LILITH ~ Bad joke.



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

LILITH ~ Bad joke.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: LILITH ~ Bad joke. Mar 9 Fév - 18:18



LILITH.

----------------------------------------
| INFORMATIONS GENERALES. |
----------------------------------------

    > NOM; ...
    > PRENOM; Lilith.
    > ORIGINE; Française... Bien qu'elle soit ancienne.
    > GROUPE SANGUIN; O -
    > RELIGION; Elle ne croit plus à ces facéties.
    > LIEU DE NAISSANCE; Paris, FRANCE.
    > DATE DE NAISSANCE; 2025.
    > AGE; 26 ans.
    > VIRUS; Delta.
    > ORIENTATION SEXUELLE; Elle même l'ignore, et s'en fiche à vrai dire.



---------------
| HISTOIRE. |
---------------

    « MAMAAAAAAAAAAAANNNNNNNNNNN !! Y A UNE ARAIGNEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE !! »

    Une gamine sur une chaise, pointant du doigt une bête velue courant sur le plancher. Tremblante, apeurée, et dès que l’ombre maternelle eut franchis le seuil de la porte, elle saute, s’agrippe à son étoffe, tentant de gagner de la hauteur.

    « LAAAAAAAAAAAAAAA ! ELLE EST LAA !!! »

    Elle enlace sa mère dans une étreinte mortelle, se tenant à son corps à la force de ses maigres bras. La maisonnette semblant fort agitée, entre la jeune gamine aux cheveux rouges, et les deux bambins galopant dans tout l’espace disponible. La vie, si innocente… Un coup de balais, un bruit sort, et l’arachné se retrouve écrasée sur le sol. Sur le dos, ses pas se tordant dans un dernier sursaut de vie… La gamine rompt son étreinte, ses pieds nus touchant le sol avec agilité. Elle tourne ses yeux de feu vers la carcasse du pauvre insecte, fronçant les sourcils… C’est si moche ces bêtes…


    ___________________________________


    Deux yeux qui s’allument dans la nuit, alors que la jeune femme se redresse. Encore et toujours ces mêmes flash-back, des souvenirs de cette époque où tout était si simple. Elle émet un grondement contrarié, envers elle-même, alors qu’elle se penche en dehors de son lit, se battant avec les draps et les couvertures. Elle touche le sol froid, tendant le bras, attrapant un cadre fin, où une photo siège en maître. Elle est déchirée, coupant le visage de ce qui pourrait être un homme situé sur l’extrême droite…

    - …

    Elle enfouit son visage fin et anguleux dans ses mains blafardes, ne tentant même plus de cacher ses larmes…

    - Pourquoi… ?!

    ___________________________________

    Hiver 2041.
    Elle avait à peine 16 ans…


    L’air est considérablement froid. Glacial. Une nuit rêvée pour une escapade, comme l’avait pensé la belle. Ainsi donc, elle était sortie, par sa fenêtre comme à son habitude. Ses chaines dansantes à ses hanches, alors qu’elle fendait le manteau blanc de ses chaussures compensées. Elle glisse un instant, rigolant seule. Il était trois heures du matin, Paris semblait s’être flétrie. Elle court, de ruelles en ruelles, avant de rejoindre une autre bande de jeune. Ils se dirigent vers un hangar. La musique parvient alors à leurs oreilles, ils s’échangent un sourire, avant de pénétrer dans l’enceinte du sinistre entrepôt. Son. Alcool. Drogue. Skins Party.
    Elle danse, ondulante forme au cœur de la nuit, une canette à la main, alors qu’une autre jeune fille s’approche, un cachet sur la langue. Elle l’embrasse à pleine bouche, lui passant l’ecstasy. Elle avale. Et le bonheur commence. Elle rit, vit, respire, sourire, draguant à droite à gauche, ne se souciant même pas du temps qui passait. Cinq heures du matin. Elle n’allait plus tarder. L’effet du cachet commençait déjà à se dissiper… Quelle merde. Petite quantité, coupée fortement… Tu parles d’une défonce. Elle avale encore une gorgée d’eau, alors que, sa bouteille sous le bras, elle commence à rentrer. Elle longe lentement les murs, arrivant jusqu’à son quartier.
    L’odeur du bois qui brûle. Un halo rougeâtre… Elle s’arrête… Pitié, non. Elle se presse, arrivant devant la demeure familiale. Le feu. Elément dévorant tout sur son passage… Même les êtres aimés…


    ___________________________________

    … Ils sont tous morts. Sauf lui. Ce conna**… Elle est face à face avec un étrange homme, qui l’interroge. Qui lui demande de conter son histoire. Elle a ce sourire narquois sur les lèvres, qui déforme ses traits fins. Elle passe une main dans ses cheveux sanguins, les dégageant de ses yeux de félins. Son sourire s’élargit. Elle darde son regard droit dans celui de l’homme, souriant franchement.

