurtre. Son origine? Le rejet parental causé par l'arrivée d'un enfant après celui en question.

    Eh bien, contre toute attente, Lisa est atteinte de ce Complexe. Et tout ça à cause de la pauvre petite Esther, morte il y a environ 7 ans, dans un incendie dont l'origine est inconnue. Ou pas. Ce Complexe est très bien caché et seules deux ou trois personnes sont au courant. Mais ça n'empêche pas l'Alpha d'avoir un caractère bien apparent. Une bonne partie de sa mentalité est reliée à son Complexe ou à son ancienne vie de jeune Lady. Deux parties qui s'emboitent néanmoins et qui, lorsqu'elles sont réunies, créent un être totalement insupportable: Lisa. Oh, Lisa. C'est une personne spéciale et très mais alors très facile à détester. A votre avis, si les Orphelins la surnomment la Reine, c'est qu'il y a une raison, non?

    Tout d'abord, les traits reliés au Complexe. Lisa est très facilement jalouse. Tout ce que les autres ont de plus qu'elle -c'est-à-dire pas grand chose-, elle l'obtient. Elle refuse qu'une personne soit meilleure qu'elle, ça l'horripile. Elle considère qu'avoir laisser sa vie à Esther à l'âge de 10 ans seulement est bien assez, et que maintenant, c'est elle qui doit tout avoir. Elle hait profondément tout un tas de personnes, simplement parce qu'elles ont PLUS. Qui ne connait pas ce sentiment? La jalousie. Cette frustration de voir les autres avoir ce que NOUS, ont aimerait avoir. Imaginez-vous ressentir ce sentiment constamment. Alors vous avez un petit aperçu des sentiments de Lisa. Elle n'aime personne, elle ne fait que détester. Elle n'apprécie pas, elle ne fait que jalouser. C'est ça, Lisa.

    Mais son ancienne condition de Lady a engendrer des trucs pas mal dans le genre non plus. C'est une personne narcissique. Elle a conscience de sa beauté, de son intelligence, et elle ne le cache pas, au contraire. Cette particularité s'ajoute à son tempérament fortement égocentrique. Elle se considère mieux que tout le monde. Pour elle, elle est la perfection incarnée, celle que personne ne peut surpasser. Elle est comme la réincarnation d'un Dieu. Non, elle n'est pas folle. Elle est aussi égoïste. Elle ne fait rien pour les autres en échange de quelque chose. Et pas de n'importe quoi. Jamais elle ne sera prise de pitié ou ne vous aidera. Pour elle, il n'y a que sa petite personne qui compte. Vous, vous n'êtes rien à ses yeux. Elle ne s'intéresse qu'aux éléments perturbateurs, parce que c'est beaucoup plus drôle de leur pourrir le vie et de les couler. Et elle déteste qu'on lui mente. Elle se considère trop bien pour ça.

    Vous l'aurez compris, c'est une personne méchante, qui n'hésite pas à manipuler n'importe qui pour ses propres intérêts. Lisa est un peu comme une représentation -pâle, bien sûr, mais quand même- des pires défauts de l'homme.















Revenir en haut Aller en bas

> LISA CARTER.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Archives. :: Archives. :: #_ Hors-Jeu.-
News
15/02-Un sondage sur la taille des avatars est mit en ligne, votez ;) | Voir le sujet |
21/02- Voter ça rapporte ! | Voir le sujet |
Rps libres
1.
2.
3.
4.
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com