    - C’banal hein ? La suite l’est encore plus… Mais je te préviens, c’est un secret…

    Elle bouge légèrement de son fauteuil, se levant. Se postant à l’une des fenêtres, cette espèce d’armure rehaussant ses formes, est-il assez sot pour ne pas avoir remarqué les lames à ses avant-bras… ?

    ___________________________________

    Eté 2045 - Automne 2050.
    Fin de l’adolescence – début de l’âge adulte.


    S’évader. Rêver. Tant de principe qu’elle n’a plus connus. Tant de sentiments qu’elle n’a plus ressenties. Est-elle devenue une machine ? Non. Elle c’est juste créée cette carapace, cette façade qui l’étouffe. Sèche, cassante, provocatrice, rebelle à souhait, c’est ainsi que tous la connaisse, alors qu’elle écarte les personnes se trouvant dans son chemin d’un revers de main. Elle ferme les yeux, accoudée à cette rambarde, sur ce ferry l’emmenant aux Etats-Unis. Celons ses sources, il serait là-bas, à vivre en paix. Cette pourriture… Elle froisse le papier, le jetant à la mer. Et tourne son regard vers les côtes qui s’approchent.
    Elle est la première au sol, son pacquage sur l’épaule, elle part. Comme une ombre, un serpent… Elle vit d’hôtel en hôtel, tout cela pendant cinq ans, enchainant petits boulots, couchant pour pouvoir manger le soir, bref, une vie normale. Jusqu’à cette après-midi.
    Cet homme. Elle ne sait pourquoi, mais elle le suivit. Il proposait du taf’, il n’avait pas l’air de ces pervers, pour qui travail prend de suite un autre sens que c’est une femme qui postule… Non. A vrai dire, il avait l’air assez réglo’, même si bizarrement, il ne lui inspirait pas confiance. De son plein grès, Lilith l’avait suivis, jusqu’à son orphelinat… Technologie, second souffle de vie. Elle accepte de bosser pour lui.
    L’automne était à présent bien installé, et de la fenêtre elle pouvait apercevoir les dernières feuilles verdâtres jaunirent lentement… Douleur, alors que le virus Delta lui est implanté… Et ce pouvoir… Cette force qui parcoure ses veines…


    ___________________________________

    - Votre histoire mérite néanmoins d’être racontée mademoiselle…

    Elle se tourne brusquement vers lui, ses griffes se plantant dans la table, à quelques centimètres des mains du vieillard.

    - Décidemment. Les hommes ne sauront jamais tenir leur… Langue.

    Rapidement, la lame c’était dépliée. Rapidement, le sang avait souillé toute la pièce.

    - La mort, est le seul serment acceptable…

    Elle sort sans se presser, faisons chaque chose en son temps. Prenons le, ce temps. De dieu, il allait pas faire chier même crever…

    ___________________________________

    « Je te crèverais, je te le promet… Papa. »


------------------
| CARACTERE. |
------------------

    Sans cesse à mes côtés s'agite le Démon ;
    II nage autour de moi comme un air impalpable ;
    Je l'avale et le sens qui brûle mon poumon
    Et l'emplit d'un désir éternel et coupable.

    Parfois il prend, sachant mon grand amour de l'Art,
    La forme de la plus séduisante des femmes,
    Et, sous de spécieux prétextes de cafard,
    Accoutume ma lèvre à des philtres infâmes.

    II me conduit ainsi, loin du regard de Dieu,
    Haletant et brisé de fatigue, au milieu
    Des plaines de l'Ennui, profondes et désertes,

    Et jette dans mes yeux pleins de confusion
    Des vêtements souillés, des blessures ouvertes,
    Et l'appareil sanglant de la Destruction !
    Fleurs du Mal, CIX



    « Hérésie. »

    Une âcre fumée s’échappe de ses lèvres closes, un sourire narquois flottant sur son visage fin. Ses cheveux colorés tombent sur ses yeux orangés. Elle gronde lentement. La douce Lilith paraît, et est, une créature on ne peut plus complexe.
    Dame à l’apparence marginale, provocatrice, son caractère n’est que le reflet de son physique. Une attitude provocante, en permanence, incitant à la violence. Un regard en coin, un sourire narquois, remplis de sarcasme, alors que sa voix plonge dans les graves. Elle n’a jamais hésité à se mettre en avant, à risquer sa vie, pour avoir ce qu’elle recherche : cette étincelle horripilée, alors qu’elle les pique, qu’elle bat le fer tant qu’il est chaud… En mettant la politesse au tiroir, elle aime emmerder, faire chier, et sans vouloir vous vexez, cela lui plait. Elle cherche en vain à faire réagir son entourage, à transmettre une émotion, alors que sa musique reste fade… La musique. Certainement la plus grande passion de la jeune punk, alors qu’elle ne se sépare jamais de sa fidèle compagne, une Stratocaster d’un temps oublié, les années soixante-dix. L’explosion du mouvement punk, d’une jeunesse révoltée, d’un besoin de liberté, de rébellion. Cette époque l’aurait-elle profondément marqué ? Une certitude mes chers, c’est une certitude !
    Un esprit révolté, un éternel besoin de liberté, de briser les lois établies. Peut-être est-ce pour cela que sa relation avec les autres est si conflictuelle. Après tout, elle devrait se plier à des exigences, leur bon plaisir. Et puis quoi encore ? Apprendre à servir le thé ? Faire la couture ? Vous êtes tous malades. Donc, le mouvement punk, hm. S’exprimer clairement, facilement, ne plus utiliser de mots complexes, si seulement elle avait aussi retenu cela des chansons, de ces artistes qu’elle écoutait tant. Mais non, il faut toujours chercher à faire compliqué, à se noyer sous les explications, sous les affabulations.
    Mais malheureusement, la belle ne pourra jamais assimiler totalement les enseignements, les « lois » d’une culture. Faut pas rêver non plus coco, hého là. Passons, ou sinon je vais m’attarder pendant des pages et des pages sur notre cher mouvement british.
    Lili’, ou encore une vraie boule d’énergie. Cette femme est sans nul doute une batterie, une pile électrique inépuisable, alors qu’elle s’active nuit et jour, jour et nuit, à diverses occupations. Généralement, c’est monter le son de son ampli au maximum, et faire pleurer sa douce guitare, inutile de vous précisez comment les autres réagissent… Je vous rassure, pour le moment, la guitare va bien. Notre protagoniste est donc une chieuse, doublée d’une musicienne ratée, créatrice d’une musique fade. Fade, dégageant sempiternellement cette même émotion, qu’est sa mélancolie. Car si notre douce femme se cache derrière sourire, humour noir, cynisme, et autre facéties du genre, c’est pour voiler sa tristesse quasi-permanente, cette tache noire qui bouffe encore et encore son cœur, qui ne bat plus depuis si longtemps… Elle n’a pas à se plaindre de son histoire, certes, tant ont connus pire… Mais ainsi va la vie, et la belle en souffre, de vivre dans cette absence, ce manque d’affection, cette solitude… Elle se révèle être une femme possédant un libre arbitre peu orthodoxe, ou catholique comme vous voulez, elle en a rien à foutre de toutes ces religions… La seule règle ? Faire tout ce que l’on veut, tout en se tenant loin du mensonge. Rebelle, ne vous l’avais-je point dit ? Elle est plus qu’agacée qu’on lui dicte sans arrêt sa conduite, qu’on lui mente…
    Elle est comme une pèche que l’on pèle, avec tendresse… ( ahah, moi j’vaux bien peler sa pèche ! /BANG. ) C’est ainsi que l’on s’égare dans les méandres de sa véritable personnalité, vous ne pensiez tout de même pas que j’avais finis ? J’vous ai bai** ! (Votre narratrice est une tarée, mais le vit bien ♥️. )
    Notre jeune démone est une femme fragile, qui se terre derrière son masque rebelle, son caractère indomptable. A vrai dire, elle n’a aucun sang froid, et se laisse facilement distraire, même si sa condition commence à régler son problème… Elle a cette tendance à paniquer, extrêmement rapidement, à s’emporter lorsque la tension est à son comble. Peur ? Cette émotion humaine la tenaille toujours. Peur de quoi ? D’être seule, que son pseudo entourage la laisse un jour tomber…

    > TICS; Fumer clope sur clope, utiliser des alumettes pour allumer ces dernières. Faire craquer ses doigts. Se mordre l'intérieur des lèvres.
    > PEUR; Etre seule... LES ARAIGNEES @w@ !


------------------
| APPARENCE. |
------------------

    ...(10 lignes minimum.)


--------------
| POUVOIR. |
--------------

    Un sourire sournois, alors qu’elle laisse son poing s’enfoncer dans le mur, encore et encore. Il le traverse, les morceaux de plâtre ouvrant sa main fine, presque déformée par le choc, la laine de verre gratte ses plaies, alors que son sourire s’agrandit, avant qu’elle ne se morde la lèvre.
    L’augmentation d’une capacité physique en particulier est-ce vraiment un pouvoir ? Cette force surhumaine qui l’habite ? Si Ren, son co-équipier, possède l’agilité, la rapidité, Lilith quant à elle est la bourrine de base. Cette force physique herculéenne, un fléau, ou une bénédiction ? Alors qu’elle ne possède pas un corps assez résistant pour contenir cette force… Obligée de porter cette arme, cette armure en permanence pour se protéger…

    > ARME; Pas vraiment une arme. Pas vraiment un moyen de défense. Ce qu’utilise Lilith pour se battre semble inqualifiable.
    Une armure qui recouvre la majeur partie de son corps, ses jambes, ses bras, protégeant ses mains, terminant ses doigts par de longues griffes. Une lame à son bras droit, capable de se dégagée de son support d’une simple pression sur le bouton l’activant, bouton généralement dans la main droite de la jeune femme, sous l’armure… Et bizarrement, cet amas de métal offre une vue imprenable sur son fessier, et sa poitrine… Ces concepteurs, quelle bande de pervers.


#_ VOUS.

    > PSEUDO; Scream, Lethal.
    > AGE; 15 ans, bientôt 16.
    > COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM? Sur la gallerie de Sorah, le omfg de dessin *-*
    > CODES; Ok de Hiide.
    > AUTRES; Groooooar ! L'image arrivera peut-être à la bourre.


Dernière édition par Lilith le Mar 9 Fév - 22:27, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: LILITH ~ Bad joke. Mar 9 Fév - 18:41


    OMFG. J'exige un RP avec Lilith. *o* /BAAF/
    Ahem. Bienvenue sur Oméga, ce beau royaume de tarés. ♥️ What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: LILITH ~ Bad joke. Mar 9 Fév - 18:47

  • On verra si t'es sage è_é !

    Merci, j'vais me sentir chez moi alors What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: LILITH ~ Bad joke. Mar 9 Fév - 18:57


    Moi je suis on ne peut plus sage mais Mackenzie, ça s'est moins sûr. What a Face
    Et je vais me taire avant de me faire engueuler parce que je floode. x)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: LILITH ~ Bad joke. Mar 9 Fév - 20:10

Welcome ^-^

OWII chez les tarés *-*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: LILITH ~ Bad joke. Mar 9 Fév - 20:52

    Bienvenue =D.
    Oméga se rempli <3. Mack' => C'est pas moi qui t'engueulerai pour le flood, vu que je le fais moi même What a Face. C'est le boulot d'Heather, ça xD.
    Il manque deux codes et bonne chance pour la suite.

    OH! C'est vrai que Nestor refait le règlement. Alors c'est bon pour les codes =).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: LILITH ~ Bad joke. Mar 9 Fév - 21:42

  • Merci à vous deux =p
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: LILITH ~ Bad joke. Mer 10 Fév - 18:22

Bienvenue parmi nous~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: LILITH ~ Bad joke. Ven 12 Fév - 17:10

Bienvenu B3
Revenir en haut Aller en bas
Abe.
> Fondatrice & Admine. The sardine (?) was sick.
> Fondatrice & Admine.  The sardine (?) was sick.
avatar

Féminin Messages : 973
Date de naissance : 31/12/1996
Age : 21
Date d'inscription : 02/12/2009
Virus : Omicron.
Pouvoir: : Donner son énergie vitale.
Age : 18 ans.

MessageSujet: Re: LILITH ~ Bad joke. Ven 12 Fév - 18:04

    Bienvenue a toi =).

    Manque plus que le caractère.

    Par contre l'image me gène elle fait un peu trop fantasy ce qui n'est pas le contexte du forum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-omega-x.forumactif.com/index.htm
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: LILITH ~ Bad joke. Dim 14 Fév - 17:44

  • Merci à tous =D
    Le caractère ? Le physique plutôt non ?
    Pour l'image, c'est pour illustrer son arme (l'armure) surtout, j'pourrais la garder et bidouiller pour la rendre plus soft peut-être ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LILITH ~ Bad joke.

Revenir en haut Aller en bas

LILITH ~ Bad joke.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors-Jeu. :: Me & You. :: #_ Personnages en attente.-
News
15/02-Un sondage sur la taille des avatars est mit en ligne, votez ;) | Voir le sujet |
21/02- Voter ça rapporte ! | Voir le sujet |
Rps libres
1.
2.
3.
4.
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit